Location entre particuliers : Drivy s'empare d'Autonetzer et devient leader en Allemagne

 |   |  278  mots
Grâce à cette opération stratégique, le loueur propose désormais 11.000 véhicules à 100.000 utilisateurs en Allemagne, et au total 38.000 voitures aux 600.000 inscrits sur la plateforme à l'échelle européenne.
Grâce à cette opération stratégique, le loueur propose désormais 11.000 véhicules à 100.000 utilisateurs en Allemagne, et au total 38.000 voitures aux 600.000 inscrits sur la plateforme à l'échelle européenne. (Crédits : Drivy)
Le numéro un français de la location de voiture entre particuliers réalise ainsi sa troisième acquisition en moins de deux mois.

Coup d'accélérateur pour Drivy. Le leader français de la location de voiture entre particuliers, créé en 2010, vient de mettre la main sur son concurrent allemand Autonetzer. Ainsi Drivy devient-il aussi l'acteur dominant du marché outre-Rhin. Le fondateur et Pdg de la société française, Paulin Dementhon, se réjouit:

"Avoir un pied en France et l'autre en Allemagne est un avantage considérable au niveau mondial." Non seulement "le marché de la mobilité allemand est très innovant et très avancé, mais surtout, l'Allemagne est le premier marché européen de la location de voiture. Avoir le leadership à la fois en France et en Allemagne va nous forcer à innover encore plus vite, pour répondre à des marchés très exigeants."

Drivy consolide sa position

Si son montant n'a pas été dévoilé, il s'agit de la troisième acquisition de l'entreprise en moins de deux mois. Drivy avait en effet déjà racheté Buzzcar début avril et Livop au début du mois. On sait seulement qu'il s'agit d'un rachat en cash pour lequel la société s'est servie des 8 millions d'euros qu'elle avait récemment levés dans le but de s'étendre à l'international.

Grâce à cette opération stratégique, le loueur propose désormais 11.000 véhicules à 100.000 utilisateurs en Allemagne, et au total, à l'échelle européenne, 38.000 voitures aux 600.000 inscrits sur la plateforme. En 2016, l'entreprise compte doubler le nombre de ses clients outre-Rhin.

En attendant, elle ambitionne de partir à la conquête de l'Espagne - où elle existe déjà "en propre" - dès cet été, avant de mettre le cap sur l'Italie ainsi que vers les Pays-Bas.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/05/2015 à 13:23 :
Bravo, on commence enfin a voir des start-up françaises qui s'internationalisent de façon aggressive ; au moins en Europe. C'est un bon debut ! Bravo Drivy !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :