Le co-fondateur de Ryanair envisage une low-cost en Argentine

L'un des fondateurs de la compagnie aérienne irlandaise à bas coûts Ryanair envisage de lancer en Argentine une compagnie similaire, en s'inspirant des succès obtenus sur ce marché au Mexique et en Colombie.
Après le Mexique et la Colombie, le co-fondateur de Ryanair, veut s'implanter en Argentine en 2017.
Après le Mexique et la Colombie, le co-fondateur de Ryanair, veut s'implanter en Argentine en 2017. (Crédits : Reuters)

"C'est juste une question de temps", a déclaré Declan Ryan, co-fondateur de la compagnie low-cost irlandaise lundi au journal argentin La Nacion.

Declan Ryan, qui a quitté Ryanair en 2003 mais en reste actionnaire, est un des gérants de la société d'investissements de sa famille, Irelandia Aviation, qui a répliqué le modèle de Ryanair.

Dans un premier temps, il souhaiterait investir le marché argentin avec une flotte de cinq avions, explique-t-il dans cet entretien accordé à La Nacion. Quant aux liaisons éventuelles, rien n'est encore décidé. "Elles seront définies en fonction de la demande", se contente de déclarer Declan Ryan.

"Cela fait dix ans qu'il y a VivaAerobus au Mexique, quatre ans qu'il existe VivaColombia. Si tout se passe bien et que nous avons un peu de chance irlandaise, nous espérons que Viva fonctionnera dans beaucoup de pays d'Amérique latine, dont l'Argentine l'an prochain", a-t-il indiqué.

Une arrivée prévue pour 2017 ?

Selon La Nacion, Irelandia Aviation est en discussion avec une entreprise locale pour lancer en 2017 sa compagnie Viva en Argentine, marché dominé par la compagnie Aerolineas Argentinas.

Irelandia Aviation a investi dans Viva Aerobus, au Mexique, en 2006, en s'associant avec une société locale de bus, Grupo Iamsa. Il y compte 19 appareils actuellement et Declan Ryan fait partie de son conseil d'administration.

Viva Colombia, dont M. Ryan est le président, a été lancée sur le même modèle en 2012 et possède neuf appareils.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 21/06/2016 à 13:38
Signaler
Très bonne initiative vu le prix des vols inter-pays en Amérique du Sud, par contre je déconseille "Viva Colombia" > en mai sur 2 vols effectués, le 1er : 5 heures de retard et le 2eme : un sac enregistré perdu !!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.