Ryanair table sur une une baisse de ses prix de 10-12% l'hiver prochain !

 |   |  628  mots
(Crédits : © Andrew Yates / Reuters)
La compagnie à bas coûts irlandaise Ryanair prévoit une baisse des prix l'ordre de 5 à 7% en moyenne au premier semestre puis de 10 à 12% au deuxième semestre de son exercice, qui s'achèvera fin mars 2017. Soit une baisse moyenne de 7% sur l'ensemble de l'année

La baisse des prix va continuer dans le transport aérien européen du fait de la forte concurrence dans le secteur et de la répercussion dans les tarifs de la baisse de la facture carburant des compagnies. La compagnie à bas coûts irlandaise Ryanair prévoit une baisse des prix l'ordre de 5 à 7% en moyenne au premier semestre puis de 10 à 12% au deuxième semestre de son exercice (octobre 2016-fin mars 2017à, qui s'achèvera fin mars de l'année prochaine. Soit une baisse moyenne de 7% sur l'ensemble de l'année.

Les bénéfices bondissent

C'est ce qu'a indiqué la compagnie low-cost ce lundi en annonçant une hausse de 43% de son bénéfice net au cours de son exercice 2015/2016, à 1,242 milliard d'euros pour une hausse de chiffre d'affaires de 16%, à 6,535 milliards d'euros (soit un milliard de plus par rapport à l'exercice précédent). La compagnie a souligné avoir capitalisé sur l'ouverture de 7 nouvelles bases (Belfast, Berlin, Corfou, Göteborg, Ibiza, Milan Malpensa et Saint-Jacques-de-Compostelle) et de plus d'une centaine de nouvelles lignes pendant l'exercice écoulé ! Pour la première fois de son histoire, la compagnie a transporté plus de 100 millions de passagers dans l'année (106n4 millions exactement).

Prudence

Malgré cette baisse de prix prévue, Ryanair table sur une progression d'environ 13% de son bénéfice net, qui serait compris entre 1,38 et 1,43 milliard d'euros, soit moins que le consensus de 1,47 milliard d'euros établi par la compagnie avant la publication des résultats. Une prévision jugée prudente par les analystes.

"S'il y a une guerre des prix en Europe, nous en serons les gagnants", a affirmé le directeur général, Michael O'Leary, lors d'une présentation vidéo des résultats du groupe.

Toute révision éventuelle des prévisions de tarifs sera plus probablement à la baisse qu'à la hausse, a-t-il ajouté. Au premier trimestre, les prix ont été abaissés de 7% en moyenne, alors que la compagnie avait annoncé un recul de 6%.

Hausse du trafic

La baisse des prix devrait permettre à Ryanair d'augmenter le nombre de ses passagers de 9%, à 116 millions, ce qui confortera sa position dominante sur le marché européen du transport aérien en nombre de passagers transportés.

Pour cet été, le niveau des réservations actuel est 2% supérieur à celui de l'an dernier à pareille époque, mais les prix sont plus bas. EasyJet a noté qu'une demande soutenue de billets pour les vacances à la mer avait compensé la réduction du nombre de voyages en Europe depuis les attentats.

Cette politique de réduction tarifaire pourrait peser sur la rentabilité de la compagnie l'année suivante, a reconnu Michael O'Leary. "Nous devons nous préparer à l'impact de la baisse des tarifs (...) et de la récente hausse des cours du pétrole et à ce que cela pourrait signifier pour la rentabilité à l'horizon 2018", a-t-il déclaré.

La faiblesse des tarifs a déjà été intégrée dans les cours par les investisseurs, note Robert Murphy, analyste d'Investec.

"Ce qui ressort c'est qu'en dépit de tous les revers en Europe, leur modèle économique tient très bien le coup", dit-il. Les concurrents de Ryanair, dont IAG, Lufthansa et Air France-KLM, ont récemment alerté les investisseurs sur les surcapacités croissantes dans le secteur du transport aérien et sur les conséquences des attentats à Paris et Bruxelles.

Livraison d'un avion par semaine

La compagnie continue son développement. Après les 41 appareils reçus l'an dernier, elle va réceptionner 52 avions cette année. Soit un par semaine ! Tous ne seront pas utilisés pour la croissance. Une partie d'entre eux serviront à renouveler la flotte. Au total, Ryanair exploitera 380 avions d'ici à la fin de l'exercice. Sept nouvelles bases ouvriront cette année : Bucarest, Hambourg, Nuremberg, Prague, Sofia, Timisoara, Vilnius).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/05/2016 à 13:13 :
80€ pour Barcelone et d'autres villes plus le transport pour Beauvais et lorsque tu arrives près de Barcelone , il fait rajouter le prix du transport pour Barcelone.
Plus le vole de cette compagnie au région.
Merci au gouvernement de gauche.
a écrit le 24/05/2016 à 8:48 :
les prix baissent bravo, et bientôt ce seront les salaires, comment va t on faire pour baisser ceux des agents publics ? et les retraites, il faudra bien les baisser aussi puisque les bases des prélèvements vont baisser.....
les espagnols l'ont fait il y a 3 ans, et cela a entrainé de la misère, et une relative relance de l'économie.
a écrit le 24/05/2016 à 7:38 :
Le libéralisme a du bon!!! J'imagine les gens de gauche voyager par Ryanair en laissant tomber AF et la SNCF. Quel délice.... Ça ne les empêchera pas de voter pour le PS, les Vert ou nous parler d'une "autre" société....
a écrit le 23/05/2016 à 23:01 :
Avec de tels résultats, pourquoi les citoyens des régions devraient-elles payer des rançons subventions à Ryanair ?

Rien ne justifie ces subventions volées dans les poches des contribuables, ua contraire ces compagnies lowcost devraient être taxée sur les aéroports ....

C'est de la voyoucratie pur et simple qui découle de la complicité des élus régionaux traitres de leurs électeurs ;
a écrit le 23/05/2016 à 20:44 :
Génial bravo Ryanair ! Airfrance va couler, il faut briser les syndicats à Air france et ryanair et easyjet y contribuent fortement ! AF va devoir soit sabrer dans les coûts (licenciements etc...) soit trouver de l'argent (privatisation) pour dégager du capital, certainement les deux.
Finit le SNPL qui fait du chantage, soit le SNPL continue ses menaces et AF est morte d'ici 10 ans, soit ils acceptent les réformes du plan Juniac .
Réponse de le 24/05/2016 à 12:02 :
Ryanair est une compagnie subventionnée par les Chambres de Commerce.
a écrit le 23/05/2016 à 18:30 :
On dire ce qu'on veut (confort, attente en salle, marche jusqu'a l'avion...) mais les prix sont incroyables. Je me demande juste ou va l'argent qui justifie le prix des autres compagnies?
Réponse de le 23/05/2016 à 19:50 :
@Candide: te poses-tu la même question pour les vêtements fabriqués dans des pays du quart-monde où les travailleuses, car ce sont souvent des femmes, sont payées 20 dollars par mois ? Mais bon, tu peux demander à ton patron d'appliquer la même méthode pour la rémunération de tes services :-)
a écrit le 23/05/2016 à 14:35 :
ils vont baisser les prix tout en mettant des frais nouveaux a l'enregistrement des frais nouveaux au choix des sieges des frais nouveaux sur la couleur des bagages des frais nouveaux sur l'ordre d'entree dans l'avion, une quasi obligation de passer par un service de check in premium qui sera encore plus cher, des frais nouveaux sur un tas de truc......
sans oublier une taxe sur les pissoirs et un paiement du papier wc et de l'eau pour se laver les mains
Réponse de le 23/05/2016 à 16:52 :
ok très bien pour vos remarques, mais en pratique personnellement je fais un aller retour pour Lisbonne, Barcelonne, Rome .... pour 80€ TTC .
Combien avec Air France ?
Réponse de le 24/05/2016 à 14:59 :
@PJ Patrizi,
Avec AF vous avez les prix mini, qui vous reviendront à moins de 100 euros pour le même voyage.
Avec une société payant ses charges en France donc des cotisations pour votre sécurité sociale, vos allocations, etc...
Les low cost ne sont pas souvent interressant sur les tarifs "normaux" pas lors de promotion vendue à perte...
Réponse de le 24/05/2016 à 17:33 :
@lorable: tout à fait, il faut tout prendre en compte dans le calcul. De plus, je voyage fréquemment et le prix sur des companies régulières est souvent très concurrentiel avec les low cost. J'ai récemment fait un Athènes-New York-Toronto-New York-Paris-Athènes pour 600 dollars US (Delta-Air France). Pas de supplément, repas et boissons, y compris alcoolisées, bagages gratuits.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :