Le gouvernement dit non à la création d'une écotaxe régionale

 |   |  279  mots
Entre le moment où l'écotaxe a été suspendue et le moment où on a liquidé le dispositif, il y a eu tout un temps de réflexion sur les alternatives [...]  mais maintenant, on en n'est plus là, a déclaré Matignon.
"Entre le moment où l'écotaxe a été suspendue et le moment où on a liquidé le dispositif, il y a eu tout un temps de réflexion sur les alternatives [...] mais maintenant, on en n'est plus là", a déclaré Matignon. (Crédits : reuters.com)
En assurant qu'il n'y a "plus de sujet d'écotaxe", Matignon coupe court au désir de plusieurs membres du Parti socialiste de mettre en place un tel système au niveau régional.

Le "gouvernement n'envisage pas du tout d'ouvrir la possibilité" d'une écotaxe au niveau régional, a affirmé Matignon à l'AFP mardi 11 août. Depuis la liquidation du dispositif, qui avait fait suite à l'abandon de cette mesure par le gouvernement en octobre 2014, "il n'y a plus de sujet d'écotaxe, et il n'y pas lieu de le faire rebondir", a-t-on ajouté.

"Entre le moment où l'écotaxe a été suspendue et le moment où on a liquidé le dispositif, il y a eu tout un temps de réflexion sur les alternatives [...]  mais maintenant, on en n'est plus là", ont précisé les services du  premier ministre.

Royal, Cuvillier et Bartolone plaident pour une écotaxe régionale

Matignon a ainsi réagi à la proposition de l'ancien secrétaire d'Etat des Transports Frédéric Cuvillier de relancer l'idée d'une écotaxe à un niveau régional dans un entretien paru lundi dans Les Échos, le 10 août. "J'ai plaidé dès l'an dernier pour que le principe de l'écotaxe, qui a dû être abandonné au niveau national, puisse renaître dans les régions", a expliqué l'ancien ministre des Transports. Il prône notamment la création d'une écotaxe au niveau de la future région Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale et tête de liste PS pour les régionales en Île-de-France, s'était également déclaré "favorable" à la mise en place d'une écotaxe pour les camions dans la région.

Idem pour la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal à la mi-juin :

"Je pense que c'est une bonne idée, non seulement pour la région Ile-de-France, mais également pour d'autres régions comme l'Alsace."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/08/2015 à 14:06 :
L'écotaxe qui est un assemblage de plusieurs taxes existantes est une nécessité. Je suis pour. Il est triste que ce gouvernement en ait fait un motif de fixation anti-sociale et anti-entreprise par sa manière déplorable de la mettre en oeuvre tant pour le déficit d'information -et de formation- la concernant. Le nom même est un repoussoir : "éco" est trop politisé et "taxe" renvoit à un refus total. La solution pour en sortir a été vue ensuite comme son instauration département par département, ce qui est encore un mauvais choix. Les prochaines élections bloquent désormais toute possibilité. Au surplus il n'est pas possible de dire exactement la vérité, à savoir qu'il s'agit de pénaliser les transporteurs étrangers en les faisant participer. Reste à attendre le prochain gouvernement; d'en changer le nom en mixant peut-être l'ensemble avec les péages d'autoroute qui seraient alors repris en main, mais surtout par une communication puissante et un accompagnement éventuellement financier de façon à éviter les contre-sens. Encore une fois quelques années de perdues.
a écrit le 13/08/2015 à 10:03 :
On vient de faire avec la Loi Nôtre et ses nouvelles 13 Grandes Régions, une avancée majeure de décentralisation ! Eh bien NON c'est toujours l'Etat Français centralisateur qui décide de tout. Lorsque les régions Françaises seront vraiment décentralisées comme le sont les Landers Allemands, les Régions Hispaniques ou Italiennes, on pourra seulement parler de vraie décentralisation. Elles, elles ont vraiment des pouvoirs de décision.
a écrit le 12/08/2015 à 20:03 :
Le négationnisme politique de ce président menteur et inapte et de son gouvernement d'incapables est une triste réalité pour le pays qui se dégrade depuis plus de 3 ans.
Ils se renient en permanence.
Ils se refusent obstinément à faire ce qui est indispensable au redressement du pays.
Ils ne se contentent que mesurettes inefficaces ou des effets exogènes de la reprise mondiale qui profite mécaniquement à l'économie nationale de manière fragile et aléatoire.. celle-ci reste résolument insuffisante pour inverser durablement la courbe du chômage.
Réponse de le 13/08/2015 à 8:08 :
Le problème n'est pas spécifiquement du à ce gouvernement, bien qu'ils se soient cantonnés à des réformettes malgré l'urgence de la situation. Mais leurs prédécesseurs n'ont pas fait mieux, parfois même le contraire si on regarde les plus fortes progressions de la dette.
Le pire, est que l'on ne voit arriver aucun politique à l'horizon qui soit suffisamment courageux (ou courageuse) et intègre, pour faire des reformes de fond et repartir les efforts de manière juste. Au-lieu de raboter en permanence les mêmes productifs.
a écrit le 12/08/2015 à 12:49 :
Et un couac de plus !
a écrit le 12/08/2015 à 11:13 :
il y a plus simple: un peage urbain. taxer les voitures entrant dans les grande villes serait deja un premier pas
Réponse de le 12/08/2015 à 11:51 :
Taxer les voitures, il faut installer des portiques, payer une entreprise pour gérer (écoMouv ?).
Taxer les camions en ville, vous adhérez ? Ou que les voitures ?
On contribue déjà de deux centimes par litre de carburant (+ 2 cts de taxe carbone) pour remplacer totalement les collectes des camions suite à l'abandon de cette mesure (tout camion vs ses kilomètres parcours en France). Niveau budget, l’État va donc trouver 100% des sommes envisagées, c'est ça qui compte, pouvoir construire des tramway, pas des lignes SNCF, trop cher et mal fichu, le ferroutage (priorité aux voyageurs).
A Paris avec le stationnement qui a vu son prix exploser (pour faire des rotations de voitures), même résidentiel, ça dissuadera plus encore.
Le parking à étages construit il y a bien 20 ans à Villejuif, il a une capacité ridicule. Censé accueillir les voitures pour y prendre le bus ou le métro (ligne 7). Dommage (ai migré en Savoie, suis plus concerné par tout ça).
Réponse de le 12/08/2015 à 22:33 :
vous trouvez que les automobilistes ne sont pas encore assez taxés ?!
a écrit le 12/08/2015 à 10:41 :
L’écotaxe, n'es pas ce dispositif qui a été voté démocratiquement et été stoppé par quelques manifestations de bonnets rouges ?
Cela ne va rien coûter aux entreprises concernées, mais va coûter plus d'un milliard au contribuable.
C'est le symbole de la "politique du compromis".
"Ni pour ni contre, bien au contraire", disait Coluche.
a écrit le 12/08/2015 à 9:49 :
Surtout n allons pas gacher les elections en 2017....Pour les politiques la victoire n a aucun prix....seulement pour les contribuables...clientelisme à outrance
Réponse de le 12/08/2015 à 10:15 :
Oui voilé, et si ça avait été le contraire vous auriez sans doute écrit "taxer, taxer et encore taxer, c'est tout ce que les socialistes savent faire". JAMAIS CONTENT !
Réponse de le 12/08/2015 à 10:15 :
Tout à faif, la conference de Paris passe bien après 2017. Triste RPS

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :