Biodiversité : Schneider Electric mesure son empreinte grâce à un outil inédit

 |  | 1433 mots
Lecture 8 min.
L'extraction des métaux, et notamment du cuivre, est l'une des sources de l'empreinte sur la biodiversité de Schneider Electric, qui veut ainsi travailler sur sa traçabilité.
L'extraction des métaux, et notamment du cuivre, est l'une des sources de l'empreinte sur la biodiversité de Schneider Electric, qui veut ainsi travailler sur sa traçabilité. (Crédits : Reuters)
L'entreprise a utilisé le Global Biodiversité Score, élaboré par la CDC Biodiversité - filiale du Groupe Caisse des Dépôts -, pour identifier les principales sources de son impact sur la dégradation des écosystèmes. Les résultats serviront à définir sa stratégie pour réduire son empreinte.

Parmi les urgences écologiques, depuis l'Accord de Paris de 2015, le changement climatique avait remporté la vedette. Mais pendant les dernières années, une autre crise majeure s'est progressivement imposée à l'attention générale: le déclin dramatique de la biodiversité, seulement en partie causé par le réchauffement. En raison du Congrès mondial de la nature de l'UICN - Union internationale pour la conservation de la nature - prévu en juin à Marseille, puis de la COP15 Biodiversité de l'Onu programmée en octobre en Chine, l'année 2020 devait d'ailleurs y être en large partie consacrée... si le Covid-19 n'était pas passé par là, en obligeant de tout reporter.

A la différence de la préservation du climat, dont les objectifs et la métrique sont désormais définis et partagés, la protection de la biodiversité se heurte toutefois encore à des incertitudes, portant sur la mesure de la crise comme de ses causes. Une défaillance qui contribue au retard dans la définition des objectifs et des stratégies publiques et privées. Pour les entreprises, elle a engendré jusqu'à présent une difficulté à définir son propre niveau de responsabilité, et donc des actions qui ne soient pas purement anecdotiques. Les recherches avancent toutefois aussi dans ce domaine, et les entreprises s'approprient leurs résultats: c'est notamment le cas de Schneider Electric qui, main dans la main avec la CDC Biodiversité, branche de la Caisse des dépôts et des consignations, vient de mener une expérience inédite.

Un outil de mesure spécifique pour les entreprises

"Tout a commencé en 2019, lorsque nous avons décidé d'élaborer une véritable stratégie opérationnelle en matière de biodiversité, allant au-delà des actions que nous avions déjà engagées en matière par exemple de conservation de l'eau", raconte...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/11/2020 à 15:12 :
Difficile de comprendre l'impact d'une excellente entreprise de fourniture d'équipements électriques pour les entreprises sur le climat.
a écrit le 13/11/2020 à 10:50 :
Le Green Washing a de beaux jours devant lui. La température aussi qui n'en finira pas de monter, les eaux aussi et des catastrophes climatiques en cascade.
De la com', toujours de la com' et de la publicité à en vomir.
a écrit le 13/11/2020 à 9:03 :
Vous ne trouvez pas que, pour l'instant hein, je suis peut-être mauvaise langue et en fait nos actionnaires milliardaires qui détruisent la planète et l'humanité depuis des décennies machinalement sans y penser ont été frappés brusquement par l'intelligence et la clairvoyance, le discours des investisseurs ressemblent encore une fois à nos dirigeants politique ?

C'est la mode d'ailleurs Joe Biden s'y est plié de suite, ils disent qu'ils ont compris l'ampleur de ces "grandes questions urgentes" qu'il faut traiter et pour se faire mettent en place des "commissions" qui ne mènent à rien quelques mois ou années après.

Or quand je lis le début de cet article il me vient la même impression où quand les politiciens sont devenus aussi cupides que les hommes d'affaires et les hommes d'affaires aussi bavards que les politiciens. On en sort quand surtout de ce désatreux néolibéralisme ? Parce que c'est lui le problème et lui seul.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :