Gaspillage : Too Good To Go veut faire comprendre les dates de péremption

 |  | 776 mots
Lecture 4 min.
Aux dates de péremption est imputable 30% du gaspillage de nourriture par les ménages français, selon Too Good To Go.
Aux dates de péremption est imputable 30% du gaspillage de nourriture par les ménages français, selon Too Good To Go. (Crédits : Reuters)
L'application, téléchargée par 7 millions de Français, lance une campagne pour inviter à vérifier la fraîcheur des aliments avant de les jeter. Une étape du travail qu'elle mène depuis deux ans avec distributeurs et industriels sur les dates de péremption. "A consommer jusqu'au" et "à consommer de préférence avant" ne signifient en effet pas du tout la même chose.

"A consommer jusqu'au" et "à consommer de préférence avant": 53% des Français ne connaissent pas la différence entre ces deux indications qui apparaissent sur les emballages des aliments. A l'occasion de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, qui se tiendra le 16 octobre, la startup Too Good To Go, spécialisée dans la vente à prix réduits de repas destinés à être jetés, lance une campagne contre ce problème. Selon ses calculs, il est en effet loin d'être anodin, puisqu'à ces dates de péremption serait imputable 30% du gaspillage de nourriture par les ménages français.

"A consommer jusqu'au" et "à consommer de préférence avant" ne signifient en effet pas du tout la même chose. La première mention est une "date limite de consommation" (DLC): "une limite impérative" qui "s'applique à des denrées microbiologiquement très périssables, et, qui, de ce...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :