Rachat choc dans l'éolien US : Exelon rafle les parcs de Deere pour 900 millions de dollars

 |   |  451  mots
Deere, le géant américain des tracteurs, passe la main dans l'éolien : il vient de revendre ses parcs pour 900 millions de dollars au puissant groupe nucléaire Exelon, qui récupère ainsi 36 parcs d'un total de 735 MW ainsi que 5 projets, bien avancés, de 230 MW, et se propulse parmi les plus gros producteurs éoliens américains.

C'est l'une des plus grosses acquisitions que nous ayons jamais vues dans ce secteur. Nous pouvons la comparer au rachat fin 2009 par le fonds chinois CIC de 35% de la banche éolienne du groupe AES (environ 1,5 GW), pour quelque 500 millions de dollars -- soit un prix d'environ 1 million par MW.

Prix élevé ?

Dans le détail, le prix payé par Exelon sera de 860 millions pour les parcs que Deere a déjà construits, plus 40 millions au démarrage de la construction des parcs en projet.
Un prix élevé (1,2 million par MW installé) qui reflète le potentiel du secteur aux Etats-Unis, en croissance accélérée en 2009 et dont tous les experts prédisent un nouveau bond en 2010 et 2011. Mais ce prix est bien moins cher que celui payé par PG&E pour un seul grand parc d'Iberdrola fin 2009.

Exelon dans le top 10

C?est un virement stratégique pour Exelon, qui intègre le club des 10 plus gros producteurs de l?éolien américain, avec plus de 1,1 GW installé, sur les 36 GW déployés pour l'instant aux Etats-Unis, derrière l'américain NextEra (7,5 GW), l'espagnol Iberdrola (3,2 GW), Horizon, filiale du portugais EDP (2,6 GW), MidAmerican (2,2 GW) ou encore l'allemand E.ON (1,7 GW), selon le classement de l'AWEA.
Exelon financera par emprunt ce rachat majeur, qui lui coûtera le tiers de ses bénéfices de 2009. Mais les parcs de Deere sont des valeurs sûres : 75% sont déjà sous contrat à long terme pour la vente de leur électricité.
Deere avait démarré il y a 5 ans une filiale d?énergies renouvelables, John Deere Renewables, et y avait investi plus d?un milliard de dollars pour installer ses parcs éoliens. Mais la diversification était trop loin de ses intérêts, et il a annoncé son choix de se recentrer sur les équipements agricoles.

Exelon, qui possède 18 GW de puissance nucléaire, n?avait jusqu?ici que 1 GW d?énergies renouvelables, dont de l?hydroélectricité, du biogaz, les 10 MW de sa centrale solaire de Chicago ainsi que 352 MW d?éoliens sur cinq parcs. Il escompte que sa nouvelle branche éolienne accroîtra ses bénéfices en 2012 et sa trésorerie à partir de 2013. Il pourra même racheter par la suite à Deere ses 1.238 MW de projets moins avancés. Son PDG, John Rowe, a expliqué cibler les 29 Etats américains qui ont déjà des normes minimales de production d?énergies renouvelables.

Cette vente s?inscrit aussi dans un vaste meccano actuel du secteur de l?énergie, illustré récemment par le rachat de la compagnie d?énergie américaine Dynergy par le fonds Blackstone ou encore par GDF Suez qui a racheté International Power en Grande-Bretagne.

 

Green Business - le site de référence

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :