Les investissements continuent sur le marché du "smarthome"

 |   |  255  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : BLOOMBERG NEWS)
Encore une levée de fonds dans le "smarthome", la nouvelle domotique qui pilote l'énergie de la maison : la jeune société américaine EnergyHub, créée en 2007, qui fabrique des consoles pour piloter les compteurs intelligents, couplées à des prises intelligentes, a levé 7 millions de dollars et veut en lever au total 12 millions.

Une belle réussite pour ce jeune groupe qui, mieux encore, accueille à son conseil d'administration le président-fondateur du leader américain de l'effacement d'énergie EnerNOC, David Brewster.
C'est l'illustration de la transition de ce secteur du "smarthome" et de tous ses gadgets pour la gestion de l'énergie vers une industrialisation à grande échelle. Parmi ses investisseurs, comme en 2009, figurent les fonds. 406 Ventures, Physic Ventures.
EnergyHub a conclu, en octobre, un accord avec le spécialiste de la domotique Honeywell, qui a développé un thermostat intelligent. Début 2009, le groupe avait déjà levé 3 millions de dollars dans un premier tour de table.
EnergyHub compte lancer en 2011 -- 18 mois plus tard que prévu au départ -- une console grand public qui affiche toute sorte de données sur la consommation d'énergie, grâce à des transmetteurs sans fils ZigBee.
Parmi ses concurrents, Tendril, Greenbox ou encore 4Home, que vient juste de racheter Motorola... Des entreprises qui font l'objet d'une véritable frénésie d'acquisitions par les grands groupes. Mais l'avantage d'EnergyHub est que son appareil peut afficher des données de consommation même sans compteur intelligent, seulement en étant branché sur une prise.
En France, la tendance est identique : Schneider Electric s'est ainsi récemment emparé de jeunes deux sociétés, Vizelia, spécialisée dans le pilotage en temps réel de la consommation énergétique des bâtiments, et D5X, qui offre un suivi en temps réel des mouvements et de l'occupation des immeubles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :