Citroën Ami : l'être et (surtout...) ne pas être de l'électromobilité

 |  | 692 mots
(Crédits : Citroën)
SERIE SPECIALE ELECTRIQUE - La marque automobile française a lancé un quadricycle (voiture sans permis) sur la technologie dite du 48 volts, pour une propulsion 100% électrique. L'Ami se veut accessible tout en répondant aux usages de proximité. Pour autant, et malgré son look rigolo, l'Ami s'est révélée davantage une expérience de laboratoire qu'une enthousiasmante expérience de mobilité...

C'est rien de dire que l'électromobilité a créé des surprises chez les constructeurs. Innovations, audaces... De l'iconoclaste Renault Twizy à la BMW i3 qui contraste avec le style maison, l'électromobilité est un véritable prétexte pour les constructeurs pour s'aventurer sur de nouveaux territoires de style ou de concept. Chez Citroën, on a décidé de pousser encore plus loin le curseur des ruptures avec l'Ami.

Un cahier des charges intéressant

Première rupture, l'Ami n'est pas une voiture, il s'agit d'un quadricycle, ou couramment appelée une voiture sans permis. Deuxième rupture, l'Ami est exclusivement propulsée par la technologie dite du 48 volts, jusqu'ici retenue pour accompagner la propulsion de voitures thermiques et économiser du carburant. Ces deux ruptures font de l'Ami un véritable...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/09/2020 à 16:32 :
Après un test raté la semaine dernière, je pense que les constructeurs auraient du s'inspirer du fonctionnement des chariots électriques et presque 100 ans d'expérience et d'ergonomie, une voiture électrique n'est pas une voiture à moteur à explosion, ce sont des univers très différents, elle doit être pensée électrique, ce qu'à fait Tesla en partie.
a écrit le 14/09/2020 à 9:46 :
Perso, je voyage en helicoptere, ca pollue, c'est vrai mais quel plaisir de voir les embouteillages d'en haut.
a écrit le 14/09/2020 à 8:43 :
avec ma Tesla 3, comme des milliers de français, je me retrouve avec le plaisir de conduire (+400ch) sans aucune contrainte ou presque. Sur national, je dépasse les voitures 4 par 4 et sur autoroute je suis à 140-145 GPS (autant dire que sur un Paris Lyon, je me fais doubler que quelques fois). Je ne perds plus mon temps à la station (charge lente 1 jour sur 3 à la maison) et même lorsque lors des longs voyages, je prends moins de temps que les autres: je peux prendre mon café et aller au toilettes pendant que d’autre perdent 10-15mn à la station... j’ai fait 8500km en 4 mois dont 2500km pro et 2800km sur 3 semaines de vacances. Le vrai problème des VE, ce sont tous ces idiots qui ont une trouille bleu du changement et qui ne sont pas capable de voir ce progrès énorme!
a écrit le 12/09/2020 à 10:39 :
Pourquoi en Asie, personne ne se lance dans la conception de pareilles casseroles a roues ?
Simple, personne n'acheterai une guimbarde a deux places, dotee d' une autonomie ridicule, esthetiquement tres discutable. Ca va finir comme tout ce qui a ete fait precedemment.
Le genie francais est en panne, d'electricite a yous les etages.
6000 euros, tout de meme.
a écrit le 12/09/2020 à 10:18 :
Le lobby pétrolier avait entre les mains l'énergie la plus intéressante de toute l'histoire de l'humanité mais au lieu d'investir fortement sur une recherche de moteurs avec des meilleurs rendements à savoir plus puissants et moins gourmands ils ont préféré ils ont préféré par cupidité pa,quer se pognon dans leurs paradis fiscaux.

Si le secteur électrique évolue dans les mêmes conditions on est tranquille on devrait pas dépasser les 50km/h...
Réponse de le 14/09/2020 à 8:29 :
@ multipseudos::"ne reste pas bloqué en 1990" "Eh oui, citoyen, t'es en retard. "

Heu... franchement si c'était en plus pour dire la même chose tu pouvais de contenter d'un seul trollage hein, tu en fais trop.

SIgnalé

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :