En Egypte, le projet fou d'une gigantesque nouvelle capitale

 |   |  129  mots
(Crédits : Reuters)
Le président égyptien a présenté aux Cairotes le projet d'une nouvelle capitale administrative, construite de toutes pièces à quelques kilomètres de l'actuelle capitale.

Pour sauver Le Caire, étouffé par sa surpopulation (18 millions d'habitants, 22 millions en journée) et de gros problèmes de circulation, le président égyptien Abdel Fattah al Sissi a présenté une solution radicale : la construction d'une nouvelle capitale administrative, située en plein désert entre Le Caire et Suez. Le projet, dont la première phase coûtera 42,9 milliards d'euros, s'annonce pharaonique.

Avec ses 700 km2, la nouvelle ville sera sept fois plus grande que Paris et trois fois plus grande que Washington. Elle abritera notamment de nombreux gratte-ciel, un aéroport international, les institutions officielles (palais présidentiels, Parlement, ministères, ambassades étrangères, grandes universités) et le plus grand parc du monde. La première phase devrait voir le jour d'ici cinq à sept ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/04/2015 à 12:50 :
De ce que j'ai compris, ce serait une ville de militaires et de familles de militaires, de façon ainsi à protéger le pouvoir en cas de nouvelle révolution. Bref, c'est comme Versailles.
a écrit le 10/04/2015 à 10:18 :
Avec ce nouveau projet, les cairotes sont cuites. Et ce phalus au premier plan, c'est un minaret? Bon pour l'instant c'est un projet "toutencarton" Mon Dieu, je préfère mille fois ma pyramide.
a écrit le 09/04/2015 à 10:13 :
Voilà ce qu'on appelle un projet pharaonique....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :