Internet : "ici l'ombre ! "

 |  | 431 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : © Neil Hall / Reuters)
Tout obstacle est fait pour être contourné. Tout au moins dans un monde libre. Dans la limite de la Loi. Un obstacle est relatif à chacun, à l'objet du contournement.

Pour certains, la connaissance de soi par des acteurs d'Internet n'est pas un obstacle. Et ceux-là ne bloqueront pas même leurs cookies.

Pour d'autres, Internet est le diable et il ne faut même pas y voir son nom et encore moins sa photo. Sur LaTribune. fr (Qui sera piraté après TV5 Monde ?) nous avions vu que l'attaque de TV5 Monde et la loi sur le renseignement allaient pousser au développement du darknet, un Internet anonyme, un Internet de l'ombre. Et si l'ombre entre dans la lumière, il se créera l'ombre de l'ombre... Et c'est là où nous allons.

Pour répondre aux alertes d'espionnages de Edward Snowden, le USA Freedom Act remplace le Patriot Act. Une nuance, en fait. Le Canada a décidé, lui, de « perturber » les présumés terroristes sur Internet. Quelles nuances entre la sécurité nationale et l'espionnage par une société étrangère ? Certes, en France, il y a les OIV, les opérateurs d'importance vitale (EDF, SNCF, les aéroports, acteurs télécoms...) qui doivent protéger leurs informations vitales, précieuses, techniques ou commerciales. C'est la loi de programmation militaire de décembre 2013.

Dans un monde très sensible où la neutralité d'Internet est revendiquée, si des chercheurs de l'université de Washington à Seattle prennent le contrôle d'un robot chirurgien Raven II, est-ce que cela met en danger la téléchirurgie ? Ou l'opérateur ? Ou l a personne opérée ? Comment penser sécurité lorsque la créativité est si forte, si enthousiasmante pour un futur immédiat ? Il fut un temps ou un simple contrôle d'accès physique protégeait l'entreprise.

Mais les poubelles en bas de l'immeuble parlaient comme les collaborateurs au café ou dans le train. Il y a des règles de base à assurer, d'abord les fondamentaux de l'intelligence économique. De toute évidence, la cybersécurité de chaque entreprise est une urgence. L'informatique s'est cloisonnée, Internet se cloisonne, le numérique tente le cloisonnement malgré lui pour créer l'ombre de l'ombre. Comment communiquer dans un univers cloisonné, tout l'esprit inverse de notre temps et pourtant nécessaire alors que nous allons à grand pas vers l'intelligence artificielle, un monde encore plus ouvert.

Reste que les pirates, les hackers, ont un temps d'avance. Et l'on retrouve la reine Rouge d'Alice au pays des Merveilles : courir pour rester à la même place. À tout le moins.

Je repars en plongée.

_______

L'ouvrage le plus récent de Philippe Cahen :
Les Secrets de la prospective par les signaux faibles, Éditions Kawa, 2013

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :