La panique fiscale gagne la France

 |   |  1041  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : A.Caen)
L'improvisation totale avec laquelle les deux principaux candidats ont annoncé l'un une surtaxation à 75% des revenus supérieurs à 1 million d'euros, l'autre un impôt minimum sur les entreprises multinationales engendre un climat d'instabilité fiscale dangereux pour l'économie française. François Hollande et Nicolas Sarkozy doivent d'urgence préciser leurs intentions s'ils ne veulent pas provoquer le départ des plus fortunés et des sièges sociaux.

Coup sur coup, une surenchère fiscale dangereuse s'est abattue sur la France électorale. En annonçant sans préavis une taxation de 75% sur les revenus supérieurs à 1 million d'euros, François Hollande a provoqué une véritable panique chez les plus fortunés. Les joueurs de foot, bien sûr, à qui a déjà été proposé un étalement de leurs revenus, eu égard à la courte durée de leur carrière, mais aussi ce qui est plus grave chez les entrepreneurs. Cette mesure, plébiscitée par six Français sur dix, ce qui en dit long sur le sentiment d'injustice fiscale qui s'est installé dans notre pays après cinq ans de politique en faveur des plus riches, peut avoir sa justification morale, voire économique : porter un coup d'arrêt à l'inflation continue et insolente des rémunérations de certains patrons de grandes entreprises qui n'ont visiblement tiré aucune leçon de la crise financière et de ses dramatiques conséquences sociales. 

S'octroyer, en moyenne, des hausses de salaires de 34% alors que le chômage explose n'est pas le meilleur moyen de contribuer à la recherche de la paix sociale. Nicolas Sarkozy n'a-t-il pas lui-même dénoncé les salaires exorbitants des traders et des grands managers salariés d'entreprise. Un retour de bâton fiscal était inévitable. Il a d'ailleurs déjà commencé dans de moindres proportions, dans de nombreux autres pays, en Allemagne comme au Royaume-Uni. Le débat sur le sujet est aussi très vif aux Etats-Unis. Gageons que si Obama est réélu en novembre prochain, il reviendra sur les cadeaux fiscaux accordés aux plus riches américains par George W. Bush. Arrêtons donc de nous voiler la face sur une question qui est devenue plus sociétale qu'économique. 

Seul problème, le coup d'éclat de François Hollande, s'il est populaire et ne choque finalement pas grand monde (entre 3000 et 10.000 personnes concernées, sur 65 millions d'habitants, dont le revenu médian dépasse à peine 1600 euros par mois) est trop imprécis pour être accepté comme tel. 75%, plus les prélèvements sociaux, plus l'ISF et l'impôt sur les plus-values et sur les successions, l'impôt-punitif risque de devenir dissuasif et spoliateur, ce qui n'est pas l'objectif, en tout cas du parti socialiste. N'est-ce pas lui qui a exonéré d'ISF les oeuvres d'art... Le calcul est simple à faire: en alignant la fiscalité du travail et du capital, avec un taux supérieur de l'impôt sur le revenu à 75%, ce seront non seulement les salaires, mais aussi les cessions d'entreprises qui seront frappés. Ajouté à un ISF non plafonné, que Hollande envisage de rétablir au barème qui préexistait avant la réforme Sarkozy de juin 2011, on s'orienterait donc vers des taux de taxation proches voire supérieurs à 100%.

Quitte à payer une "exit tax", dont les décrets d'application viennent de paraître, tous les créateurs d'entreprises sont incités à sortir de France à vitesse grand V. Payer maintenant un peu (32,5%), avant de se faire essorer, plus tard, à au moins 83%, le calcul est vite fait. Il fait d'ailleurs la fortune des cabinets d'avocats fiscalistes et des agents immobiliers de Bruxelles, Londres ou Genève. A moins de viser d'autres paradis plus lontains encore, puisque la Belgique, la Suisse et la Grande Bretagne envisagent aussi, crise oblige, en des tours de vis fiscaux sur leurs ressortissants et sur leurs réfugiés fiscaux...

Nicolas Sarkozy n'est pas en reste. Avec son impôt minimum sur les bénéfices des multinationales qui ne payent pas d'impôt en France, le président-candidat a lui-aussi assuré le spectacle fiscal à bon compte, en ciblant l'entreprise la moins aimée des Français, Total, qui ne paie pas, ou peu d'impôts en France, malgré des bénéfices record. Le casse-tête reste entier sur la façon dont le chef de l'Etat compte s'y prendre pour taxer des entreprises qui ne réalisent pas de bénéfices en France. Faut-il dénoncer toutes les conventions fiscales bilatérales patiemment négociées depuis de longues années? Créer un impôt forfaitaire sur le chiffre d'affaires mondial ? La préoccupation est légitime. Mais comment procéder ?

Comme Hollande, Sarkozy joue sur le registre du "patriotisme fiscal", un concept qui n'a jamais empêché de dormir un patron du CAC 40, eût-il fait l'ENA. Le problème avec cette mesure improvisée, c'est qu'elle engendre, là encore, une incertitude fiscale peu propice à l'investissement et aux affaires. Qu'on le veuille ou non, la démagogie fiscale cohabite rarement bien avec l'économie. Voilà un président qui en cinq ans, n'a rien fait sur un sujet pourtant bien documenté -un quart des entreprises du CAC 40 ne paient pas d'impôts en France- et qui se réveille à  la veille d'une élection qui se présente mal pour lui et décide tout à trac de changer les règles du jeu. Le risque qu'il prend, comme son rival socialiste, c'est de faire fuir les sièges sociaux des entreprises françaises dont le patriotisme économique a des limites, et de dissuader toutes les entreprises étrangères de venir investir en France. Des années de travail pour les rassurer, par exemple en supprimant la taxe professionnelle, sont en train de partir en fumée.

Le silence avec lequel les patrons, qui rencontreront mardi prochain les principaux candidats à l'invitation de l'Afep, le lobby du CAC 40, ont accueilli les propositions de Hollande comme de Sarkozy en dit long sur la gêne qu'ils éprouvent à s'exprimer pendant cette campagne. La première du 21ème siècle, a dit Sarkozy... Au train où vont les choses, le choc fiscal proposé par l'un ou l'autre pourrait finir par les précipiter dans les bras du seul candidat qui est resté raisonnable s'agissant de l'impôt : François Bayrou qui a propos de la mesure Hollande, a dit que "le déconomètre fonctionne à plein tubes"... Ce qui est sûr, c'est que Hollande comme Sarkozy ont intérêt à préciser, d'urgence, leurs propositions, s'ils veulent éviter, l'un comme l'autre, de se heurter au fatal, mais inévitable, "mur de l'argent".

pmabille@latribune.fr

 

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/03/2012 à 20:36 :
Les gens prêts à s'exiler uniquement pour de l'argent ne sont pas intéressants.
Je ne pense pas qu'il y en ait beaucoup non plus. C'est un sorte d'épouventail agité mais personne ne va vérifier combien il y a réellement de personnes concernées
a écrit le 11/03/2012 à 18:06 :
Dommage que votre papier n'évoque pas l'option Bayrou. Cette surenchère G/D est à l'image de ce qui nous attend avec le deuxième tour annoncé : non consertation, improvisation, spéculation sur l'échec de l'autre (mais on continuera, à gauche comme à droite ,à vivre en bon professionnel de la politique sous les ors de la république...).

On devrait vraiment tenter l'expérience Bayrou ; nul doute qu'une fois au pouvoir, les vrais talents intègres sauront le rejoindre.
a écrit le 11/03/2012 à 13:52 :
la mondialisation est irréversible!alors qu'est ce qu'on fait?on attend que les dernières entreprises délocalisent,que les dernières entreprises ferment ou on relance?bien evidemment il faut relancer l'economie ,le socle de cette relance doit etre la fonction publique,seule capable de créer des emplois,donc de la croissance.sortons des vieilles lunes libérales(on voit ou cela nous a menés!).appuyons nous sur le dynamisme des collectivités locales!
Réponse de le 11/03/2012 à 18:09 :
seul sur ! si une coalition de pays obliges par leur peuple se federent alors la, le mot irreversible est a revoir et a transformer en difficile. plus les individus sont convaincu de la cause qu'il defende plus la montagne s'erode
Réponse de le 11/03/2012 à 21:41 :
Quelle est la valeur ajoutée de ces emplois? Devraient-ils être financés par impôts et dettes supplémentaires?
Réponse de le 12/03/2012 à 17:41 :
La mondialisation n'est pas en cause. Celle-ci existe depuis que Homo Sapiens existe. C'est la mise en oeuvre néo-libérale qui est à abattre. Qui peut-dire que pendant les 30 Glorieuses, avec un contrôle des capitaux, du protectionnisme, un rapport salarial de 1/30, c'était moins bien qu'aujourd'hui.
Après les 30 Glorieuses, on aura vécu les 30 Piteuses.
a écrit le 11/03/2012 à 12:49 :
Je ne comprend pas. Tout le monde semble de plaindre de l?inégalité de l'impôt mais personne ne comprend que s'ils en payent beaucoup c'est uniquement parce que les plus riches ne payent pas. Si les petites entreprises payent autant, elles devraient se tournées vers les grosses du CACA rente qui les exploitent un max. Et, s'il y avait une redistribution ds richesses équitable, nous n'en serions pas là..
Réponse de le 11/03/2012 à 21:35 :
S'il y avait une distribution équitable des fautes d'orthographe et de grammaire, vous n'en seriez pas là non plus!
a écrit le 11/03/2012 à 9:31 :
Pour 2011 Mme Bettancourt sera imposée à 4% sur ses 300 millions de revenus.
Total devrait, comme les autres années, distribuer 5 milliards d euros de dividendes sans payer 1 ct d'impôts sur les sociétés en France.... les taux théoriques d'imposition ne veulent rien dire du tout.
a écrit le 11/03/2012 à 8:20 :
Notre taux de prélèvement obligatoire est le plus haut des grands pays pourquoi parler encore et encore d'augmenter les impôts ?? Ce pays est totalement fou.
Réponse de le 11/03/2012 à 17:19 :
le taux annonce n'est jamais applique les plus riches sont les plus gros delinquants de France, trop fort, bon , les plus retords avec l'aide d'une legislation desplus detournables.
a écrit le 11/03/2012 à 7:46 :
Très bon article mais :
Arrêtez de parler de "sentiment d'injustice fiscale qui s'est installé dans notre pays ". Il s'agit d'injustice et non d'un vague sentiment.
Arrêtez de parler d'"incertitude fiscale". La seule certitude c'est que la fiscalité actuelle nous mène dans le mur, et que rien ne change malgré toutes les analyses, critiques et discours.
a écrit le 11/03/2012 à 6:45 :
En France, 1500 millionnaires ne payent pas 1 ct d'impôt sur le revenu et 17 sociétés du CAC n'en payent pas non plus (en France). Toujours pour le CAC les 36 sociétés indépendantes de l'état sont imposées au taux réel moyen de 3,5%, aucun paradis fiscal n'est plus avantageux... Les effets d?annonce de Sarkozy feront pschitt s'il est élu et ceux de Hollande ne couteront que quelques % aux riches et aux sociétés, pas de quoi les faire partir.
a écrit le 10/03/2012 à 21:28 :
comment proceder => chacun sa mouise
a écrit le 10/03/2012 à 17:55 :
allon s allons pas de panique, il y a longtemps que ces personnes ont organisé leur schéma fiscaux..... madame Bethencourt n'est taxable que sur la partie de dividendes qu'elle preleve dans sa holding (décision de tonton mitterant et de son mari) les retraites chapeau et autres seront versées à l'étranger par des filialles,,... les avantages en nature..... logement de focntion a vie et autres bof .... oui la fiscalité va changer qui paiera le moyen et le petit, la mondialisation a été un élément important en 1985 déja les présidents de fillialles que je voyais dans mon groupe avait déja organisé (par moi) ce genre de transfert prenez votre retriate au maroc pas d'impot.... on nous fait le coup de la grande peur du grand soir, c'est du pipeau... et ca marche Hollande se fait plebiscitér par 75 % des gens qui surement ne paye pas d'impot je gagne moins que hollande et je paye plus d'impot.....
Réponse de le 11/03/2012 à 17:07 :
Tous les commis du capital vous diraient la meme chose s'ils parlaient
a écrit le 10/03/2012 à 10:18 :
Il fait bon vivre en France, on devrait faire comme la Suisse pour le rentier étranger qui s?installe chez nous : Un forfait fiscal intéressant. A condition qu'il n'exerce aucune activité.
Pour le français vivant à l'étranger: l'impôt citoyen.
Le principe de l'« impôt citoyen » est de soumettre les nationaux résidant à l'étranger à un « impôt de citoyenneté ». Il aurait notamment pour but d'éviter l'évasion fiscale et a parfois été dénommé, à ce titre, Impôt Johnny, en référence à la domiciliation de Johnny Hallyday en Suisse afin de bénéficier de leur impôt au forfait.

Cet impôt reste pour l'instant à l'état de proposition politique en France, mais cette forme de taxation existe déjà en quelque sorte aux États-Unis et en Suisse, et a été proposée en France par Dominique Strauss-Kahn lors de la campagne présidentielle de 2007
Le principe aux États-Unis est qu'une personne possédant la nationalité américaine doit payer des impôts sur ses revenus, où qu'elle soit sur la planète. Il n'y a donc pas un impôt citoyen particulier mais une caractéristique des impôts de s'appliquer même sur les résidents à l'étranger. Plusieurs mesures permettent aux citoyens de déduire de leurs revenus une part plus ou moins importante suivant la situation : elles sont répertoriées dans le Foreign Earned Income Exclusion (Exclusion de l'Impôt sur le Revenu à l'Étranger). Ces exclusions ne concernent que les premiers $85 7002 du salaire d'un citoyen américain résidant à l'étranger. Tout revenu au-delà de cette somme est imposable par l'IRS (fisc américain), sauf si l'impôt local est supérieur.

Par exemple, les américains résidant en France ne sont pas imposables par l'IRS, puisque l'imposition française est plus forte qu'aux États-Unis. Mais ceux exilés aux Îles Vierges doivent payer la différence (à moins de renoncer à la citoyenneté américaine).
Réponse de le 10/03/2012 à 17:55 :
et oui lorsq'uon connait un peu la fiscalité et que l'on peut répartir ses revenus dans ses filialles on n'a pas de problèmes (je ne parle pas de moi mais j'ai organisé ce genre d'échapatoire) la suisse oui mais il y a mieux
Réponse de le 11/03/2012 à 17:09 :
les langues commenceraient a se delier
Réponse de le 11/03/2012 à 20:46 :
A RIRI 1 ) Sraus Kahn n'a jamais paye d'impots,exempte en tant que travaillant au FMI par contre en bon socialiste il veut taxer les autres au max.
2) Cet impot de citoyennete est stupide car on ne la paiera pas en renoncant a sa citoyennete et en prenant la citoyennete d'autre pays plus serieux.
a écrit le 10/03/2012 à 9:20 :
j'aime bien cet article de la tribune
Réponse de le 10/03/2012 à 21:25 :
et moi, voyez-vous, je préfère le commentaire de FAMUCK, qui semble connaître la question fiscale mieux que le rédacteur de l'article.
est dire que certains ne comprennent pas!
a écrit le 10/03/2012 à 7:37 :
l'article est intéressant mais comment croire que des politiciens d'operette sont des personnes responsables. La France est une grande malade de ses politiques avec le comble ils se nomment elites il y a de quoi à mourir de rire d'oser prononcer ce mot pour des politiciens incapables d'être à la hauteur des enjeux économiques du monde.
La politique c'est une grande kermesse ou les "gamins" s'amusent avec l'argent des contribubales, actuellement on se croirait dans un jeu de fléchettes ou à la p^che des petits canards.
La France décline un peu plus tous les ans depuis 40 ans à cause et seulement à cause des politiques qui tiennet tous les pouvoirs avec souvent des incompétents que l'on nomme soit pour se faire plaisir soit pour faire plaisdir à un mai soit pour "emmerder" son voisin et sur ce dernier point je crois que notre Président à gagner le pompon.
La camapagne est de plus en plus nulle et ridicule et mensongère un peu plus chaque jour avec des voltes faces sous 24 heures assez croustillantes.
D'ailleurs les commentateurs disent que M. Hollande pourrait être élu grace et surtout par l'anti-sarkosysme et ce dernier nous lance une idée chaque jour dont il disait le contraire quelques mois avant, pas mieux chez les roses mais il est vrai qu'en politique le ridicule ne tue pas heureusement car dans ce cas l'Assemblée et le Sénat serait un désert avec quelques têtes très rares qui à mon avis seraient des indépendantes techniciens surtout pas des politiques.
a écrit le 10/03/2012 à 2:16 :
Quand je lis quelque chose sur une prétendue taxe professionnelle qui aurait disparue ... je deviens fou.
Réponse de le 10/03/2012 à 6:52 :
C'est hélas bien vrai. Je paie encore plus avec la nouvelle règle !
Réponse de le 11/03/2012 à 7:26 :
je confirme. Depuis la nouvelle "taxe professionnelle", je paie 7 fois plus!
a écrit le 09/03/2012 à 23:57 :
Vous avez parfaitement raison, les seuls qui doivent payer l'impôt et se retrouver à zéro, voire moins, à la fin de chaque mois car tout leur salaire sera dépensé pour se nourrir et se loger ce sont les pauvres, comme chacun sait !

"Le risque qu'il prend, comme son rival socialiste, c'est de faire fuir les sièges sociaux des entreprises françaises dont le patriotisme économique a des limites"
C'est quoi cet appel à la fraude et l'évasion fiscale ? On devrait déchoir de leur nationalité ceux qui s'exilent pour raison fiscale et saisir les bien des entreprises qui délocalisent leur sièges dans les paradis fiscaux.

N'y-a-t-il donc pour vous que l'accumulation sans fin de fric qui doivent motiver les gens ?
En fait il s'agit d'un syndrome bien identifié : la pléonexie (allez voir sur wikipedia) ; croyez-vous que cela puisse se soigner ?
Réponse de le 10/03/2012 à 6:22 :
Il est plus facile de vivre sans tête que de vivre sans Fric !
Et OUI, seul la mort vous délivre de se besoin impérieux d'argent !
FAITES VOUS UNE RAISON, ou prenez votre cas personnel!
Ne vivriez vous pas mieux avec plus d'argent ?????
OUI, c'est évident!
Réponse de le 10/03/2012 à 10:21 :
ceux qui ont de bons revenus je ne sais pas , mais ceux qui n'ont pas assez pour vivre c'est certain.
Réponse de le 11/03/2012 à 21:56 :
A l'internaute Gnazup: Mao et Brejnev auraient révé de faire ce que vous prônez! Des exemples de réussite en somme.
a écrit le 09/03/2012 à 22:49 :
Il serait plus intelligent d'attirer des riches pour qu'ils paient des impôts en France plutôt qu'à l'Etranger.
Réponse de le 10/03/2012 à 6:22 :
+1
Réponse de le 10/03/2012 à 9:59 :
L'argent que les riches gagnent en excès devrait être utilisé pour faire des investissements judicieux afin d' accroitre la productivité. Moi aussi je suis un grand libéral.
Réponse de le 10/03/2012 à 10:29 :
la redistribution ça s'appelle l'impot encore faut-il bien l'employer!...
le liberalisme c'est le contraire je suis malin je reussisj'accumule je n'investis le moins possible et seulement si ca genere de gros profits
Réponse de le 11/03/2012 à 8:50 :
c'est exactement ce que j'étais en train de dire ;)
a écrit le 09/03/2012 à 20:36 :
Avec des articles de cet acabit je comprends pourquoi la tribune est en faillite
La gauche caviar à encore de beaux jours devant elle
Réponse de le 10/03/2012 à 10:32 :
oui peut-etre mais la droite incapable certainement pas
a écrit le 09/03/2012 à 20:06 :
L'auteur de l'article fait un amalgame total entre l'économie française, le CAC 40, les millionnaires et les investisseurs.
L'économie française, c'est surtout les PME qui ne sont pas financés par des millionnaires mais par la petite banque du coin. Les liquidités d'une banque sont constitués majoritairement des fonds propres des entreprises et certainement pas des millionnaires.
Tous les millionnaires ne sont pas des investisseurs loin de là.
Taxer les riches ne rend pas les entreprises moins rentables, ce ne sont pas les entreprises qui sont taxés.
a écrit le 09/03/2012 à 18:59 :
Sarko dit qu'il veut faire de l'argent suite à sa défaite annoncée. Sera t-il obligé de partir en Suisse pour éviter les 75%?
Réponse de le 09/03/2012 à 20:44 :
non chez Urban
a écrit le 09/03/2012 à 18:00 :
Au secours !!!! Ils sont tous devenus fous, et.... ils prétendent nous diriger !!!!!
Réponse de le 09/03/2012 à 20:47 :
jj'ai peur que ce ne soit pas une pretention
a écrit le 09/03/2012 à 16:58 :
riches et pauvres , demain, quel que soit le candidat , on sera exactement dans la même situation.faut-il être crédule et partisan pour imaginer que Hollande va pouvoir changer quoi que ce soit. il le sait bien d'ailleurs Hollande. que peut-il penser personnellement de la crédulité de certains ?
Réponse de le 09/03/2012 à 18:29 :
si tu es un jojo a 1M? tu regretteras certainement d'avoir sous estime le bonhomme
Réponse de le 09/03/2012 à 19:06 :
@jojo : Je n'aurais pas dis mieux : + 100 000 000 000 et encore cette vérité mérite plus...
Réponse de le 10/03/2012 à 6:27 :
@jojo la brocante,
Il y a longtemps j'ai suivi un cours de politique a science po !
Et le prof a été limpide, il a dit : "IL N'Y A PAS DE SOCIALISTE EN FRANCE!!! IL N'Y A QUE DE COMMUNISTE PLUS OU MOINS ASSAGIT !"
Donc si Hollande est élu ! votre patrimoine comprenda sa douleur avec de belle hausse d'impots: IR, ISF, CSG etc....
FAITES DE BEAUX REVES
Réponse de le 10/03/2012 à 7:45 :
@ gg savez vous que ceux qui ont du patrimoine sont taxés et sur taxés par le gouvernement actuel, immobilier, actions et m^me pour les salariés des surtaxes sur l'intéressent et la participation pour ceux qui en bénificient. Vous commettez l'erreur de croire quen France il y plusieurs politiques et bien non une seule celle du bulletin de vote grande alliée du mot taxe. Jamais la France n'a connu autant de taxes que sous M. Sarkozy validées par les beni oui oui de l'assemblée bien payés à contrario de leur efficacité. La France n'a pas de politique économique, sinon M. Baroin n'aurait jamais été ministre pas plus que M.Besson ou l'inutile secrétaire d'Etat au commerce M. Lellouche...... mais une seule politique celle du bulletin de vote.
Réponse de le 10/03/2012 à 19:43 :
on ne peut pas etre bon partout il faut aller a l'essentiel
a écrit le 09/03/2012 à 16:53 :
N'est-ce pas Fabius qui a exonéré d'ISF les oeuvres d'art alors que son père antiquaire était le patron de la Galerie Fabius Frères ?
Réponse de le 16/03/2012 à 15:14 :
On est jamais mieux servi que par sois même.
a écrit le 09/03/2012 à 16:29 :
@PochiYeh - réponse de @auteur
Effectivement, ne pas confondre médiane et moyenne ! Désolé
Salaire moyen en France : Un salarié français à temps complet du secteur privé et semi-public gagne en moyenne 2 068 euros par mois. Toutefois, l'Insee révèle que 10 % des salariés français à temps complet gagnent un salaire net mensuel inférieur à 1 124 euros.
Le revenu médian est effectivement plus bas : 1653 euros en 2011.
Je corrige de suite l'article.
Merci de votre vigilance #écrire trop vite sur le web est source d'erreur
a écrit le 09/03/2012 à 16:14 :
Ceux qui se barrent on rarement leurs patronymes sur les monuments aux morts de nos villages. C'est un hazard.
Réponse de le 09/03/2012 à 16:44 :
Quelle comparaison originale! Et vous y inscririez "tombé sous les balles du CAC40?"
Réponse de le 09/03/2012 à 16:55 :
Leurs ancêtres ont-ils également participé à la bataille de Gergovie ?
Réponse de le 09/03/2012 à 17:20 :
Vous pouvez caqueter, Boloo a bien raison.
Réponse de le 09/03/2012 à 17:51 :
courage fuyons...
Réponse de le 10/03/2012 à 6:44 :
@pat,
Je crois en effet que le salut sera dans la fuite !
L'etat est en faillite, avec les uns ou les autres : ce qu'il faut c'est la baisse des dépenses et la réforme de l'etat !
NON LA TAXATION MAXIMALE ET SPOLIATRICE !
Mais revenir sur certains acqui sociaux en France est impossible contrairement à d'autres pays (Suede etc...)
Alors arretons de "precher dans le désert" ! personne n'entend, n'y ne veux entendre !
Alos : courage fuyons...
car il faut du courage aussi pour partir et laisse la France derrère soit!
Réponse de le 16/03/2012 à 15:16 :
Il n'est pas interdit de revenir en touriste ou pour prendre sa retraite.
il vaut juste mieux partir gagner sa vie ailleurs.
a écrit le 09/03/2012 à 16:00 :
En 1981, pour avoir peur, on avait les chars soviétiques attendant l'élection de Mitterrand pour débouler sur les champs Elysées. En 2012, on a Hollande, le méchant croquemitaine videur de poches de millionnaires. Qu'est-ce qu'on flippe.
a écrit le 09/03/2012 à 15:53 :
Un très très riche est soit un génie (rare), soit un voleur ou un magouilleur (nettement plus courant), soit un gros gagnant du loto, soit un héritier de ces gens là. En dehors de ça...
Réponse de le 09/03/2012 à 16:41 :
En dehors de ça, il y a des gens qui pensent comme vous, beacoup...
Réponse de le 09/03/2012 à 17:09 :
Un tres riche c est peut etre aussi un bosseur qui engage son argent et son energie et fait travailler des hommes et femmes qui peuvent vivre!!!les français (type bobi) sont des gens jaloux qui n ont rien compris !!!des nostalgiques de l ex urss!!!
Réponse de le 09/03/2012 à 19:05 :
un riche a 1M? c'est certainement un gars tres tres tres intelligent pour piquer autant de pognion ou bien un organisateur de retro commission
Réponse de le 16/03/2012 à 15:19 :
Ou le possesseur d'un appartement de 120m2 à Paris... ?
Compte tenu de la surface de la ville, cela en fait des margoulins. Ou alors Bobi fait des généralisations hatives.
Bref, quand on raconte n importe quoi...
Réponse de le 23/03/2012 à 14:38 :
On parle de revenu annuel ici, pas de propriété foncière ou immobilière. Si le quidam gagne plus d'un million par an, je ne pense pas qu'il ne vive "que" dans un 120m²...
a écrit le 09/03/2012 à 15:35 :
A propos de "mur de l'argent", je vous renvois à un autre mur : celui de la dette... Car le transfert du privé vers le public nous a donné cet amuse-bouche de la Grèce, mais la suite sera beaucoup plus grillée et moins savoureuse...
a écrit le 09/03/2012 à 15:30 :
Combien de conventions fiscales bilatérales à renégocier/dénoncer sur le plan international pour imposer le bénéfice mondial des entreprises du CAC 40?
Qui a dit que vouloir renégocier un traité était irresponsable?
a écrit le 09/03/2012 à 15:24 :
"Celles et ceux qui n'aiment pas la France" qu'ils se tirent une phrase du même genre que "perdre un A et je suis mort" et maintenant toujours pas un mot sur cette compétition à la taxation tout azimut CSG sur tout ce qui bouge, TVA +, taxe Tobin. Nicolas ne peut avouer que c'est juste pour réussir à payer les intérêts de la dette de la France de 1900 milliards aux dernières nouvelles Il va falloir financer le MES (142 Mrds notre quote part) cette caisse de secours pour les éclopés européens après les beaux discours de travailler plus, se lever tôt, ne plus aider les endormis et autres éclopés de la vie juste le faire en plus colossal ni vu ni connu! A votre bon c?ur et vite.
a écrit le 09/03/2012 à 15:22 :
Très mauvais article, parcellaire, mal documenté, partisan, mais qui, oh surprise fournit tout de même une conclusion à peu près réaliste. Tiens donc !
a écrit le 09/03/2012 à 14:40 :
@auteur, vous vivez dans quel pays ?
Le revenu médian par personne en France est bien plus bas que 2000 euros:
Par ménage oui mais pas par personne.
source:
http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=natsos04202
Et après vous vous moquez de l'amateurisme des politiques, je rigole!!!
Réponse de le 09/03/2012 à 15:00 :
+1!
a écrit le 09/03/2012 à 14:29 :
La formule gagnante de 2007 doit être appliquée en 2012, Il faut encourager la hausse de l'immobilier en défiscalisant, il faudrait remettre en place la loi TEPA et le bouclier fiscal. Il faut protéger les riches car ils nourrissent le pays.
Réponse de le 10/03/2012 à 12:24 :
je pense exactement le contraire.pour donner de l'emploi aux jeunes il faut recruter un grand nombre de fonctionaires et ne pas hesiter a endetter le pays.tous ces fonctionaires consommeront et feront de la croissance.les besoins en recrutements sont enormes tant il y a besoin de protection sociale.de plus tous les fonctionaires contribuent aux impots alors que le secteur privé refuse le jeu commun.nous ne sommes pas assez taxés!
a écrit le 09/03/2012 à 14:27 :
Il faut encourager la hausse de l'immobilier en défiscalisant, il faudrait remettre en place la loi TEPA et le bouclier fiscal. Les riches sont des pauvres qui ont eut du courage et de l'intelligence et du talent. Ceux qui préfèrent dormir restent pauvres.
Les riches sont enviés parce qu'ils sont plus beaux et intelligents que la moyenne.
Réponse de le 09/03/2012 à 15:16 :
tu vis sur quelle planette cavaliere si l intelligence se résumait au cpte en banque ca se saurait et les professeurs agregees seraient mieux payes
on est en 2012 pas en 1980
Réponse de le 09/03/2012 à 16:00 :
Les commentaires de "Cavaliere", qui est doté d'un sens certain de l'humour, doivent toujours être lus au second degré! C'est un provocateur "gentil".
Réponse de le 10/03/2012 à 12:25 :
les riches n'ont aucun courage.le ciment de la société c'est les fonctionaires,helas trop peu nombreux!
a écrit le 09/03/2012 à 13:35 :
et si tt simplement quelqu un qui tirerait ses richesses du territoire francais payait ses impots en france en les prenant a la source et si apres il veut aller vivre en suisse, je pense qu il y trouverait l air tout d un coup moins frais
Réponse de le 09/03/2012 à 16:25 :
Peut-être confondez-vous l'extration de pétrole avec la création de valeur ajoutée. Cette dernière se trouverait-elle, selon vous, dans le sous-sol de l'hexagone?
Réponse de le 09/03/2012 à 16:59 :
la societe mere de l extraction du sous sol est francaise ainsi que ses actionnaires=alors........................................
a écrit le 09/03/2012 à 13:21 :
pauvre riche....
a écrit le 09/03/2012 à 13:18 :
Quand on voit les gens quitter le pays pour leur fric, on imagine ce qu'ils auraient fait en cas de guerre et de mobilisation générale...
Réponse de le 09/03/2012 à 13:35 :
que feriez vous si on vous dit qu'il faut défendre votre pays et que pour cela vous allez devoir mourir de façon certaine, mais que vous, et pas les autres ?

Vous vous en iriez, même raisonnement pour le fruit de votre travail ...
Réponse de le 09/03/2012 à 13:42 :
@ Mon fric est mon pays : + 1 000 000 000 !!!
Réponse de le 09/03/2012 à 13:55 :
ce n'est pas un cas d'ecole en son temps on prenait le bateau mais pas pour fuire les difficultes pour chacun comme ceux qui quittent le navire aujourd'hui
Réponse de le 09/03/2012 à 15:49 :
Il est rare que le riche parte et soit tué à la guerre. Par contre, pour la déclarer et que ce soit toi qui l'a fasse... Par ailleurs, à la fin de la guerre, le riche est généralement, non seulement vivant, mais encore plus riche qu'avant. Par contre, toi, t'es mort. Bon, ta femme est veuve de guerre, touche une pension et tes mômes sont pupilles de la nation. Faut quand même pas te plaindre.
Réponse de le 09/03/2012 à 18:21 :
si t'est pas mort tu touches 50? par mois et les gouvernants ne se rendent meme pas a la ceremonie de commemoration de ceux qui ne sont pas revenus
Réponse de le 09/03/2012 à 19:07 :
Mon pays c'est ma vie, mon drapeau c'est ma peau. Formule anarchiste
Réponse de le 11/03/2012 à 12:23 :
Aujourd'hui c'est : Le coran est mon c?ur et la France mon drapeau.
a écrit le 09/03/2012 à 13:15 :
La délocalisation fiscale devarit être assortie de la déchéance de la nationalité. Si tu prèfères faire vivre un pays étranger avec tes impôts, tu n'as rien à fiche avec un passeport français. Adopte la nationalité de ton portefeuille, puisque le fric est ta seule valeur.
Réponse de le 09/03/2012 à 13:25 :
@ titus :

et vous, votre seule valeur est l'esclavage que vous appelez "patriotisme".

En effet, je repense encore à tous ces esclaves noirs qui n'étaient pas patriotes des états confédérés d'amériques car ils voulaient travailler pour un salaire.

Non mais quelle honte, la seule valeur qui compte, c'est le sacrifice pour la collectivité, l'individu n'existe pas, et il doit être broyé s'il manifeste pour sa liberté.

Non mais quelle honte, se croire libre dans un pays comme la France !

tu es juste libre de payer tes impôts pour soutenir l'immense majorité qui n'en paye pas.....
Réponse de le 09/03/2012 à 13:29 :
l'argent n'a pas de patrie et on lui doit la libre circulation
il ne manquerait plus que ça qu'on revienne sur ce grand principe liberal , d'ailleur liberal - liberte c'est la meme chose, sauf que cen'est pas pour le meme public, un jour quand tous les peuples seront riches il y aura la libre circulation des hommes
Réponse de le 09/03/2012 à 13:35 :
la double nationalite n'a pas ete abolie , c'est peut-etre pour eux?
a écrit le 09/03/2012 à 13:10 :
Que les riches parasites français s'exilent. Ca ne changera rien à leur patente inutilité pour la collectivité. Ils iront vivre de leur seul argent et frauder le fisc ailleurs, c'est tout.
Réponse de le 09/03/2012 à 13:36 :
il est bien évident que les riches ne servent à rien.

D'ailleurs, dans tous les pays où il n'y a pas de riches (à part la nomenklatura au pouvoir), tous le monde crêve de faim, et dans tous les pays où il y a des riches il y a abondance et bonheur.

Vraiment, les riches ne servent à rien, c'est évident.
Réponse de le 09/03/2012 à 14:08 :
toi par exemple tu ne sers a rien quand on te lit on dit :" tiens un reac ".
ksi ksi ksi...
Réponse de le 09/03/2012 à 14:30 :
@ dede :

manifestement, à part l'insulte, vous n'avez pas bcp d'arguments.

Et de plus, vous ne maitrisez pas toutes les notions que vous utilisez. Savez-vous ce que c'est qu'un "réac" et qu'un "progressiste" ?

Personnellement, je suis pour la liberté, je ne peux être ni l'un ni l'autre ....

mais vous êtes surement contre la liberté ...
Réponse de le 09/03/2012 à 16:29 :
A l'internaute Cachou: quelle est donc VOTRE utilité pour la collectivité dont vous vous targuez?
Réponse de le 09/03/2012 à 16:37 :
Cachou mais prenez donc l'exemple du paradis de la Corée du Nord : pas de riches, donc que du bonheur !
Réponse de le 09/03/2012 à 18:41 :
le tutoiement n(est pas une insulte mais simplement remettre l'interlocuteur au niveau des autres citoyens pour ceux qui p..au dessus de leur c...
Réponse de le 10/03/2012 à 12:27 :
d'accord avec john,les riches ne servent a rien puisqu'ils refusent de contribuer a la société.devellopons la sphère publique,anémiée par le dernier quinquénat
a écrit le 09/03/2012 à 13:06 :
Quoi ? Les rares privilégiés qui se sont gavés depuis 10 ans de droite, alors que tous les autres se faisaient rincer, paniquent fiscalement ? C'est vraiment trop dur. Les pauvres ! On va surtout faire une quête pour ceux qui palpent plus d'un million d'euros par an. Comment vont-ils faire pour manger, payer leur électricité, leur loyer, leur essence, tous ces malheureux, si compétents, si responsables, si travailleurs et si créateurs d'emplois ?
Réponse de le 09/03/2012 à 13:26 :
vous êtes sûrement bien renseigné.

Expliquez nous comment les riches se sont gavés sous 10 ans de droite ? Quells sont les mesures qui ont été prises pour les gaver qu'on rigole ?

vous parlez surement des 41 impôts nouveaux, de la hausse de la csg et du PFL ? etc etc etc

soyons sérieux....
Réponse de le 09/03/2012 à 13:39 :
john retraverse donc le channel ne laisse pas ta place a un immigre français qui pourrait prendre ta place c'est bien connu c'est un pays de cocagne pour les ambitieux gueux francais
Réponse de le 09/03/2012 à 13:52 :
l'envie est destructrice de l'âme humaine.

Les riches ne s'enrichissent pas au dépens des autres (vision de la lutte des classes fausse au moment même où elle a été formulée).

Les riches doivent donc payer des impôts comme les autres citoyens, ni plus ni moins, c'est inscrit en toute lettre dans la déclaration des droits de l'homme et du citoyen, base de la constitution et de la république française.

Les riches qui partent ne seraient-ils pas au fond bien plus patriotes et français au sens des valeurs que tous ceux qui les envient ????
a écrit le 09/03/2012 à 12:38 :
Puisse Dieu avoir pitié de vous, pauvre chose !
Réponse de le 09/03/2012 à 12:48 :
amen
a écrit le 09/03/2012 à 12:29 :
Les délocalisations fiscales ne sont possibles que parce que certains pays font de la surenchère dessus.
Pour les amener à changer de positions ne devrait on pas créerr un régime fiscal dérogatoire aux citoyens suisses et belges les plus fortunés et aux sociétés ayant leur siège social au Pays Bas ou en Irlande et créer une agence d'aide à l'implantation en France.
Un truc un peu comme Free sur la téléphonie, si vous venez de ces pays on divise votre facture par 2
a écrit le 09/03/2012 à 12:28 :
Quoi il dit que les entreprises ne paient plus d?impôt sur le bénéfice ? Il dit que l?argent ne rentre plus dans les caisses ?
Et oui ! ! baisse du taux de l?impôt société de 33/ 1/3 à 15 % jusqu?à 38120 E de bénéfice, suppression de l?impôt forfaitaire annuel ( mais à priori il va y revenir ) suppression de la taxe professionnelle remplacée par la CET ( CFE + CVAE) des gagnants ( les libéraux ) mais des perdants (les artisans) et moins 6 milliards pour le budget, suppression des plus values de cession ( fonds de commerce par ex) , exonérations de charges sociales, crédits d?impôt pour tous ( formation dirigeant, apprentissage, investissement, recherche, report en arrière des déficits ( imputés sur les bénéfices antérieurs, impôts cinéma, famille, prospection commerciale, relocalisation etc?. etc ?. TVA à 5.5 % pour la restauration en pure perte.

a écrit le 09/03/2012 à 12:09 :
C'est la que l'on va voir les vrais amoureux de la FRANCE. Aux personnes qui quittent l'hexagone pour s'installer dans les pays souvent limitrophes (pourquoi d'ailleurs) , c'est un bel exemple de civisme. Quand je pense aux millions de Français , ouvriers , paysans ou fonctionnaires que l'on a envoyé au casse-pipe en leur disant qu'ils faisaient leurs devoirs , que diraient-ils s'ils voyaient cela !!
Ce qui quittent la France pour d'enrichissement a outrance n'ont plus grand chose de Français :dehors.
Réponse de le 09/03/2012 à 12:31 :
on peut aussi voir la chose comme elle est réellement, à savoir que la France force des gens à partir car elle ne reconnait pas leurs mérites et n'arrête pas de leur demander tjrs plus d'efforts alors qu'elle ne demande rien à une majorité de français (55 % ne paient pas d'impôts, les 20 % les plus riches payent 80 % des impots).
Dans cette version, si la France ne vous aime pas, il est humain que vous la quittiez, et hélas à regret, car vous en êtes chassé par l'envie de la majorité qui pourtant survit grâce à vous...
Réponse de le 09/03/2012 à 12:55 :
John Galt, savez-vous que les 55% de Français qui ne paient pas d'impôts (sans doute n'avez vous encore jamais entendu d'impôts indirects mais passons...) aimeraient bien appartenir aux 20% les plus riches qui paient 80%. Ce n'est sûement pas grâce à ces parasites que les Français survivent.
Réponse de le 09/03/2012 à 13:04 :
qu'est-ce qu'on attend pour enrichir les pauvres pour augmenter les recettes de l'etat. j'ai toujours dit il n'ya pas assez de riches et trop de pauvres .
Réponse de le 09/03/2012 à 13:11 :
eh john! tu ne trouves pas que de demander aux pauvres d'enrichir les riches ce n'est pas suffisant
Réponse de le 09/03/2012 à 13:29 :
@ fred :
Mais tout à fait, moi aussi j'aimerai faire parti de ces 20 %, pour gagner ce qu'isl gagnent pet payer ce qu'ils payent.
Mais curieusement, je n'aimerai aps faire le travail qu'ils font, ni les sacrifices, et surtout, je n'ai pas leur talent....

J'aimerai bien être picasso, mais ce n'est pas possible. Je dois donc rançonner Picasso car je n'ai aps son talent ?

Drôle de vision de la justice, tout ce gali matia sur les riches n'est qu'une légitimatino de la loi du plus fort, la loi de la jungle....
Réponse de le 09/03/2012 à 13:35 :
Tout à fait d'accord avec vous John Galt, une politique de hauts salaires généralisée et l'effort fiscal demandé sera mieux réparti (il faut aller au bout de sa propre logique n'est-ce pas ?)
Réponse de le 09/03/2012 à 13:53 :
@ licence to live :
ma logique est celle de la liberté. Votre logique est celle de l'économie administrée.

Les hauts salaires ne se décrètent pas ....
Réponse de le 09/03/2012 à 14:12 :
C'est bien ce que je pensais...
Réponse de le 09/03/2012 à 14:15 :
@ dede :

vous êtes au courant que les riches ne s'enrichissent pas sur le dos des pauvres ?

Cad que la lutte des classes, c'est du bidon ?

il faut donc que je vous rédémontre ce qui a été démontré depuis 150 ans pour que vous compreniez ?

Où alors vous faites du constructivisme sans même le savoir (comme monsieur jourdain) ?
Réponse de le 09/03/2012 à 14:31 :
@ licence :

il faudrait vraiment que vous pensiez un peu plus ...
Réponse de le 09/03/2012 à 15:51 :
john gates=payer des impots est un devoir au sens civique du terme l as tu oublie
Réponse de le 09/03/2012 à 19:16 :
John tu fais toi dudeconstutivisme a la teatcher demande a tes concitoyens s'il faut refaire la demonstration
a écrit le 09/03/2012 à 11:59 :
pppffff, ca me fait vraiment marrer cette élection.
le hollande est un vrai politicien, il a commencé par l'ouvrir en début de campagne, il a d'ailleurs balancé quelques belles betises, (un reliquat de son ancienne compagne), puis les sondages le donne grand favori, tout le monde a sa place aurait fait comme lui, ne rien faire, ni rien dire de compromettant, la campagne se cristallise, sarko est piégé par son verbe, usé et usant, il ne retournera pas la tendance, hollande se positionne comme un futur élu, il place une bonne pendrille avec son coup des 75 %, qui font parler, rigoler, peur, bref tout y passe, surtout le temps qui nous rapproche de l'election, ne tombez pas dans le panneau de cet écrande fumée, seulement destiné à capter l'audimat et faire gagner du temps.
bayrou, c'est l'idiot du village qui continue d'appliquer la logique cartésienne à la politique...
la vérité, c'est que hollande sera élu, et que personne ne sait vraiment ce qu'il cache dans son chapeau, et c'est bien ca le probleme, il est capable du pire ou de ne rien faire du tout comme tout bon bébé de la politique.
a écrit le 09/03/2012 à 11:32 :
Un point de votre article pose problème, quand Mr le Président Sarkozy dit j'ai supprimé la Taxe Professionnelle, non, il a modifié l'assiette, la CVAE et la CFE tendent à pénaliser les entreprises les +dynamiques et qui ont une forte VA.
C'est mon cas cvae+cfe a multiplié par 3.5 l'ancienne TP. Certes une entreprise à faible VA la TP tend vers 0. La réforme fiscale du président sortant n'a été que du bricolage.
75% c'est symbolique actuellement nous pouvons arriver à un taux de 80% dans certains cas.
a écrit le 09/03/2012 à 11:30 :
Echelle de salaire de 1 à 20
Si le patron gagne 1 million d'euros par mois, le simple ouvrier devra gagner 50 000 euros, pas compliqué ah ah ah !!
Réponse de le 09/03/2012 à 12:32 :
pas de revolution on garde les riches mais on les change tous les 3 ans par tiers comme les senateurs le riche echangera son patrimoine avec un qui n'en aura pas mais avec son nouveau capital comme c'est un bon il reconstituera une nouvelle fortune et le pauvre pourra depenser son fric et faire fonctionner l'economie. alors c'est oui on change des demain
Réponse de le 09/03/2012 à 13:30 :
@ dede : vous n'êtes pas loin de la vérité.

Les riches de maintenant ne sont pas les mêmes qu'uil y a 20 ans, il ya un brassage, les comparaisons à 20 ans d'intervalle entre classe sociale ne veulent rien dire.
Réponse de le 09/03/2012 à 13:46 :
@john galt

Euh... ah bon ? Les rentiers doivent bien se marrer quand ils vous lisent.
Réponse de le 09/03/2012 à 14:17 :
étude de 2001 aux USA (pas de chiffres dispo en France, mais c'est pareil) :
seuls 8 % des millionnaires ont hérité de plus de 50 % de leurs fortunes.
en 1981, il y avait 21 % d'héritiers dans le forbes 400, en 2011 moins de 2 %.
sur les 20 premières fortunes des USA, 16 n'y étaient pas en 1980.

etc etc etc ....

c'est quand que les communistes regardent la réalité en face ?
Réponse de le 09/03/2012 à 15:53 :
J'adore le pas de chiffres dispo en France, mais c'est pareil bien pratique !
a écrit le 09/03/2012 à 11:29 :
La France, pays de paradoxes ! Il est dit dans l'article que Hollande "menace" 10000 contribuables... De cette extrapolation, les commentateurs s'enflamment: "quittez la France"... comme sit TOUS les "entrepreneurs" devaient (sous peu ? un jour ?) flirter avec la ligne des 1MEUR ! Toutes les études démontrent que les entrepreneurs (les vrais) sont LARGEMENT en deçà d'un tel montant de rémunération ! Et que les bénéfices sont réinvestis, plutôt que de servir à gaver ! (les traleurs (contraction trader/....) ne leur sont pas un exemple). Donc: mauvaises interventions en réponse à un FAUX problème...
Réponse de le 09/03/2012 à 12:57 :
bien sur il n'y a rien a voir , circulez.
je ne suis pas sur suffisament de c..pour ecoutez ces bons conseils
a écrit le 09/03/2012 à 10:53 :
Le probleme n'est pas qu'il y ait des riches . Après tout devenir riche c'est l'espoir des pauvres. Mais ce qui est insupportable c'est la richesse extravagante. On arrive parfaitement à justifier un salaire de 1500 , 200 ou 10.000 euros. Justifiez moi le salaire mensuel de 800.000 euros de tel ou tel ? Estce qu'il ne serait pas tout aussi heureux et récompensé de son talent avec 50.000 ou 100.000 euros ? Ce serait bien payé, il s'offrirait la même mercédès et les mêmes menus plaisirs de la vie.... Mais avec les 700.000 euros restants on pourrait payer correctement nos chercheurs, nos médecins, nos infirmières, nos instit' , nos artisans... nos routes, nos écoles... Pourquoi exonérer ces gens d'une contribution à la vie du pays vraiment proportionnelles à leurs revenus alors que les gens ordinaires la supportent en silence....On dit "les gens riches investissent"..mais que voulez vous qu'ils fassent d'autre? Que pourraient ils faire d'autre de tout cet argent, une fois achetés 3 maisons 5 chateaux, 2 avions et 10 voitures et être allé 10 fois par semaine chez le coiffeur? Le plus abruti d'entr'eux est contraint à l'investissement même s'il n'y comprend rien. Et le pire, c'est que cet argent est un véritable boomerang: qui dit investissements dit revenus ...dont il faut bien faire quelque chose à leur tour. Le capitalisme est un bon systeme, mais il se doit d'être exercé comme un sport: avec des règles, dans des limites définies et avec un arbitre.
Réponse de le 09/03/2012 à 11:29 :
@ Jean Bart :

Petite question d'économie basique, qui fixe les salaires et les prix ?

Vous avez ainsi votre réponse sur la richesse extravagante et vos disgressions suivantes.

D'ailleurs, pour moi, toute richesse qui dépasse le smic, voire le RSA est extravagante, et tout salaire et prix doti être fixé par l'état, qui sait mieux que nous ce que nous voulons et méritons.

Il est bien évident qu'une économie communiste (collectivisée) est un gage de bonheur et abondance pour tous, vous ne trouvez pas ?

le mot extravagant correspond à un jugement de valeur sans fondement rationnel....
Réponse de le 09/03/2012 à 11:31 :
Sinon, dans ce que vous dite du capitalisme, avec les règles respectées, cela s'appelle tout bonnement le capitalisme libéral ....

que croyez vous que Warren buffet fasse de son argent ? il l'alloue de manière efficace, et les riches en France c'est pareil.

Ne vous laissez pas aveugler par les clichés (yacht et chateau) ce sont des trucs de dictateurs africains ou moyen orientaux, pas d'entrepreneurs ou de riches salariés français.
Réponse de le 09/03/2012 à 11:45 :
les pauvres qui veulent devenir n'ont pas l'imagination des chiffres qui sont annoncés par les riches pour eux c'est de pouvoir se payer une mobylette neuve il faut avoir de l'experience pour envisager de monter d'un cran au palmares des classements de riche. toute une education a faire.
Réponse de le 09/03/2012 à 13:55 :
@ dede :

votre afirmation est parfaitement évidente. Pouvez vous nous décrire la longue expérience de Zuckerberg pour qu'il devienne le 17 ème homme le plus riche du monde à 27 ans ?

dites ? comment i la fait pour monter seulement d'uncran au palmares ?
Réponse de le 09/03/2012 à 15:21 :
@ John L' a simplement changé sa mobylette bleue ( une MBK 49/9 ) contre un 125 suzuki
a écrit le 09/03/2012 à 10:52 :
si les entreprises du CAC 40 ne payent pas d'impôts en France, c'est essentiellement parce qu'elles perdent de l'argent en France.

Une question que personne ne pose est celle-ci :
De toutes les raffineries que possède Total en Europe, les moins rentables sont en France.
De toutes les usines que possède Continental en Europe, les moins rentables sont en France.
De toutes les acieries que possède Arcelor Mittal en Europe, les moins rentables sont en France.
Pareil pour Peugeot, Renault, Michelin, etc etc etc .... POURQUOI ??????
Réponse de le 09/03/2012 à 13:59 :
Réponse : Syndicalisme jusqu'au boutiste contreproductif tendance je me tire une balle dans le pied
Réponse de le 09/03/2012 à 14:18 :
@ licence :

ce n'est qu'une (toute) pettie partie de la réponse. Parce que la France fait peser sur l'entreprise des charges qu'elle devrait faire peser sur le salarié.

Mais le principal problème est l'importance des impôts et des charges qui étouffe l'activité économique ...
Réponse de le 09/03/2012 à 19:28 :
Totalement faux . Si elles payent peu ou pas d impots c'est parce que la France est un paradis fiscal pour grands groupe , du meme niveau que l Irlande . Tout simplement parce que le taux reel d imposition n'est pas de 33 mais de 13% net apres deduction des niches fiscales . Dans le meme temps , les PME sont imposées à 30 % .
a écrit le 09/03/2012 à 9:15 :
A trop vouloir surtaxer les riches on engendre la fuite des capitaux vers des pays trop contents de les rassurer. On oublie juste que ces '' pauvres riches '' qui sont si souvent montrer du doigt en France ne font rien de mal : au contraire ces personnes qu elles soient responsables d entreprises ou à la tête d un patrimoine permettent au contraire à plusieurs catégories de personnes d accéder à l emploi et de bénéficier de prestations qu elles n auraient pas sans ces '' pauvres riches ''. Alors c est vrai qu il y a des personnes qui souffrent et s indignent parce qu elles ne comprennent pas à quel point '' ces pauvres riches '' sont utiles pour leur propre sort ; mais si les politiques, de droite comme de gauche continuent de s acharner pour des raisons purement électoralistes contre ces '' pauvres riches '', alors oui le peuple sera content, ...mais sera-t-il plus riche ?
a écrit le 09/03/2012 à 8:18 :
Impossible de faire des prévisions avec cette instabilité fiscal, ils nous changent en permanence les règles du "jeux" ...qu'en est il par exemple de la loi FILLON sur les heures supplémentaires ?
a écrit le 09/03/2012 à 8:02 :
Faire payer leurs impots pour avoir la nationalité Française meme s'il sont à l'étranger..
Leur intedire à minima l'accès en France et les priver de leurs droits civiquesau cas ou ils refuseraient de le faire.
Geler leur biens immobiliers en France.
Réponse de le 09/03/2012 à 8:39 :
ce serai la fin finale !!!
Et contraire a la loi !
En droit, français, il est interdit de faire des appatrides
Réponse de le 09/03/2012 à 8:49 :
merci de nous epargner les propos nationalistes ' a la sauce front national', comme on dit dans votre pays
Réponse de le 09/03/2012 à 11:19 :
Et leur coller une étoile jaune ??? Effectivement, fénéants, jaloux et lâches aimeraient que d'autres travaillent encore plus pour eux. 70% des milliardaires ne l'étaient pas à leur naissance. Est-ce une raison pour être jaloux de leur travail et de leur réussite ?
Réponse de le 09/03/2012 à 11:19 :
Ben alors et tout le bla bla bla sur les doubles nationnalités ce n'etait pas pour cette clientele ?
Réponse de le 09/03/2012 à 13:56 :
@ Quelques Mesures :

en suivant ce raisonement jusqu'au bout, il n'y a que ceux qui payent de impôts qui aient le droit d'être français, donc on prive de droit civique 55 % des français avec votre raisonnement.

Et dans ce cas là, les impôts votés seront très bas ...
Réponse de le 09/03/2012 à 21:34 :
Vous faites semblant de ne pas comprendre.
Je parles de ceux qui doivent payer des impots et qui s'exileraient parce que le principe de l'impot les fait trop soufrir.
Qu'ils s'exilent pour de bon!
Dans la grèce antique, les cités ( du moins le dit-on) pratiquaient l'ostracisme.
C'est à dire l'exil des personnes dangereuses pour la démocratie...
Ils allaient se faire voir ailleurs! Chez les Perses par ex

Pour ceux qui ne sont pas au couranjt, qu'ils consultent
Réponse de le 09/03/2012 à 21:43 :
N'avez vous pas honte d'usurper le nom de cette figure de l'histoire du XXeme siècle.
Encore un qui se prend pour Napoleon!
a écrit le 09/03/2012 à 7:05 :
N. Sarkozy remet au premier plan l'IFA (impôt forfaitaire annuel) sur les sociétés : pas une nouveauté et pas de quoi fouetter un chat pour ceux qui connaissent : renseignez-vous... En ce qui concerne la taxation des riches c'est tout le problème de la pensée unique relayée pleinement par les médias et consistant à chasser les riches pour rassurer les pauvres. Les gens adorent les impôts payés par les autres...
Réponse de le 09/03/2012 à 11:07 :
Arrêtez d?embêter les riches. Nous avons besoin de leurs miettes pour survivre.
Réponse de le 09/03/2012 à 13:21 :
leurs petites miettes SVP...
Réponse de le 09/03/2012 à 21:47 :
Et on leur servira de bonniches à 1 euro de l'heure!
a écrit le 09/03/2012 à 4:23 :
manque de sang froid a l'umps!pendant ce temps la ,bayrou est calme
a écrit le 09/03/2012 à 0:53 :
Un seul crédo : barrez-vous au plus vite pour ceux qui le peuvent. Avec une mentalité pareille, il n'y a rien à espérer en France. Que ceux qui entreprennent aillent créer des richesses et des emplois ailleurs. Je n'ai qu'un seul regret : ne pas être parti plus tôt. J'ai créé ma PME avec quelques emplois loin de l'hexagone et tout va bien. Même plus besoin d'avoir une résidence en France : C'est pas le nombril du monde ! Je préfère regarder les français de loin, à la T.V. !!
Réponse de le 09/03/2012 à 7:08 :
rndez votre passeport merci
Réponse de le 09/03/2012 à 8:41 :
@Ursum,
je copie sur vous le mois prochain !
@re
Alors le pays qui me fait la joie et l'honneur de m'accueillir veut en plus me donner une nationalité : NO PROBLEMO, je vous rendrai un passeport et une nationalité FRANCAISE.
Réponse de le 09/03/2012 à 8:48 :
' rendez le passeport' ? ................ ah ben ca ca va venir quand la france voudra voter une loi qui impose ses expats; va y avoir une vague de retour ( dieu merci, la nationalite etant distribuee a tour de bras dans les prefectures, les remplacants ne manqueront pas ( oui, certes, pas avec la meme capacite contributive...)
Réponse de le 09/03/2012 à 9:02 :
Et qu'on vous interdise vos droits sociaux (sécurité sociale ...)
Réponse de le 09/03/2012 à 11:06 :
bonne sante et pas de revers de medaille
ne serait-ce que pour ça pour ça allez bruler un cierge.
Réponse de le 09/03/2012 à 14:06 :
Et ne revenez pas en rampant quand vous vous serez fait essorer ou pire...
Réponse de le 09/03/2012 à 16:11 :
Moi je reste en France, même si cela me coûte beaucoup financièrement. C'est une chance formidable d'être Français. Il faut en être parti pour s'en apercevoir. J'ai testé. C'est franchement le plus beau pays du monde. Il n'y a pas photo.
a écrit le 08/03/2012 à 23:28 :
Réclamer un patriotisme fiscal en période électorale et en pleine crise ça fait bien dans le paysage. En soi c'est probablement un des principes les plus sots qui soit.
Une entreprise dont le siège social est dans un pays X mais dont le capital est détenu à plus de 65% par des institutionnels étrangers (fonds de pension, assureurs, gérants d'actif etc...) n'a rien à voir avec le citoyen patriote qui partait à l'assaut des prussiens à Valmy !! Cette notion de "patriotisme" est dépassée voire dangereuse, car elle s'accompagne des notions de protectionnisme, de cloisonnement, de sclérose. Aujourd'hui le débat porte plus sur des modèles sociaux-économiques que des frontières fussent-elles fiscales.
a écrit le 08/03/2012 à 22:23 :
Existe t'il des contre parties vraiment contraignantes à l'encontre des candidats à l'exil fiscal ?
a écrit le 08/03/2012 à 21:42 :
Un bon article, il est bon d'appeler à un peu de jugement dans cette course à l'audimat à laquelle se livre les deux favoris de la présidentielle. Même si je suis assz favorable ( bien qu'opposé à N. Sarkozy) à un impôt minimum pour les grandes entreprises : il n'est pas normal qu'elles payent 18% en moyenne d'impôt contre 30% pour les petites entreprises.
Réponse de le 09/03/2012 à 7:10 :
il paraît même qu'elles n'ont pas créé d'emploi depuis dix ans!
Réponse de le 09/03/2012 à 8:45 :
la mauvaise foi est de mise... elles paient des impots a l'etranger, et creent des emplois la ou il y a de la croissance et ou on ne leur crache pas dessus.... oui bon je sais c'st pas le cas de la france...
Réponse de le 09/03/2012 à 13:27 :
Dommage que ce ne soient pas les étrangers qui bénéficient des créations d'emplois de ces boites hors de France qui votent aux prochaines présidentielles. C'est bizarre que Sarko ne l'ait pas proposé. En contrepartie, on retirerait leurs cartes d'électeurs aux chômeurs Français.
a écrit le 08/03/2012 à 19:29 :
Bof
Réponse de le 09/03/2012 à 8:04 :
de Beauf?
Réponse de le 09/03/2012 à 13:22 :
De côte ? Côte de bof... (bon, elle est un peu nulle, je sais...)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :