Cet été, respirez !

 |   |  809  mots
(Crédits : Unsplash)
ÉDITO. Le ou la Covid-19 ? Ce ne sera pas, espérons-le, le sujet de conversation principal de notre été. Inspirez, expirez, soufflez !

L'Europe respire, mais le virus circule toujours et la crainte d'une deuxième vague de contamination cet hiver impose de maintenir les précautions sanitaires tant que l'on n'aura ni traitements ni vaccins. Il va nous falloir vivre avec cette nouvelle normalité. C'est LA leçon de la période inouïe, inédite, que nous venons de traverser. Une humanité avertie en vaut deux ! La guerre contre ces nouvelles menaces suppose de nous réarmer : lits de réanimation, masques, réactifs de test, recherche... Cela ne coûtera jamais aussi cher que les centaines de milliards, voire les milliers de milliards de dettes publiques dépensées pour mener l'autre bataille qui nous attend, dès la rentrée : celle de la sauvegarde de nos emplois.

Que retenir de cette crise hors norme ? Chacun profitera de l'été pour en tirer des leçons personnelles mais aussi pour s'interroger sur notre mode de vie. Une épidémie de cette ampleur ramène forcément à l'essentiel....

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/07/2020 à 12:45 :
Edito surréaliste !! Se réarmer en lits et équipements médicaux, alors que les plans de restructuration, de fermetures et de suppressions de lits reprennent de plus belle grâce à Macron et ses séides, comme a Mulhouse par exemple ? Et puis inciter les gens à respirer alors que les scientifiques sont desormais d'accord pour affirmer que le covid se transmet par l'air, c'est osé quand même 😁!!
a écrit le 20/07/2020 à 19:19 :
Un vaccin est plus qu'hypothétique,
des traitements ont plus de chance d'arriver avant (peut être...). En attendant, la situation actuelle, faite d'incertitudes, d'anxiété, d'injonctions, d'incohérences, de répression va faire "monter la pression" dans la population.
La légitimité sanitaire collective aura à se confronter à la liberté individuelle qui est tout aussi
légitime. Il n'est pas possible dans la durée de confisquer la vie de dizaine de millions de personnes pour en sauver quelques milliers.
Dur?...certes, mais juste.
a écrit le 20/07/2020 à 16:28 :
sont ils encore crédibles dans cette incohérance avec effet d annonces sans résultat !
a écrit le 20/07/2020 à 14:54 :
“Nos devoirs - ce sont les droits que les autres ont sur nous.” Nietzsche

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :