Le printemps des « Gilets jeunes »

 |   |  527  mots
Grève scolaire pour le climat a écrit sur son affiche la jeune suédoise Greta Thunberg pour interpeller les pouvoirs publics du monde entier sur les menaces que fait peser le réchauffement climatique sur la planète (ici, au tout début de son mouvement de protestation, en novembre 2018).
"Grève scolaire pour le climat" a écrit sur son affiche la jeune suédoise Greta Thunberg pour interpeller les pouvoirs publics du monde entier sur les menaces que fait peser le réchauffement climatique sur la planète (ici, au tout début de son mouvement de protestation, en novembre 2018). (Crédits : Reuters)
ÉDITO. Juste avant l'acte XV des "Gilets jaunes", samedi, c'est un printemps des « Gilets verts » qui pourrait lui voler la vedette, avec une colère toute aussi légitime. Ce vendredi 22 février, aura lieu à Paris une grande marche de mobilisation des "Jeunes pour le climat" (YouthForClimate) avec la participation de la jeune suédoise Greta Thunberg, accompagnée de lycéennes et lycéens européens. Par Philippe Mabille, directeur de la Rédaction.

Ce 22 février, une adolescente suédoise, Greta Thunberg, devenue l'égérie mondiale du climat depuis qu'elle a interpellé les gouvernements mondiaux lors de la COP 24 en Pologne, sera l'invitée des lycéens français qui veulent se rassembler place de la République à Paris. À la veille de l'acte XV des « gilets jaunes », ce samedi, voir nos enfants enfiler des « gilets verts » pour dénoncer l'inaction des États contre le réchauffement devrait nous réjouir.

« Vous dites que vous aimez vos enfants par-dessus tout. Et pourtant vous volez leur futur »...

La jeune Greta, du haut de ses 16 ans, n'a pas hésité à interpeller Emmanuel Macron, l'appelant à agir d'urgence :

« Si vous continuez à faire comme si de rien n'était, vous allez échouer et si vous échouez, vous serez perçu comme l'un des pires méchants de l'histoire de l'humanité. »

Et toc ! Depuis l'appel de Greta Thunberg, les mouvements lycéens pour le climat se sont multipliés dans le monde, et des manifestations ont déjà eu lieu dans une quarantaine de villes en France. À l'appel de la jeune suédoise et fort des 2 millions et quelques signatures de la pétition « l'Affaire du siècle » à l'initiative de quatre ONG, une grève mondiale pour la planète est prévue le 15 mars.

Fiscalité, inégalités, climat... le réveil de la société civile

Alors que la colère des « Gilets jaunes » s'essouffle, en attendant de connaître ce que le chef de l'État proposera comme porte de sortie au Grand débat, c'est un printemps des « gilets verts » qui pourrait lui succéder, avec une colère toute aussi légitime.

Ce réveil de la société civile, jaune ou verte, est une bonne nouvelle si elle aboutit à transformer la colère en actions. La difficulté pour les gouvernements est de réconcilier les deux combats. Or, jusqu'à présent, il faut bien le reconnaître, la fin du mois l'a emportée sur la fin du monde.

Aux États-Unis, le « vilain » Donald Trump a dénoncé l'accord de Paris sur le climat et défend l'industrie du charbon. En France, Emmanuel Macron a dû renoncer à la hausse de la taxe carbone et reconnaît lui-même qu'il ne mettra pas fin par son rétablissement à un mouvement né du rejet de cet impôt.

C'est pourtant bel et bien ce qu'il devra faire, d'une façon ou d'une autre, si l'on veut changer les comportements des ménages et des entreprises (lire page 20). Car, comment faire, sinon en donnant un signal prix, pour réduire la consommation d'énergies fossiles ? Comment susciter autrement l'innovation, la R&D dans les entreprises, dont les plus vertueuses appliquent d'ailleurs déjà un prix interne au carbone ?

La solution est connue : si taxe carbone il doit y avoir, ses recettes doivent être intégralement redistribuées - dans la transparence - sous forme d'aides à la transition énergétique. Les exemples de la Suède ou de la Colombie britannique devraient nous inspirer. Non seulement la consommation énergétique y a diminué, mais la croissance et les emplois verts y ont fleuri.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/02/2019 à 3:09 :
Petite Greta, sais-tu que que ce president est deja catalogue de tres mechant.
En plus tu peux ajouter, psycho-rigide, haineux, pretentieux.
Comme ca il est habille jusqu'a la fin de l'hiver.
Bonne greve et prends bien soin de toi.
Bientot la greve des gilets gris, celle des anciens qui en ont marre aussi.
a écrit le 21/02/2019 à 20:39 :
Les enfants ne sont pas aimés sur terre : la preuve

Le nombre d’enfants qui meurent de famines, de la guerre , de manque de sécurité .

Savoir dire «  merci » car nous avons un toit et à manger c’est déjà pas mal mais beaucoup ne voient même pas ça.

M.Macron est un bon président , il essaye de faire bouger les choses comme il peut
Qu’est ce qu’ils ont fait les autres depuis 15 ans ?
a écrit le 21/02/2019 à 18:54 :
Mon voisin ils manifestes contre la pollution ils Roullet avec un gros 4 /4 diesel ⛽️ ?de la fumisterie
a écrit le 21/02/2019 à 18:01 :
Où suis je?
Réponse de le 22/02/2019 à 3:12 :
Sur terre, et sur la Tribune precisement. Bonjour, soleil eclatant temperatures en hausse. La pollution, pas brillant du tout.
a écrit le 21/02/2019 à 17:21 :
"Vous dites que vous aimez vos enfants par-dessus tout"

Hé non justement jeune enfant, ils ne le disent pas si vous écoutez et regardez bien, jamais. Quand on sait qu'ils possèdent des dizaines de milliers de milliards de dollars planqués dans les paradis fiscaux afin de les voler aux citoyens du monde et que l'on sait qu'il suffirait de 100 milliards pour éradiquer les morts par famines et que non contents de piller les caisses publiques massivement il ne leur vient même pas à l'idée de dépenser une broutille pour redorer un minimum leur blason, mais bon ça c'est la faute aux politiciens qui ont toujours tout fait pour les protéger en les cachant à l'opinion publique, on sait qu'ils ne sont pas prêts de penser aimer leurs enfants avant eux.

Et c'est là qu'est tout le problème au final, non pas qu'il n'y est que quelques personnes dirigeant la planète, s'ils étaient un minimum éclairés cela ne serait pas un souci mais leur cas est pathologique, plus on possède et plus on est possèdé et on préfère souligner votre côté courageux plutôt que l'obscurantisme mortifère des actionnaires milliardaires propriétaires du monde et donc premiers responsables normalement.
a écrit le 21/02/2019 à 17:20 :
Il y aura toujours une différence entre un mouvement spontanée rattraper par les médias et la médiatisation d'un acte fabriqué de toute pièce! Peu de gens seront dupe!
a écrit le 21/02/2019 à 16:42 :
Où suis je, cours je, qu'esperge, lis je?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :