20 millions de Français soulagent déjà notre système énergétique

OPINION. Le contexte de grande tension que connait depuis quelques mois notre système énergétique a conduit les dirigeants de Total Energies, Engie et EDF à lancer un appel commun à la sobriété. Par Anne de Bagneux, Natacha Cambriels, Glaura Kartalian, dirigeantes d’Antargaz, de Butagaz et de Primagaz.
(Crédits : Reuters)

Dans un texte fort, ils ont indiqué prendre leurs responsabilités en agissant sur l'offre et, en regard, ont appelé les Français à « une prise de conscience et à une action collective et individuelle pour que chacun (...) change ses comportements et limite immédiatement ses consommations énergétiques, électriques, gazières et de produits pétroliers ».

En écho, nous, fournisseurs des gaz liquides, affirmons qu'allier toutes les énergies est la seule condition pour garantir la cohésion sociale du pays, faire des économies d'énergie tout en poursuivant la décarbonation, sans risque de pénurie et sans aggraver les tensions immédiates sur le système énergétique français.

Aujourd'hui, en France, 20 millions d'utilisateurs de gaz liquides éloignés du gaz de ville ou localisés en bout des réseaux électriques atténuent - sans doute sans en avoir conscience - les tensions qui pèsent sur notre système énergétique.

Énergétiquement responsable et solidaire, la filière des gaz liquides, 3e énergie des Français, est en mesure de doubler son soutien au réseau électrique et de gaz naturel grâce à ses bouteilles et ses citernes de butane, propane et GPL.

Moins consommer est un appel de bon sens

Compter sur toutes les énergies peu émettrices pour minimiser les risques, l'est tout autant alors que la fiabilité et la souveraineté de notre système énergétique sont en jeu.

Nous, fournisseurs de gaz liquides, prenons l'engagement de répondre présents chaque hiver pour accompagner les Français dans leurs efforts d'efficacité énergétique.

Les gaz liquides utilisés au quotidien en bouteille ou en citerne sont produits à hauteur de 30% en France par le raffinage de pétrole, ainsi qu'à partir d'huiles végétales et de déchets industriels (biogaz). Les 70% restants, ne sont pas importés de Russie mais d'Algérie et d'Europe de l'Ouest, exclusivement par voie maritime.

Dans cette crise où les énergéticiens appellent à une sobriété d'urgence, les Français peuvent compter sur les gaz liquides comme l'une des réponses aux problèmes de pénuries hivernales de gaz naturel et d'électricité susceptibles de se produire.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 05/07/2022 à 8:52
Signaler
Non ceux qui ont de petites maisons, ceux qui ne mettent pas le chauffage à fond l'hiver et la clim à fond l'été et-c... sont à remercier, bref remerciez les pauvres mais jamais on ne les remercie les pauvres, jamais on ne les aide à réparer leurs ba...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.