Alternext, l'âge de raison

 |   |  991  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Cyril Temin est associé-gérant chez Euroland Corporate. À l'occasion du 7e anniversaire de la création d'Alternext, il rappelle les qualités du "seul marché adapté aux PME / ETI qui fonctionne, qui résiste aux crises et aux critiques et qui sait se réformer pour ne pas perdre de son dynamisme" et lui souhaite une "longue vie".

Il y a 7 ans, le 17 mai 2005, Nyse?Euronext créait le marché boursier des PME et ETI, le marché Alternext. À la fin ce premier cycle, le marché a réussi à traverser une des crises financières les plus violentes de notre époque et a su proposer des règles de fonctionnement adaptées à l?ensemble des acteurs de la place : entreprises, investisseurs institutionnels et particuliers. À la différence du Nouveau Marché qui a explosé en vol après l?éclatement de la bulle internet de 2001, le marché Alternext a réussi à accueillir 16 entreprises en 2011 et 4 au premier trimestre 2012. Ses conditions d?accès facilitées et la liquidité que la plupart des valeurs arrivent à atteindre font de ce marché une véritable alternative de financement pour tout type de PME et une voie de sortie crédible et efficace pour des actionnaires historiques.

Tous les secteurs sont représentés

Avec une capitalisation globale de l?ordre de 6 milliards d?euros et plus de 180 sociétés cotées sur ce marché, il figure parmi les plus dynamique d?Europe. Tous les secteurs sont représentés, de l?industrie à internet, des biotechnologies aux services aux entreprises. Enfin, avec une capitalisation moyenne de 40 millions d?euros, il attire de plus en plus les fonds de Private Equity français et internationaux, à la recherche d?opérations financières. Un des atouts de ce marché est sa capacité à intéresser tout type d?investisseurs. Des gérants Small & Mid Caps, certes moins nombreux qu?en 2005 / 2007, mais qui répondent encore présents lors des opérations réalisées. Les particuliers, toujours à l?affût d?une bonne affaire ou d?un cours de bourse qui flambe quelques jours après l?introduction en Bourse comme ce fut le cas pour Biosynex en mars 2011.

Marché des OPA

Les fonds de Private Equity ont franchi le pas de la Bourse pour proposer au marché quelques unes de leur participation, à l?instar de Truffle Venture qui anime le segment des biotechnologies avec Carmat, Deinove ou encore Neovacs, Montefiore Investment a mis sur le marché Homair? Les fonds de Private Equity ont également eu le nez creux ces derniers mois en animant le marché des OPA sur Alternext. En juillet 2012, Chequers Capital prend le contrôle de Serma Technologies après le premier tour réalisé en 2007 par Mbo Partenaires. Francesco Partners, un fonds américain, s?allie aux managers d?Email Vision et d?Efront pour donner de nouveaux moyens à ces sociétés de se développer aux USA. Maesa a préféré sortir de Bourse après un parcours difficile, en s?associant à Edrip? Plus d?une dizaine d?opérations de ce type ont été réalisées ces 18 derniers mois.

Flexibilité

Enfin, les industriels s?intéressent avec appétit aux valeurs cotées sur Alternext pour y réaliser quelques belles acquisitions : Intelcia réalise la première OPA d?un groupe marocain sur Alternext en achetant Themarketingroup. Merci Plus se fait racheter par Viadom, Flir System acquiert Cedip Infrared System au prix fort? Toutes ces opérations sont rendues possibles grâce à la flexibilité des règles du marché Alternext, à leur mise à jour régulière pour s?adapter aux conditions de marchés volatiles et à la qualité des entreprises cotées qui jouent le jeu de la bourse par des efforts de transparence et de communication financière.

Trop peu d?investisseurs institutionnels

 Le marché Alternext présente deux principales faiblesses :

- un manque de visibilité à l?international. Alternext ne compte que trop peu d?entreprises étrangères, alors que l?AIM à Londres a su attirer des entreprises canadiennes, australiennes, africaines?

- un nombre d?investisseurs institutionnels encore trop limité. La crise de 2008 / 2009 a balayé un certain nombre d?entre eux et à ce jour, ils ne sont toujours pas revenus sur le marché. Ce manque d?investisseurs pose deux problèmes majeurs : un manque de liquidité sur certaines valeurs et la difficulté pour les entreprises à se financer auprès du marché. Pour y remédier, les pouvoirs publics ont eu la bonne idée de lancer un fonds Valeurs Moyennes financé par les grandes compagnies d?assurance françaises. Doté de 160 millions d?euros et répartit auprès de 2 sociétés de gestion (Amiral Gestion et CM-CICI), il a pour objectif d?investir dans des entreprises de taille moyenne en termes de chiffre d?affaires, effectif et capitalisation. Lancé au premier trimestre 2012, il est encore trop tôt pour en tirer quelques enseignements.

Seul marché adapté aux PME / ETI

 Les nombreux transferts du marché Euronext C (le marché règlementé des capitalisations inférieures à 150 millions d?euros) vers Alternext, réalisés ces derniers mois, vont donner à Alternext le statut incontesté du marché dédié aux valeurs moyennes. Une Small Caps n?a plus d?intérêt à être cotés sur Euronext C en raison des coûts associés à la cotation sur Euronext C et de la faible visibilité de ce marché. Les transferts devraient donc se multiplier ces prochains mois.

 Alternext a été au cours de ces 7 dernières années regardé avec beaucoup de prudence par les fonds d?investissement à son démarrage, au sommet en 2007, critiqué en 2011. Aujourd?hui, en avril 2012, à la veille de son 7ème anniversaire, fort de toutes ces opérations possibles et réalisées (introduction en Bourse, levée de fonds, OPA, LBO, transfert du marché règlementé Euronext vers Alternext?), Alternext est le seul marché adapté aux PME / ETI qui fonctionne, qui résiste aux crises et aux critiques et qui sait se réformer pour ne pas perdre de son dynamisme. Alternext est un marché sur lequel convergent avec plus ou moins de succès les intérêts des entreprises et de leurs dirigeants, des investisseurs institutionnels et particuliers et des fonds de Private Equity. Joyeux anniversaire Alternext ! Longue vie à Alternext !

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :