A l'aube du siècle des villes

 |   |  628  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Nombre d'enjeux d'avenir pour la France - enjeux au cœur des préoccupations mondiales -semblent s'être éclipsés du débat en cette année électorale. C'est notamment le cas de l'un des enjeux majeurs du XXIe siècle : le devenir des villes, alors que notre monde connaît la plus longue période d'urbanisation de son histoire. Nous savons peu de choses sur ce que nous réservent les années à venir, mais une chose est sûre : nous sommes entrés dans le siècle des villes.

À l'aube de cette profonde transformation urbaine, les villes produisent déjà plus de 70 % des émissions mondiales de CO2 et consomment les deux tiers de l'énergie que nous produisons. Les villes sont également des lieux où la densité attire et favorise les talents, la diversité et l'innovation : aujourd'hui, les villes produisent plus de 80 % de la richesse mondiale et forment ainsi le catalyseur naturel de l'invention et de la création.

Et demain ? En 2050, le monde comptera 7 milliards d'urbains, soit 1 million de nouveaux citadins par semaine. Les villes chinoises compteront à elles seules 1 milliard d'habitants - deux fois la population de l'Union européenne - dès la prochaine décennie. L'Afrique est, avec l'Asie, le continent qui connaîtra la plus forte explosion urbaine dans la première moi­tié de notre siècle.

C'est donc dès aujourd'hui qu'il faut penser les enjeux mondiaux à l'échelle de la ville. Pour préparer l'avenir, c'est sur les villes que nous devons concentrer nos efforts car ce sont elles qui peuvent exacerber les inégalités, la criminalité, la dégradation de l'environnement, et cristalliser une consommation excessive ou - si l'on y prête attention dès aujourd'hui - devenir le creuset des solutions les plus efficaces en termes environnementaux, sociaux et économiques.

À l'heure où, en France et ailleurs, la préoccupation majeure de la population est, à juste titre, l'emploi, un nouveau marché d'une envergure sans précédent est en train d'émerger. L'Organisation des Nations unies estime à 2000 milliards d'euros par an les investissements requis pour soutenir le boom urbain. Les villes existantes vont se renouveler, et nous verrons de nombreuses nouvelles cités apparaître : 400 nouvelles villes devraient voir le jour en Chine d'ici à 2050. Dans les pays en forte urbanisation, les villes de taille moyenne devraient représenter, d'ici à 2050, 40 % de la croissance mondiale. Cela représente une opportunité unique d'expansion et de création d'emplois pour les entreprises françaises et internationales, petites et grandes, qui sauront développer les savoir-faire urbains pour répondre à ces besoins.

Deux éléments clés semblent se distinguer pour saisir ces opportunités et éviter les écueils. Le premier de ces éléments est le potentiel offert par les nouvelles technologies de l'information. Celles-ci transforment la ville et la façon dont nous pensons et vivons l'espace urbain. L'Internet mobile donne à chaque citadin une nouvelle autonomie et lui permet de devenir un acteur de la ville en temps réel. La ville devient, si ce n'est intelligente, du moins entièrement connectée : c'est un bouleversement qui ne doit pas devenir facteur d'exclusion et dont les conséquences ne sauraient être prises à la légère.

Le second élément clé est l'urgente nécessité de repenser les rapports entre les acteurs qui font la ville. La ville ouverte, dynamique, juste, créative et durable, à laquelle chacun peut légitimement aspirer, repose sur une gouvernance urbaine qui prend acte et encourage de nouvelles formes de collaboration entre les citoyens, les municipalités et les entreprises, en impliquant étroitement le monde associatif et celui de la recherche. Ces acteurs pourront ainsi bénéficier mutuellement de la richesse de l'expertise de chacun.

C'est pour contribuer à mettre la ville au c?ur du débat français et mondial et pour favoriser l'émergence de meilleures pratiques urbaines que nous avons réuni à Paris les décideurs et penseurs de la ville - maires, dirigeants d'entreprises, jeunes entrepreneurs, innovateurs sociaux, chercheurs, architectes et bâtisseurs de villes nouvelles - venus du monde entier. Le New Cities Summit, qui s'est déroulé du 14 au 16 mai, a voulu marquer le début d'une nouvelle dynamique autour de l'un des sujets déterminants du XXIe siècle, le premier siècle urbain de notre histoire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/03/2013 à 16:38 :
Nous comptons déjà 7 milliards d'habitants.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :