Bernard Arnault, figure de proue d'un pays clivé

 |   |  509  mots
(Crédits : DR)
OPINION. L'annonce, il y a quelques mois, que la fortune de Bernard Arnault le plaçait au sommet européen et dans le trio mondial n'a pas eu l'effet escompté. Pire, nous apprenions mi-juillet qu'il doublait Bill Gates et devenait ainsi le deuxième homme le plus riche du monde ! Par Hervé Guyader (*)

 On aurait pu imaginer que la réussite du fondateur du premier groupe de luxe au monde qu'est LVMH aurait inspiré quelques commentaires flatteurs et un sentiment de fierté pour de nombreux Français.

Dans un monde ultra-concurrentiel, à très forte valeur ajoutée, bâtir un champion n'était pas si simple lorsque l'on voit nombre de marques de luxe dont certaines furent fondées par des artistes singuliers et qui sont désormais autant de pépites faisant briller l'élégance française. Et que dire de ces œnophiles fin gastronomes défenseurs du terroir, de la spécificité des cépages devenir thuriféraires du grand soir anticapitaliste aussitôt que l'on évoque Moët et Chandon ?

La France reste ingrate avec ses champions, préférant - c'est la théorie Poulidor (1)- peut-être toujours les perdants. Il faut dire que Bernard Arnault a tout pour être vilipendé. Si l'on oublie sa naissance à Roubaix qui aurait pu lui donner ce côté sympathique qu'ont désormais tous les Ch'ti, il est le produit de l'excellence avec son passage à Polytechnique. Heureusement pour lui, il n'a pas fait l'ENA, ce qui aurait achevé d'en faire un monstre.

Son seul crime est d'afficher une fortune professionnelle dépassant les 100 milliards. Ce qui aurait pu faire rêver et motiver quelques fâchés avec les études d'y regarder de plus près est finalement l'objet d'une détestation. Nos amis américains n'éprouvent pas ce genre de sentiment quand l'on voit les dernières tribunes consacrées à Elon Musk dont l'Amérique a fait un exemple au point d'avoir inspiré le personnage de Tony Stark (2). Pourtant, Elon Musk que l'on dit bien plus rude que le très courtois Bernard Arnault, n'a pas la réussite du français quand l'on sait que la pérennité de ses sociétés dépend du bon vouloir de certains de ses financeurs.

Il faut tout de même reconnaître que la balance commerciale de la France, qui n'est pas toujours flamboyante, doit aux exportations LVMH, qui fait travailler des dizaines de milliers de salariés et supporte de lourdes impositions. Il aurait été aisé de transférer son siège social pour bénéficier de notables allègements. Pourtant, ce fleuron représente toujours la France, ce dont nous ne pouvons que nous réjouir.

Emmanuel Macron avait débuté son mandat en exprimant l'idée qu'il serait bon que notre jeunesse soit davantage tendue vers l'idée de devenir milliardaire que vers celle de s'arque-bouter sur la défense de supposés droits acquis.

Dans cette France idéale, Bernard Arnault aurait assurément joué un rôle de figure de proue.

____

1 - Théorème de Poulidor ou la théorie de l'immobilité immobilisante
2 - Iron Man

(*) Hervé Guyader est Docteur en droit, Avocat au barreau de Paris, Président du comité français pour le droit du commerce international, et coresponsable de la commission ouverte commerce international du barreau de Paris.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/07/2019 à 22:56 :
« de s'arque-bouter sur la défense »
Ça y est ! Ceux qui se figure être l'élite parisienne écrivent aussi mal qu'ils parlent !
Quand je pense qu'ils se moquent de l'accent des gens du sud, qui, eux, mettent pourtant les « e » là où ils doivent l'être. Chez nous, on ne dit pas la Place Saint-Mar et Marque-Pajot, comme sur France Inter, mais la Place Saint Marc et Marc Pajot. Qu'est-ce qu'on est amusant, n'est-ce pas !
a écrit le 20/07/2019 à 23:16 :
"réussite du fondateur du premier groupe de luxe au monde qu'est LVMH" Bernard Arnaud fondateur de groupe ?



"Si l'on oublie sa naissance à Roubaix qui aurait pu lui donner ce côté sympathique qu'ont désormais tous les Ch'ti, il est le produit de l'excellence avec son passage à Polytechnique"
il est surtout le produit de ses parents, il est un pur rentier



"Elon Musk dont l'Amérique a fait un exemple au point d'avoir inspiré le personnage de Tony Stark"


IronMan et donc Tony Stark créé en 1963


trouvez d'autres indigents pour promouvoir ce Arnaud.
a écrit le 20/07/2019 à 23:13 :
"réussite du fondateur du premier groupe de luxe au monde qu'est LVMH" Bernard Arnaud fondateur de groupe ?
"Si l'on oublie sa naissance à Roubaix qui aurait pu lui donner ce côté sympathique qu'ont désormais tous les Ch'ti, il est le produit de l'excellence avec son passage à Polytechnique"
il est surtout le produit de ses parents, il est un pur rentier
"Elon Musk dont l'Amérique a fait un exemple au point d'avoir inspiré le personnage de Tony Stark"
IronMan et donc Tony Stark créé en 1963
trouvez d'autres indigents pour promouvoir ce Arnaud.
a écrit le 20/07/2019 à 15:50 :
Depuis 20 ans, Bill Gates dépense beaucoup avec sa fondation caritative Bill & Melinda Gates Foundation, 43 milliards de dollars. Avec ses 76 milliards, Bernard Arnault a vu sa fortune croître de 4 milliards en un an. Soit environ 5,6% net d'impôts. C'est du même ordre de grandeur que les GAFAs. Les beaux résultats restent donc l'apanage des personnes multinationales.
a écrit le 19/07/2019 à 21:59 :
Je suis personnellement très fier de Monsieur ARNAUD et de sa très belle réussite.
Avec mon épouse nous gérons une petite entreprise de 30 collaborateurs et savons combien il est difficile d'avancer et de percer.
J'imagine les très lourdes responsabilités que ce Monsieur porte.
Dommage que l'on stigmatise toujours ce genre de réussite et qu'on le traite de la sorte.
Ce que beaucoup de gens ne comprennent pas, c'est qu'une fois que l'on a une entreprise, on a comme but de la faire prospérer; et pour cela il faut innover et investir. Cela passe quelquefois par le rachat d'entreprises concurrentes.....
Et c'est comme cela que l'on "grossit"...
L'attrait de l'argent n'est pas toujours une fin.
Difficile à comprendre pour des personnes qui n'ont jamais rien fait de leurs dix doigts.
Pour répondre à Mr JPL6, Mr ARNAUD est un excellent pianiste et homme de culture.
Il finance beaucoup de choses de manière très discrète.
Je suis stupéfait de constater que ce sont toujours les mêmes qui critiquent, mais qui sont absolument incapables de faire l'effort de se lever, de travailler 15 à 18 heures par jour et de supporter les responsabilités.
Alors oui Mr ARNAUD, bravo et nous sommes beaucoup à être fiers de votre réussite.
Très cordialement.
JBH
Réponse de le 20/07/2019 à 15:54 :
Merci les riches. Vive les riches. Amen.
a écrit le 19/07/2019 à 14:34 :
La production française disparaîtra avec la France puisque la régionalisation, imposé par le dogme Bruxellois, a pour but de créer un fédéralisme sur la disparition du "nationalisme" français pour un super nationalisme européen!
a écrit le 19/07/2019 à 13:35 :
Bernard Arnaud, une "figure de proue" "dans une France idéale" ? ! Voilà bien une opinion, et pas un fait objectif. Chacun son idéal... On peut idéaliser d'autres causes que la richesse : la science, l'art, la pensée, l'altruisme.
a écrit le 19/07/2019 à 10:02 :
Lorsque l'on dit que la France est un pays ou il y a trop de social, disons que cela n'empêche pas donc le fait de regarder pas seulement les us dans la critique du capitalisme en terme humain......

Lorsque l'on sait ce que fait le gouvernement sur les chômeurs, disons que cela donne une idée de l'organisation sociale, non plus du clivage mais du séparatisme inéluctable par l'information qui permet donc a chacun d'agir en conséquence

Car il ne faut pas imaginer dans un pays qui ne sait créer du travail, mais qui pour autant a les plus riches des riches du monde, de venir expliquer que c'est la faute du chomeur, du retraité du fonctionnaire ou de la feignasse dont tente de mettre en valeur macron.

Pire, cela permet de constater ce qu'est un président a l'heure de la 5G, qui finalement est plus un représentant de commerce ou technico commercial de ce que l'on va appeler l'entrepreneur!!!

ah ah ah.....Pour qu'il soit riche, il faut que l'on soit pauvre, le gâteau restant le même, maintenant a lui d'acheter ce qui reste de la culture et des monuments, avec macron il y aura sans doute une niche fiscale !!!

T'inquiète bernard, tout va bien .... mais espérer que les générations qui arrivent auront le même sens du sacrifice pour faire société, a mon avis faut pas compter dessus!

Une petite dédicace de Gonzague le chomeur !
a écrit le 19/07/2019 à 9:08 :
Moi sur le visage de Bernard Arnault je lis surtout une profonde tristesse et du coup me demande bien à quoi ça sert d'être la deuxième fortune mondiale sur le dos de tous qui plus est.

"Maintenant encore les grandes âmes trouveront devant eux l’existence libre. Il reste bien des endroits pour ceux qui sont solitaires ou à deux, des endroits où souffle l’odeur des mers silencieuses.

Une vie libre reste ouverte aux grandes âmes. En vérité, celui qui possède peu est d’autant moins possédé : bénie soit la petite pauvreté. " Nietzsche

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :