Le chômage sous les 10%, une vraie victoire pour Hollande ?

 |   |  922  mots
(Crédits : POOL)
Pour la première fois depuis 2012, le taux de chômage est repassé sous les 10%. Une victoire pour Hollande? Si l'économie française crée effectivement des emplois en dépit d'une croissance nulle au deuxième trimestre, il s'agit surtout de postes peu qualifiés, ne contribuant pas à la compétitivité

En France, le taux de chômage a baissé sensiblement depuis un an. La nouvelle peut surprendre, compte tenu des mouvements de yoyo des chiffres diffusés mensuellement, mais c'est bien ce qu'a calculé l'Insee à l'issue de son enquête emploi réalisée chaque trimestre. Le taux de chômage, reculant de 0,5 point sur un an, revient ainsi à 9,9% au deuxième trimestre 2016 (France métropolitaine et Dom inclus, 9,6% pour la seule métropole). Un niveau aussi bas n'avait jamais été enregistré depuis la fin 2012. Depuis la fin 2012  le chômage n'a jamais été inférieur à 10% de la population active. Hollande va gagner son pari ! avancent les commentateurs, même plus opposés à l'actuel gouvernement. De fait, le taux de chômage pourrait finalement être plus faible début 2017 que lors de son accession au pouvoir (9,7%, alors), ce qui signerait la fameuse inversion de la courbe du chômage, à laquelle il a lié son éventuelle candidature à la présidentielle de 2017. Celle-ci est d'ailleurs plus que jamais probable...

Croissance nulle au deuxième trimestre...

Derrière cette considération politique, un mouvement de fond s'amplifie en matière d'emploi : comme d'autres pays européens l'ont fait avant, l'économie française parvient désormais à réduire le chômage sans croissance. Par des artifices ? Peut-être, grâce à l'envoi en formation de plusieurs centaines de milliers de chômeurs, qui échappent ainsi aux statistiques. Mais pas seulement. Au deuxième trimestre, la croissance du PIB a été nulle. Une déception, alors que François Hollande répétait à l'envi que « ça va mieux », mais une demi surprise seulement, si l'on veut bien considérer que la France et la zone euro dans son ensemble sont engluées dans une croissance molle, dont elles ne sortiront pas de sitôt pour des raisons à la fois de politique économique -pour faire repartir la machine, un fort soutien de la demande serait nécessaire- et structurelles, de long terme - les pays industriels sont entrés dans une phase de stagnation séculaire.

... mais avec des créations d'emplois

En dépit de cette croissance zéro du deuxième trimestre, l'économie a créé des emplois : 24 000 dans le secteur privé. Sur un an, ce sont presque 150.000 créations nettes d'emplois qui ont été enregistrées. Est-ce beaucoup ? Oui, surtout au regard de la croissance sur la période, restée très molle, dépassant à peine 1% sur la dernière année. On peut voir là le couronnement de la politique « d'enrichissement de la croissance en emplois », qui n'a jamais atteint de tels résultats. Qu'on en juge : au début des années 80, avec une croissance équivalente à celle que nous connaissons aujourd'hui, l'économie française détruisait bien plus 100.000 emplois par an (dans le secteur marchand, hors administrations publiques.

En 1984, ce sont ainsi 229.000 postes qui ont été supprimés, après 136.000 en 1983. Au début des années 90, avant la récession de la fin 1992, toujours avec une croissance économique équivalente voire légèrement supérieure à celle que nous connaissons aujourd'hui, le rythme de destructions d'emplois était aussi supérieur à 100.000 par an. A partir des années 2000, en revanche, à progression du PIB équivalente, l'économie est devenue un peu plus créatrice d'emplois. Mais il a fallu attendre 2015, pour connaître un retour aux créations d'emplois avec seulement 1,3% de croissance économique. Fin 2015, 109.000 créations de postes étaient ainsi enregistrées sur un an. Avant d'atteindre le rythme + 150.000 annuels au premier semestre 2016.

Enrichir la croissance en emplois

Que s'est-il passé depuis le début des années 80 ? Tout a été fait, effectivement, pour enrichir la croissance en emplois. Notamment l'allègement du coût du travail peu qualifié, via les baisses de charges patronales. Une politique entamée par Edouard Balladur au début des années 90, poursuivie par Alain Juppé premier ministre ensuite, puis par la gauche, la mise en place des 35 heures début 2000 ayant été assortie de baisses de charges en faveur des bas salaires. François Hollande n'a fait que poursuivre cette politique avec la création du CICE, qui allège les charges sur les rémunérations basses et moyennes (jusqu'à 2,5 fois le smic).

 Et ça marche : c'est effectivement l'emploi à faible qualification qui progresse le plus. Où trouve-t-on le plus grand nombre de créations de postes ? Dans le commerce (+30.900 sur un an), dans l'hôtellerie-restauration (+34.100) et dans l'intérim (+55.700).

Doit-on se féliciter d'une telle évolution ? Oui et non. Evidemment, il y a lieu de se réjouir de voir l'économie française créer des emplois, même avec une croissance faible. C'est bien sûr la seule vraie solution pour faire baisser le chômage. Mais la création d'emplois peu qualifiés et peu productifs -services- ne contribue pas à la compétitivité. Au contraire, elle signifie l'affaiblissement de gains de productivité qui, sur le long terme, sont la condition d'une croissance soutenue.

Ces emplois sont du reste souvent des emplois précaires. Ainsi, relève l'Insee, le taux d'emploi en CDI reste stable sur un an. C'est le taux d'emploi en CDD ou en intérim qui progresse, contribuant donc à la création de postes. Et le sous emploi augmente : il s'agit de personnes à temps partiel souhaitant travailler davantage. La France se rapproche ainsi du « modèle » dual en vigueur dans beaucoup de pays européens, fondé sur de nombreux emplois précaires peu qualifiés d'un côté, et des postes stables réservés aux plus qualifiés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/08/2016 à 13:13 :
9,9% AVEZ VOUS COMPTE LES SOI DISANT STAGES.FORMATIONS.ET FIN DE DROITS .UN PEU DE SERIEUX ET UN MINIMUN DE RESPECT POUR VOS LECTEURS
DEVRAIT VOUS INCITER A APPROFONDIR LES CHIFFRES ET STATISTIQUES FOURNIS PAR LE GOUVERNEMENT VIA DES SONDAGES PAYES ET SOUVENT EFFECTUES PAR DES ORGANISMES POUR LE MOINS PARTIAUX
a écrit le 21/08/2016 à 10:31 :
Comment votre journaliste peut il parler de baisse réelle du chômage (environ 50 000 emplois d'après l'enquête INSEE et non pas en décompte réel) quand il écrit quelques lignes plus loin que plusieurs centaines de milliers de formations ont pour but de faire diminuer le chiffre du chômage? Croit il que les français vont se contenter de lire le titre de son article?
a écrit le 21/08/2016 à 9:45 :
Le 06/07/2016, l’APEC, Association Pour l’Emploi des Cadres :
« Reprise confirmée sur le marché de l’emploi des cadres : recrutements en hausse de 10 % »
Pour Jean-Marie Marx, directeur général de l’Association pour l’emploi des cadres : « Le nombre de recrutements de cadres devrait connaître une augmentation de 10 % sur l’ensemble de l’année 2016. Au total, 200 000 embauches seraient ainsi réalisées. Cette estimation se situe dans le haut de la fourchette de prévisions de recrutements que nous avons recueillies auprès des entreprises fin 2015. Si la reprise progressive se confirme, les niveaux de recrutements de cadres dépasseraient ceux atteints avant la crise de 2008-2009 : plus de 210 000 à partir de 2017. Reste un aléa majeur à suivre de près : celui de l’impact de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne sur l’économie française ».
……………
Le 26/07/2016 :INTERIM, Baromètre PrismEmploi mois de Juin
Professionnels du Recrutement et de l’Intérim.
> La majorité des secteurs en croissance
L'emploi intérimaire progresse dans la majorité des grands secteurs d’activité : les transports (+12,3 %), les services (+10,3 %), le BTP (+5,2 %) et l’industrie (+4,9 %). Seuls les effectifs du commerce reculent (-3,5 %).
> L’ensemble des qualifications en hausse
L'emploi intérimaire se développe chez les ouvriers qualifiés (+9,8 %), les cadres et professions intermédiaires (+8,4 %), les employés (+4,8 %) et les ouvriers non qualifiés (+2,0 %).
> La majorité des régions en hausse
Les effectifs intérimaires augmentent le plus fortement en Ile-de-France (+17,2 %), en Pays-de-la-Loire (+12,1 %) et en Nord-Pas-de-Calais-Picardie (+8,5 %). Seule la région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon est en recul (-0,4 %).
a écrit le 20/08/2016 à 23:04 :
Même l'INSEE se sent obligé de signaler que des centaines de milliers de demandeurs d'emploi se retrouvent dans le "halo du chômage" (inactifs en recherche d'emploi mais non comptés parmi les chômeurs officiels), du fait de formations destinées à un traitement statistique du problème.

http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=14&date=20160818
Réponse de le 21/08/2016 à 8:30 :
Le diable est dans les détails.

Merci Didier ;-)
a écrit le 20/08/2016 à 21:50 :
Le chômage sous les 10 % c'est un mensonge. Le chômage ne comprend que les catégories A B C. Les gens en formation ne sont pas inclus .Avec le plan 500 000 formation (en plus des formations habituelles) fait baisser les statistiques. Puisque les personnes classées en catégorie A ou B ou C dès lors qu'elle rentrent en formation passent en catégorie D .Comme tout le monde le sait la catégorie D n'entre pas dans le calcul du chômage. donc 500 000 chômeurs sortent des statistiques du chômage.
D'où la baisse du taux de chômage. C'est juste une manipulation de chiffres tout ça pour tromper les gens juste avant une période électorale. Ce qui est scandaleux c'est que cela va coûter UN Milliard aux contribuables. François Hollande et toute sa clique sont des menteurs.
a écrit le 20/08/2016 à 17:41 :
C'est purement de la manipulation et de l'enfumage et nos nombreux médias de gauche excellent dans ce genre de désinformations.Heureusement il y encore un large panel de français qui ont compris les intentions de Mr Hollande !
La Vérité va bien sortir un jour du chapeau du magicien Hollande.
a écrit le 20/08/2016 à 13:12 :
HOLLANDE aurait-il réussit son pari avec 2,9 millions de personnes au chômage, le taux de chômage s’élève à 10,2 % fin 2012 en supposant que fin 2012 que l'on a les conséquences de la gestion de SARKOZY et qu'aucune des mesures prises par HOLLANDE, lors de son arrivée au pouvoir, cette année là n'ait eu d'influence
la France métropolitaine comptait 2,767 millions de chômeurs au deuxième trimestre, c'est à dire 9,6 % de la population active.
Mais à quel prix et avec quels artifices ? Je n'ai pas le sentiment que ces chiffres soit la réalité, je voudrai y croire mais les doutes sont là.....Est-ce l'effet de la communication de ce président, de ce manque de charisme, de ce sentiment que l'on nous manipule, que l'on nous présente des réformes (loi travail) plus à l'avantage d'entreprise au détriment des salairés, de ces débats (sécurités,religion, nationalité...).
C'est comme qui dirait qu'il fait -10 ° au thermomètre mais que le ressenti avec le vent il fait -20 °
Mais fin 2011 le chômage était la France métropolitaine comptait 2,767 millions de chômeurs au deuxième trimestre, c'est à dire 9,6 % de la population active.

Vous voyez probablement ce que je veux dire, une petite voix à l'intérieur de soi qui vous dit que finalement il a peut-être raison ce "ptit gars", mais que d'un autre coté c'est trop beau (enfin j'exagère car il en reste quand même plus de 2.6 M sur le carreau!) et que ça cache quelque chose...
En tout cas on revient au point de départ du quinquénat et on retrouve donc finalement les chiffres de fin 2011, 4 ans pour rien, pour revenir au point de départ.
Ainsi on peut considérer aussi qu'à ce jour HOLLANDE n'a pas fait baisser le chiffre du chômage présent fin 2011, il est au même niveau et c'est celà qui doit me géner pour crier victoire ou du moins que l'on est sur la bonne voie.
Ainsi ma petite voix me dit qu'il faudra attendre fin 2016 pour savoir si HOLLANDE a réussi, mais pour me convaincre il faudra que les chiffres du chômage descendent sous les 2.5 M de chômeurs et un taux < à 9 % pour me dire que je peux voter pour ce "petit gars".....
a écrit le 20/08/2016 à 11:00 :
Serait-ce le premier effet de la loi travail ? Les entreprises ont visiblement anticipé que la première version de la loi allait passer à coups e 49.3. Vu que dans les faits c'est une autre version de la loi qui est passée à coups de 49.3, il vaut peut-être mieux attendre confirmation. Une hirondelle ne fait pas le printemps.

Cela dit mettre quatre ans pour arriver au niveau de son prédécesseur, qui était notoirement inefficace sur ce plan, ça ne me semble pas nécessiter de jubilation, quoi que disent les prochains chiffres.
a écrit le 20/08/2016 à 7:58 :
donc , si j'ai bien lu ...malgré la croissance nulle , en France , le taux de chomage baisse ...! pas de doute , mr le redacteur de cet article : vous etes vraiement ...the Best !
a écrit le 19/08/2016 à 23:20 :
@BONSOIR : TOUT D'ABORD UNE QUESTION A LA TRIBUNE ! Pourquoi mes interventions disparaissent elles mystérieusement ? BON REPRENONS NOTRE PETITE DISCUTION: le chômage ne diminue pas seulement sur les statistiques officielles donc sujettes à caution ! ne sont pas compté : les chômeurs en fin de droits .... les jeunes sortant de l'école et pour cause ils n'ont jamais travaillé donc ils ne peuvent pas être comptés comme chômeurs les intérimaires même en attente d'une "mission" ne sont pas compter comme chômeurs le gouvernement se sert du Bureau International du travail pour établir ses statistiques. Monsieur HOLLANDE depuis le début de son quinquennat à mené une politique de droite à faire pâlire d'envie les ripoublicains par contre ses attaques a répétition contre le monde du travail pour faire plaisir au patronat comme la LOI el GATTZ attaques contres les acquis sociaux les droits des salarié et tout récemment les attaques contre les remboursement des frais de maladie curieux pas un mot de Mme TOURAINE ! et encore moins du sieur HOLLANDE POURQUOI????????
a écrit le 19/08/2016 à 21:05 :
Un journal aussi sérieux que "La Tribune" est il capable d'aussi peu de nuance dans son analyse du chômage et des statistiques, Insee en oubliant Pole Emploi auquel les engagements se mesuraient lorsqu'ils ont été pris?
Mr Best est il devenu naïf et incapable de murir une réflexion?
a écrit le 19/08/2016 à 20:37 :
N'importe qui était capable de prévoir que quelques mois avant l'élection présidentielle le taux de chômage allait baisser. Bientôt des sondages vont nous annoncer que la popularité de Hollande est en hausse.
Réponse de le 19/08/2016 à 22:38 :
@Marif: tout a fait, mais il y a malheureusement un trop grand nombre de gogos pour y croire :-)
Réponse de le 20/08/2016 à 5:34 :
ce que vous dites est vrai.je le vois meme chez les commentateurs de la Tribune dont les propos sont de moins en moins négatifs,bien plus pragmatiques
a écrit le 19/08/2016 à 16:50 :
Abricadabra, le chômage n'existe plus.
a écrit le 19/08/2016 à 16:09 :
ils sont tres fort pour noyer le poisson
Réponse de le 21/08/2016 à 19:02 :
et pour noyer le pêcheur aussi
a écrit le 19/08/2016 à 15:54 :
Vous ne mentionnez même pas les 500000 départ en "formation" qui ne sont là que pour faire baisser les statistiques du chômage.
Le Canard Enchaîné est beaucoup mieux informé que vous... à moins que vous ne rouliez pour Hollande?...
Réponse de le 20/08/2016 à 7:59 :
je vois que vous ne connaisez pas le surnom de La Tribune .
Réponse de le 21/08/2016 à 8:32 :
j'aimerais bien le connaitre...
a écrit le 19/08/2016 à 14:30 :
complètement bidon, je n'y crois pas, les chiffres sont tellement faussés, ils veulent nous le faire croire afin d'encenser cet hollande
a écrit le 19/08/2016 à 13:10 :
Certainement pas. Juste le résultat d'un bricolage douteux des catégories et des chiffres, par la lise en place de garages à chômeur sur fonds publics. Mensonge comme d'habitude.
a écrit le 19/08/2016 à 12:59 :
Bravo pour cet article clair. Son objectivité a du mal à passer auprès de certains lecteurs de la Tribune, mais les faits sont têtus, et c'est l'honneur du journaliste de les exposer.
Réponse de le 19/08/2016 à 18:28 :
tant qu'il y aura des gens crédules comme vous, hollande et son équipe continuera à mentir sans vergogne puisqu'il y a "des sans-dents gobent tout". triste électorat que celui d'hollande.
Réponse de le 19/08/2016 à 19:04 :
Il est vrai que vous êtes vraiment d'une naïveté stupéfiante!
Réponse de le 20/08/2016 à 12:35 :
Les faits ? Quels faits ? Il est surtout question de chiffres mais les chiffres doivent être interrogés, derrière les chiffres il y a des réalités et ce sont ces réalités que les internautes veulent connaître. Ils doutent ? Ils ont raison, c'est ainsi qu'on approche de la vérité.
a écrit le 19/08/2016 à 12:11 :
4.5 années d'augmentation du chômage et subitement un baisse venue d'on ne sait où ne semble pas pas interroger l'auteur, pas plus que les chômeurs artificiellement sortis car en formation.
a écrit le 19/08/2016 à 11:34 :
tout cela est artificiel puisque pas de croissance:

- il s'agit de 500 000 formations qui vont diminuer temporairement le nombre de chomeurs
- radiations automatique
- les emplois aidés
- l'incitation de pole emploi pour que les gens se mettent en auto entrepreneur.

Les grands groupes vont licencier en masse : on a entendu les 5000 de SFR, Cisco...


lorsque l'on regarde les chiffres des CAF et régions pour le versement des aides et RSA, il ne font qu'augmenter de mois en mois sans répis. la France s'appauvrit et le nombre de personnes en dessous du seuil de pauvreté.
Réponse de le 19/08/2016 à 17:57 :
- se faire mettre ( dans tous les sens du terme) en arrêt-maladie ou Allocation Adulte Handicapé pour un motif psy ( on arrivera bien à fabriquer quelque chose pour que ça passe)


Tous les coups sont permis sauf de vous aider à retrouver un emploi.

http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/vrais-chiffres-chomage-mai-2016-182264
Réponse de le 20/08/2016 à 15:25 :
Des spécialistes tirent la sonnette d'alarme depuis plusieurs années, en France, face au dépistage excessif et au surtraitement de certains cancers de la thyroïde à faible risque de progression, sans bénéfices prouvés en terme d'amélioration de la survie.

En effet, tous les coups sont permis pour faire baisser les chiffres.
a écrit le 19/08/2016 à 11:11 :
Il faut bien préparer la candidature de François HOLLANDE, la baisse du chômage y est liée . Vaste magouille des chiffres par l'INSEE (à la solde des politiques, organisme qui ne sert à rien qui coûte très cher et qui ne devrait plus exister), qui obéit aux ordres; un simple changement de catégorie et le tour est joué , il faut que les Français ouvrent les yeux et ne se fient pas aux seuls commentaires des médias ( ????) , on peut faire dire n'importe quoi aux chiffres des statistiques !!! Pour être bien gouvernés nous n'avons pas besoin des politiques , de discours mensongers et de promesses jamais tenues il suffit de nommer des gens compétents aux postes appropriés.Nombre de jeunes sortant de l'école ne sont pas inscrits ( d'autres aussi d'ailleurs ) , la raison de ce retard d'inscription : On ne trouve pas de travail sérieux en période de vacances et en plus ces personnes veulent aussi prendre leurs vacances et attendre la rentrée ( on ne peut pas non plus les juger ). En espérant que les Français comprendront qu'une fois de plus on leur raconte n'importe quoi ............
Réponse de le 19/08/2016 à 14:15 :
Vrai : Pole Chomage ne suscite que mépris, à la fois des chomeurs et employeurs.
Réponse de le 21/08/2016 à 8:38 :
Pole Chomage a fait l'objet de 2 ( deux) rapports de la cour des comptes
sous ce quiquennat.

Un reportage sur ses pratiques d'"Enquête investigation" ( Elise Lucet)

Aucun rapport parlementaire, pourquoi ?

Pole Chomage n'intéresse pas la représentation nationale ?
a écrit le 19/08/2016 à 10:49 :
mettez tous les chômeurs en formation et le probleme est solutionné!
Réponse de le 19/08/2016 à 16:07 :
A l'inverse, si on demande par exemple à tous les RSA qui ne sont pas à Pole Emploi de s'inscrire, on fait exploser les chiffres !
Comme quoi bouger un des paramètres dans un sens ou un autre, ou tout simplement modifier à la marge une formule de calcul, ferait voir les choses différemment. Y a t'il réellement moins de sans emploi ? Je n'en ai pas l'impression quand je regarde autour de moi, en tout cas. Il y a toujours plus de monde aux Resto du cœur, et aux minima sociaux malheureusement ! Peut être l'effet saisonnier, mais dans ce cas ce ne sont que des "petits boulots" éphémères et on va vite constater qu'à la fin de ces CDD les gens se réinscriront encore.
a écrit le 19/08/2016 à 10:46 :
de quel chomage on parle je pensais que le recule du chomage se faisait sur celui de sarkozy mais le problème comme le chomage a fortement progressé sous hollande 1er donc le chomage na pas reculé il est en hausse par rapport a sarkozy
Réponse de le 19/08/2016 à 14:21 :
Sarkozy-Fillon, ont du affronter une grave crise récessionniste par an ! de sept 2007 à nov 2011, ce que n'a point eu " Moua Président, Je "
a écrit le 19/08/2016 à 10:26 :
Résumé du confessionnal: Lui n'a pas eu de bol et les Français en ont ras le bol !!
Réponse de le 19/08/2016 à 14:24 :
Et lui, bien Gras, Le Bol.
Réponse de le 19/08/2016 à 17:48 :
et les Français sont tondus avec la coupe au bol
a écrit le 19/08/2016 à 9:35 :
EXAT? TRES BON ARTICLE? CES EMPLOIS SONT SOUVENT DES EMPLOIS SAISONNIER? MAIS DESORME LA FRANCE BOSSE PLUS AVEC LES VACANCIERS ETRANGERS ? DONC IL VAS FALLOIR REVOIR LES CONDITIONS D INDIMISATION DE CHOMEUR DANS CE TYPE D EMPLOIES DE SAISON? C EST POSIBLE ET MEME DETERMINENT POUR CES JEUNES QUI DOIVENT DESORME S ADAPTER A CE TYPE D EMPLOIS???
a écrit le 19/08/2016 à 9:24 :
Pourvu que ça dure. Le chômage baisse et le pays va bien donc aucun soucyy.
Il faut encore augmenter légèrement l'impôt sur le revenu de ceux qui gagnent plus de 4000 € par mois et les taxes sur la propriété pour pouvoir donner un revenu minimum de 1000 € à toute personne de plus de 18 ans en France et respecter la loi d'un logement pour tous. Ceux qui voudront travailler 4 jours par semaine devront être encouragés et les workhoolicks malusés.
Réponse de le 19/08/2016 à 18:59 :
Si vous croyez aux illusions, découragez ceux qui travaillent et encouragez ceux qui ne travaillent pas. C'est une illusion qui mettra l'économie à terre et qui détruira encore plus d'emplois. Poussez l'exemple un peu plus loin en taxant de 2000 € ceux qui en gagnent 4000 et donnez 2000 € à ceux qui ne travaillent pas.
a écrit le 19/08/2016 à 8:21 :
Vous fatiguez pas il est grillé, carbonisé
Réponse de le 19/08/2016 à 10:36 :
Pas si sur.
Tout comme Sarkozy Hollande sait que la victoire se fera contre le front National, par contre, à ce jeu, Marine Le Pen pourrait bien finir présidente pour finir. Hollande et le PS a montré pendant 5 ans le mépris, le mensonge les Français on en marre.
Probablement bien plus fort que Sarkozy qui lui n'hésitait pas à dire que président il décidait et si il y avait des comptes à rendre ça serait pour lui.
Souvenez vous : il avait décidé de nommer lui même les présidents des chaines de TV publiques en signalant que de tout façon c'était le président qui choisissait en offf. Pour finir Hollande et le PS a vite supprimé cela pour remettre tout en off. Pareil pour le salaire du président, Hollande l'a baissé et maintenant son coiffeur gagne plus que lui alors qu'on sait bien qu'il se rémunère avec d'autres privilèges en tant que président. Vous pensez que Hollande paye le restaurant et ses transports pour aller en vacances ....
a écrit le 19/08/2016 à 8:17 :
"Tout a été fait, effectivement, pour enrichir la croissance en emplois.
Notamment l'allègement du coût du travail peu qualifié, via les baisses de charges patronales."
Non tout n'a pas été fait sur la baisse du coût des emplois faiblement qualifiés.
Un SMIC à 35h coûte toujours autour de 1600 euros ce qui est beaucoup au prix de marché.
Il est temps maintenant de baisser réellement les charges entre 1 et 2 SMIC en réservant
cette baisse aux seuls CDI (ça développera davantage le CDI interimaire au détriment du CDD).
D'abord il faut annuler les cotisations de chômage des CDI avec le CICE ce qui mécaniquement
aurait pour effet de financer en grande partie l'UNEDIC avec l'IS ce qui est logique.
Ensuite il faut une grande TVA sociale sur les produits (pas sur les services) et une
redéfinition de la CVAE pour ne l'appliquer qu'aux entreprises du tertiaire et du BTP
de sorte à financer pour tous les français une retraite de base correspondant à une carrière
au SMIC. C'est possible en augmentant la TVA de 5 points sur les produits et en
décentralisant davantage (augmentation de la CVAE sur les entreprises précitées). Les
cotisations de retraite complémentaire ne s'appliqueraient qu'à la différence entre
le salaire et le SMIC. Enfin sur la solidarité (santé, famille, minima sociaux),
l'application d'un revenu de base à un demi SMIC net et d'une CSG de 50% au lieu et place
des cotisations non contributives, de l'IR et d'une majorité d'allocations permettrait
de ne rien faire payer au niveau du SMIC (le revenu de base annule la CSG).
Avec l'ensemble de ces mesures on pourrait réellement doper l'économie
a écrit le 19/08/2016 à 8:01 :
le déclin de la FRANCE ne peut etre dissimulé
a écrit le 19/08/2016 à 7:49 :
comment peut-on jouer au bonneteau , avec des chômeurs .. ils sont ici ,
non, ils sont là... ( en formation ) !!!!!!
Réponse de le 20/08/2016 à 8:46 :
en formation oui mais en formation "parking" dans des organismes amis style AFPA
a écrit le 19/08/2016 à 7:15 :
Vous savez les chiffre du chômage vous leurs faite dire se que vous voulez.... La réalité s'est que le marcher de l'emploi ne fonctionne pas correctement en France. Ensuite même si cela s'est amélioré , la condition de travail, les revenus, son plus difficile pour celui qui ce lève le matin pour travailler.... La gauche au auguementer les charge directe et indirecte ( sur l'emploi, les entreprises, sur les salaires, les revenus) , donc ils n'y a pas d'avancer notable pour les travailleurs dans notre pays. Les probleme majeurs de notre pays n'on pas été regler, trop de migration, trop de fonctionnaire, pas de dialogue social, trop d'impôts, trop d'aide social, pas assez de travail, peux de formation professionnel des personnel..... Nous n'oublierons pas la gauche aux prochaine élection....
a écrit le 19/08/2016 à 6:14 :
il faut-être gonflé pour sortir un titre pareil ! et aussi mensongé car ou est " La victoire " quand Holand reconnaît lui même que c'est en 2013 que la courbe du chômage devait s'inverser !
a écrit le 19/08/2016 à 4:48 :
tous les gouvernements voient le verre à moitié plein, et c'est tant mieux si tout en tordant le bras aux chiffres on ne peu plus ignorer cette tendance.
Plutôt que de commenter les statistiques en notant la partie à moitié vide il faut s'appesantir sur le type d'emplois créés qualifiés de précaires. Le qualificatif en dit long sur notre état d'esprit....Oui la création d'emploi est directement liée à la souplesse de notre économie. Oui nous génèrerons des emplois en CDD car cela fait partie de cette souplesse. Le but est que le système soit suffisamment souple pour changer d'emploi facilement et aller là où les salariés le souhaitent et ainsi acquérir une vraie liberté. Enfin toutes les actions pragmatiques pour soutenir efficacement la formation feront que les salariés seront suffisamment qualifiés et ainsi éviter les bas salaires.
Réponse de le 19/08/2016 à 8:59 :
Je ne vois pas où est le problème de qualifier les CDD de contrats précaires; La précarité a une définition précise. Il s'agit simplement de regarder le dictionnaire : "Qui n'offre nulle garantie de durée, de stabilité, qui peut toujours être remis en cause"
La précarité empêche de faire des projets sur le moyen, long terme et au final n'est pas meilleure pour l'économie car les investissements se font sur la durée. Les personnes en CDD consommeront moins car ils auront moins de perspective, une peur du chômage accrue qui renforcera l'épargne.
a écrit le 19/08/2016 à 3:45 :
Les dents m'en repoussent !
a écrit le 19/08/2016 à 1:56 :
Si il y a moins de Francais dans la galère du chômage, cela ne peut être qu'une nouvelle encourageante. Maintenant il faut que ces mêmes Francais le persoivent réellement autour d'eux. Sinon, ce n'est que de la production de chiffres et de statistiques !!
a écrit le 18/08/2016 à 22:42 :
Gouvernement non honnête à l'image de la propagande en cours faite par le PS pour montrer que le bilan présidentiel Hollande est positif.
Voila une nouvelle qui n'a pas été relayé à sa juste valeur et qui explique certaines chose.
Le Canard Enchaîné a, le mercredi 3 août, dévoilé que Pôle Emploi faisait pression sur ses cadres pour que l’organisme atteigne l’objectif des 500 000 formations fixé par le gouvernement et François Hollande. Au risque de réduire la qualité des formations offertes aux demandeurs d’emploi.
L’instruction interne vise à faire basculer un maximum de chômeurs des catégories A, B et C dans la catégorie D, moins visible médiatiquement. C’est une manière de réduire artificiellement le taux de chômage qui se calcule surtout sur les trois premières catégories. La note de Pôle Emploi envoyée à ses cadres date du 21 avril et on peut y lire la marche à suivre pour atteindre les 500 000 formations supplémentaires d’ici la fin de l’année, ce qui revient à mettre en formation un million de demandeurs d’emploi.
Réponse de le 19/08/2016 à 8:01 :
Pôle emploi doit être très lourdement restructuré: on ne peut continuer à dépenser des milliards pour simplement réorienter les demandeurs d'emploi, quand ils en demandent, vers leurs droits..
Réponse de le 19/08/2016 à 9:07 :
le président s'emploie a trouver une activité meme pour les plus modestes,c'est a mettre a son crédit.les prochaines élections se joueront sur de probables bonnes nouvelles économiques,et si l'on en croit les rumeurs une prochaine actualité d'ordre privé(mariage).
Réponse de le 19/08/2016 à 10:42 :
@élu ps
Hollande s'emploie surtout à se faire réélire.Son bilan est catastrophique si on compare à Sarkozy (si on tient compte que Sarkozy c'est pris pendant son mandat une crise proche de celle de 1929). Quant à Hollande son action a fait régresser la France, bien que le reste du monde connaissait la croissance (il suffit de comparer avec l'Allemagne). La France est un des seuls pays d'Europe a connaitre des grandes difficultés (mis à par le Grèce et l'Italie ...).
Réponse de le 19/08/2016 à 18:14 :
@nantes44: Je ne suis pas d'accord pour dire que Sarkozy a pris une crise que Hollande n'aurait pas eu: les structures de l'économie française (rigidité du marché du travail, entre autres) son aspect paquebot tourné avant tout sur lui-même, ont induit un EFFET RETARD sur la crise en France. Alors évidemment, la croissance 2009 a été très négative, mais ensuite le pays n'a pas sombré en 2010-2011 (et ce n'est pas grâce à Sarko hein)...ce n'est qu'en 2012 et jusqu'à fin 2014 que la crise a commencé à produire ses pleins effets chez nous, avec croissance faible ou nulle, capacités de production en baisse, réduction des effectifs des entreprises, baisse de la conso des ménages, sinistrose généralisée. Hollande a donc eu à subir les conséquences de cette crise au moins autant que Sarkozy.

Par ailleurs dire que "les autres vont mieux", franchement à part l'Allemagne je ne vois pas: Espagne a de la croissance mais toujours 20% de chômage et une dette qui explose, Italie 12,5% de chômage, Portugal 11,5%, Grèce j'en parle même pas...
Réponse de le 19/08/2016 à 23:28 :
@clairvoyant
Vous oubliez que Hollande a étouffé toute l'économie en créant un choc fiscal sans précédent. De la TVA social qui fallait faire tout de suite (taxation en autre à égalité de la production Française et étrangère) Hollande a taxé taxé ... Je sus cadre moyen avec des enfants. Pas de grosse fortune mais clairement une perte de revenu énorme ... Beaucoup de personne plus riche sont partis à l'étranger ainsi que beaucoup de jeune cadres qui trouvent des emplois bien plus rémunérés à l'étranger aujourd'hui.
Tout cela c'est un appauvrissement général de la France ... et les responsable de cette politique c'est bien Hollande et le PS. Hollande essaye de redresser la barre aujourd'hui mais que de temps perdu et les utopistes du PS sont toujours la ... dernier rabot passé sous silence cet été les APL qui touchent directement les enfants de cadre moyens sans aide. Le bilan Hollande pour moi est clair, folie fiscale, appauvrissement général ... je me souviens encore de l'affaire Depardieu qui était taxé à plus de 75% et est parti, de la chute des investissements étrangers en 2012/2013 .... de nos amis Anglais qui déployait un tapis rouge pour accueillir les forces vives Françaises. Regardez les conseils d'administrations des entreprises du CAC40, vous vous rendrez compte qu'il y a beaucoup de personne qui ne sont plus domiciliés en France ...
Alors si vous êtes clairvoyant ouvrait les yeux ....
Réponse de le 20/08/2016 à 2:31 :
Ouh là, c'est bien ce que je pensais...il faut soigner un peu plus l'orthographe, et un peu moins l'apéro ! Bonne continuation à vous. :-)
Réponse de le 20/08/2016 à 21:32 :
@@clairvoyant
Votre argumentation est bien faible. La mienne était déjà décrite par des économistes en 2012/2013 qui indiquaient que Hollande tablait son programme sur une reprise économique (il indiquait d'ailleurs 6 mois après son élection: le crise est derrière nous). Certains économistes indiquaient à l'époque que la politique fiscale risquait d'étouffer l'économie Française et que ça serait la catastrophe.....
Salutations et soignez votre argumentation la prochaine fois.
a écrit le 18/08/2016 à 22:32 :
Peu importe Hollande ou son (no) future, c'est une bonne nouvelle. Je suis convaincu que ses emplois précaires vont permettre d'enclencher un cycle porteur et donc auto entretenir la demande, la croissance et l'emploi. Pas oublier non plus, qu on va rentrer dans les 3% de déficit et on va donc enfin avoir des baisses d'impôt, il faudra d'abord être courageux et les flécher vers l'investissement des entreprises pour se sortir de la croissance molle. Oubliez Hollande, il faut essayer d être positif, ultime ingrédient de la croissance: objectif 2.5% avant 2020, chiche?
a écrit le 18/08/2016 à 22:00 :
le mensonge , tout les jeunes qui sont sorties l ,école ne sont pas inscrit a pole emploi
ils sont en vacances ou rsa ou en retraite
faut sondage
ils trafic toujours les chiffres du chomage depuis 40 ans
Réponse de le 19/08/2016 à 8:44 :
Et vous vous "trafic" l'orthographe.
Le mensonge : vous n'avez rien compris certainement à l'article mais vous crachez votre haine...
a écrit le 18/08/2016 à 21:53 :
Ce type de statistique n'a aucune influence sur le citoyen lambda, nous sommes dans l'économie de graphiques coloriés c'est mieux la couleur, excellent pour les salons dans lesquels se réunissent d'abord des politiques puis des spécialistes !!!!, les conseillers en tout genre qui voit la possibilité de gagner un peu d'argent public puis les publicitaires eux aussi avides d'argent public parfois déjà en place à l'Elysée comme sous l'ère ex roi "républicain" le cher Nicolas, pour vendre la mayonnaise de l'emploi qui ne tourne pas rond ,pour la réalité des citoyens. Laissons ce genre d'information qui n' apporte rien aux plus précaires qui de toute façon ne pourront accéder au logement au prêt bancaire en fait qui vivront toujours dans la misère. Bien sûr le politique va s'emparer de cette info mais parions qu'elle ne fera pas remonter la popularité car elle ne donnera aucun espoir de mieux être avec comme toile de fond vivre de petits boulots mal payés mal considérés. Le chômage a encore de beaux jours devant lui grace à nos institutions d'abord le politique puis les syndicats de salariés, CGT et SUD en tête suivi d'une grande partie du Medef.
a écrit le 18/08/2016 à 21:08 :
Il y a toujours plus de 3 500 000 chômeurs de catégorie A en France. Alors l'amélioration est pour le moins relative et le triomphalisme indécent affiché et commenté mériterait d'être autrement moins méprisant pour les "sans-dents", merci...
Réponse de le 19/08/2016 à 11:49 :
La population française augmente de plus de 300000/an.
Chaque année, il y'a donc toujours plus de postulants actifs.
Donc bons résultats depuis le 2ème semestre 2015.
Surtout qu'il faut tenir compte :
Des sureffectif et des surcapacités des entreprises françaises maintenus durant à crise en attendant la reprise.
Impacts Grexit, Brexit, chute économie chinoise
Conséquences des attentats sur tourisme, commerce, dépenses sup pour armée, douanes, police, renseignement, justice, gendarmerie, secours.
Dépenses sup également pour la lutte contre l’EI.
Sans oublier les grèves routiers, ports, aériens, ferroviaire, agriculteurs, El Khomri.
Et avec toujours une politique de relance européenne lamentable.
Et des prévisions ce croissance encore revues à la baisse, Europe et monde.
Donc, effectivement, à contre-courant, l'économie française repart, comme prévu, même si cela vous déplait, et ce phénomène va perdurer.
Même si le chemin à parcourir est encore long, au moins 3 quinquennats d’attentiste à corriger.
Le politique pour l'investissement (BpiFrance), l'export (Business France, COFACE, AFD, CDC, CIR, Crédit Impôt Recherche , PCI, Prêts Croissance International, etc.), les PME-TPE, (premiers emplois, suramortissement, etc.), les marges (baisse de charges-CICE), finissent par payer mais dans des climats, européen et mondial, moroses.
Jamais autant de mesures n’ont été prises en faveur de l’investissement, des PME-TPE, du premier emploi, de l’export, etc.
Jamais les aides n’ont été aussi bien ciblées, secteur par secteur et les entreprises autant aidées en conseil, mais ont peu encore mieux faire.
C’est loin d’être parfait, c’est insuffisant, par exemple dans l’enseignement, l’apprentissage, la recherche, mais les choses bougent !
-
Depuis des années, le nombre d’entreprises exportatrices, mais en 2015 leur nombre a enfin significativement augmenté, 4000 supplémentaires soit 125000 PME (121000 en 2014, 117000 en 2011). Le déficit commercial et passé de 75 Milliard à 46 en 2015. Ces chiffres parlent.
Mais y’a des petits malins (ils le croient) qui vont me sortir que c’est grâce à la baisse du baril.
Ce à quoi je répondrai, la France, que se soit en intra ou extra-EU, est principalement en concurrence avec des entreprises européennes qui ont profité de la même baisse. Donc match nul, la baisse du baril et de l’euro n’avantage pas la France, sauf pour les exportations vers les Etats-Unis ou le Royaume-Uni. D’autres part la France étant très impliqué dans le parapétrolier et les transports en mers, énergie, minerais et autres, et dans le négoce, donc, la baisse des cours à fortement impacté négativement le PIB de la France.
a écrit le 18/08/2016 à 21:04 :
La bonne question est plutôt. Les français et les françaises sont-ils assez récompensés de leurs efforts, de leurs sacrifices par un système qui se fou d'eux?
a écrit le 18/08/2016 à 20:52 :
Les enquêteurs et les statisciens de l'INSEE devraient aller sur le terrain au lieu de nous vendre une belle histoire qui ne correspond à la rėalité du pays
a écrit le 18/08/2016 à 20:41 :
A propos, la statistique des entrées en formation pour les chômeurs, ça donne quoi ?
a écrit le 18/08/2016 à 20:11 :
"les pays industriels sont entrés dans une phase de stagnation séculaire."
L'heure est venue de redécouvrir Adam Smith et John Stuart Mill. Le néo-libéralisme, le capitalisme, Hayek et Friedmann au pilon (avec quelques autres"économistes" néfastes...).
Réponse de le 18/08/2016 à 21:51 :
le venezuela n'est pas dans une stagnation seculaire, la france doit d'urgence appliquer ce modele et en recolter les bons fruits
Réponse de le 18/08/2016 à 22:37 :
Pierre-Joseph Proudhon est aussi a redécouvrir (1809-1865).
Son approche décentralisé lui donne une nouvelle jeunesse à l'heure d'Internet.
a écrit le 18/08/2016 à 19:57 :
A quel age ne peut-on plus être chômeur? Il semble que cette classe augmente chaque année depuis 2012 de façon considérable. Baby boom oblige. 1947+65=2012
Réponse de le 19/08/2016 à 8:09 :
Merci! Je perdais foi en l'intelligence humaine!
Réponse de le 19/08/2016 à 23:17 :
@réponse de*****************b
Proudhon a lu et s'est inspiré d'Adam Smith.
a écrit le 18/08/2016 à 19:31 :
Le vrai chiffres du chômage :
http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/vrais-chiffres-chomage-mai-2016-182264
Réponse de le 19/08/2016 à 17:51 :
Le gouvernement et ses satellites font du faux avec du vrai.
a écrit le 18/08/2016 à 19:17 :
le ba ba comment avec 0% de croissance on peut soi disant faire baisser le chomage, je relève les copies dans 1 heure, sans blague !!!!!!!!
a écrit le 18/08/2016 à 19:17 :
le ba ba comment avec 0% de croissance on peut soi disant faire baisser le chomage, je relève les copies dans 1 heure, sans blague !!!!!!!!
Réponse de le 18/08/2016 à 20:13 :
@grand
Réponse:
Par la précarisation des emplois, par des bas salaires et en détricotant le Code du travail.
a écrit le 18/08/2016 à 18:00 :
Mettre le bordel pendant 5 ans ça ne lui a pas suffit. Il veut continuer son œuvre de destruction massive!!!
a écrit le 18/08/2016 à 17:51 :
Pitié il a eu presque 5 ans pour faire ses preuves ! J'ai vu sa tête sur la photo je suis revenu un peu moins de 5 ans en arrière Et j'ai gerbé. Authentique
Réponse de le 18/08/2016 à 19:42 :
Il est pas mal coiffé-ciragé noir (il était chatain avant Normal 1er). Les lunettes Danoises plus moches que les Miennes, made in france. Il faut cacher tout le visage, en regardant la photo, sinon, comme vous le dites, à gerber ( je vaumis le gras) + 28KG en 4 ans et demi. Dans mon château de mes glorieux ascendants, des trous dans les parquets, des fuites d'eau pluviales et de plus en plus de seaux, des courant d'air...
a écrit le 18/08/2016 à 17:49 :
Et maintenant on fait rentrer les dom-Tom dans les statistiques ? Car c'est la France !
a écrit le 18/08/2016 à 17:47 :
Et maintenant on fait rentrer les dom-Tom dans les stars ? Car c'est la France !
a écrit le 18/08/2016 à 17:44 :
Il peut faire tout ce qu'il veut il ne gagnera pas. Si lui n'a pas tournée la page présidentielle des Français l'ont fait. Comment peut on s'enticher de ce jobard? Tout autant que de NS, d'ailleurs
a écrit le 18/08/2016 à 17:22 :
Les politiques en France n'ont malheureusement qu'un pouvoir de nuisance pour l'activité économique: taxes, règles changeantes et toujours plus complexes, dépenses immaitrisées spoliées aux privés qui pourraient plus utilement investir ces moyens . Le seul secteur favorisé par leurs actions est le BTP: bétonner la France, faire des ronds-points et des nouvelles routes ou aéroport (NDDL porte bien son nom, une prière pour aboutir à un néant..) dont personne n'a besoin. Alors par pitié, ne parlez pas de victoire! Ils mènent le pays de nos pères dans un désastre irréparable.
a écrit le 18/08/2016 à 17:10 :
Moi président qui fait baisser le chômage artificiellement à grand coût de subventions publiques , 500000 emplois aidés . Le tout payé par les contribuables. C'est une rigolade
de parler de reprise du marché du travail. Moi président devrait plutôt réformer le pays et
s'inquiéter de sa gestion du pays basée sur une fiscalité confiscatoire et une augmentation
de la dette publique de 200 milliards par an.
a écrit le 18/08/2016 à 17:05 :
J'aime ! : " Hollande a réussi si l'économie crée réellement des emploi " ces quelques mots résument l'ampleur du problème . Plus d'emplois aidés et de stages et d'embauches à bas salaires exonérés vont vite gréver le pouvoir d'achat du fait des impôt et taxes nécessaires pour le faire . l'argent ne tombe pas du ciel à ce jour ! donc normal que tout stagne .
a écrit le 18/08/2016 à 17:00 :
Si le taux de chomage est plus bas qu'en 2012 après la catstrophe Sarkozy oui il a raison d'y croire, une chomage a 6 % c'est un appel a l'immigration comme en GB ou en Allemagne !
a écrit le 18/08/2016 à 16:59 :
C'est le début de la manipulation de Pôle Emploi afin de permettre à l'audacieux Moi je de se représenter à la fin d'année: fortes d'augmentation de formation pour des futures postes fictifs, des contrats d'aide ,d'avenir , des stages rémunérés. Tout le monde il est content tout le monde il est beau
a écrit le 18/08/2016 à 16:29 :
On applique la vieille recette de Mitterrand, le peu d'emplois qu'on crée c'est des pauvres car les pauvres ça vote à gauche ou éventuellement FN mais c'est pas génant, on les fait rêver avec des matchs de foot, du Macdo KFC et du porno et voilà...Et si il y en pas assez on en importe, comme ça on est sûr d'être ré élu à vie...Trop fastoch le pouvoir...Churchill disait "Le socialisme n'a jamais rien fait d'aussi bien pour les pauvres que de les multiplier..."
Réponse de le 18/08/2016 à 17:49 :
@Fabrique de pauvres
Votre analyse est sordide mais très réaliste....
Réponse de le 18/08/2016 à 19:52 :
Il n'aime pas les pauvres, qu'il appelle " les Sans Dents ", il n'aime pas les riches : à la TV " c'est vrai que je n'aime pas les riches, et je considère que l'on est riche à partir de 4000 eur/mois ", ( donc il ne s'aime pas) et il casse la classe moyenne.
Réponse de le 18/08/2016 à 20:19 :
""Le socialisme n'a jamais rien fait d'aussi bien pour les pauvres que de les multiplier..." Pas étonnant dans la bouche d'un aristocrate... anglais de surcroît. Pour les Anglais riches et bien portant, ça va bien merci pour eux... Et comme partout ailleurs dans les pays autres que "Socialiste" (Le gouvernement Hollande a-t-il encore quelque chose de socialiste?) pour les pauvres et malades et de couleur autre que blanche: Pauvreté et Galère.
Réponse de le 19/08/2016 à 7:09 :
je vois pas ou est le pb
lenine ecrivait deja ca en 1920 avec bcp de cynisme
maintenant c"est aussi normal que valbel se mette a hurler vu que churchill, apres la mort de hitler a parle de staline en disant " on a tue le cochon, mais pas le bon"
et ca ca indigne le bon peuple de gauche, car staline n'avait rien de liberal, donc c'etait un gars sympa avec des bonnes valeurs morales bien a gauche ( et accessoirement 100 millions de morts sur les bras, mais bon...)
a écrit le 18/08/2016 à 16:11 :
Non, non. On a encore des entreprises en France qui ont annoncées des licenciements à venir. Même l'entreprise SISCO............................
a écrit le 18/08/2016 à 16:11 :
Le revenu universel on est en plein dedans. Des emplois improductifs , fictifs et même publics . Une sorte de communisme qui revient par la fenêtre et si cher à la gauche .
Réponse de le 19/08/2016 à 13:06 :
@fakir
"Le revenu universel on est en plein dedans. Des emplois improductifs , fictifs et même publics . Une sorte de communisme qui revient par la fenêtre et si cher à la gauche ."
Le Salaire à Vie (amélioration du Revenu Universel) est une idée qui a été théorisée entre autres par Hayek et Friedman, donc pour le "communisme", on repassera.
a écrit le 18/08/2016 à 15:59 :
C'est bien parce qu'il n'a pas mis la barre bien haute pour se représenter! Mais, si c'est pour faire la politique décidé a Bruxelles, n'importe qui peut le faire!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :