Le marché des drones professionnels et de loisir en France

 |   |  539  mots
Xerfi Canal présente l'analyse d'Alexandre Boulègue, directeur adjoint Xerfi France
La Tribune publie chaque jour des extraits issus des analyses diffusées sur Xerfi Canal. Aujourd'hui: le marché des drones professionnels

Le marché des drones civils poursuit son ascension, selon la dernière étude de Xerfi. Les ventes de drones de loisir auprès du grand public ont ainsi dépassé les 100.000 exemplaires en France en 2014. L'attrait des Français pour les nouvelles technologies et le côté divertissant des appareils ne sont bien sûr pas étrangers à cet engouement. Le mouvement devrait s'amplifier ces prochains mois. D'abord, à cause du tapage médiatique, qui attire de nouveaux clients, et ensuite, à cause des stratégies d'élargissement de l'offre des constructeurs.

A titre d'exemple, le fabricant français Parrot, 2e acteur mondial des drones, a lancé plusieurs appareils comme le Bebop, un quadri-rotor haut de gamme, équipé d'une caméra HD stabilisée pour réaliser des prises de vue aérienne.

De nouvelles innovations voient également le jour à l'image des drones qui filment automatiquement leur utilisateur. Mais c'est sans conteste, l'international qui représente le plus gros potentiel pour les opérateurs français. La demande est en effet conséquente aux États-Unis et en Asie.


Menaces sur la viabilité économique de plusieurs spécialistes

Pourtant, c'est à un rythme modéré que se garnissent les carnets de commandes des spécialistes des drones professionnels. La faute à un fort attentisme des clients et à une lourde réglementation. Après des mois d'expérimentation, les donneurs d'ordres tardent à concrétiser leurs investissements.

D'ailleurs, ils n'hésitent pas à mettre les acteurs en concurrence pour faire pression sur le prix des prestations.

Pire encore, certains donneurs d'ordre ont choisi d'acquérir un drone auprès des fabricants pour internaliser l'activité d'exploitation au sein d'une division spécifique, ce qui pénalise l'activité des spécialistes de l'exploitation de drones.

Résultat : on assiste à une décorrélation entre la croissance du chiffre d'affaires et celle des investissements des opérateurs, ce qui menace la viabilité économique de plusieurs spécialistes. Si le marché des drones professionnels progressera ces prochaines années, ce sera à un rythme modéré, de l'avis des experts de Xerfi. C'est d'autant plus vrai que la menace des concurrents étrangers s'intensifie mois après mois.

Comment se démarquer et continuer à croître ?

Les experts de Xerfi ont identifié plusieurs voies possibles.

  • 1) Le plus important, c'est la mise en place de prestations à forte valeur ajoutée. Ainsi, les opérateurs doivent se positionner sur l'aval de la filière dans le traitement et l'analyse des données issues des drones. Ils doivent aussi investir pour développer des logiciels et embaucher des ingénieurs pour vendre un service et non une simple technologie.
  • 2) Se doter de responsables grands comptes est aussi une façon d'améliorer le démarchage des clients. Plus précisément, ils devront concentrer leurs efforts sur des marchés clients atomisés comme l'agriculture, sans négliger le débouché des PME.
  • 3) Enfin, l'international est une piste à explorer alors que la France est un marché assez restreint qui se caractérise par un fort attentisme des clients. Dans ce contexte, l'Afrique et l'Amérique du Sud seront d'importants relais de croissance ces prochaines années pour les opérateurs.

___

>> Plus de vidéos sur le site Xerfi Canal, le médiateur du monde économique

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :