Référendums : faut-il donner la parole au peuple ?

 |   |  137  mots
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, faut-il donner la parole au peuple par référendum ?

D'un coté de la Manche, les Anglais ont voté leur sortie de l'UE le 23 juin 2016. La même semaine, de l'autre coté de la Manche, les habitants de Loire-Atlantique ont dit « OUI » à la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Dans les deux cas, ces référendums enterrent des années de tergiversations. Mais ces scrutins ne sont-ils pas aussi une façon pour les personnalités politiques de débloquer des situations en se donnant un semblant de légitimité ? Le référendum, acte démocratique par excellence, renforce t-il la démocratie ou traduit-il une crise de l'autorité des gouvernants ?

Pour en débattre, Elisabeth Lévy, rédactrice en chef du magazine Causeur, Richard Werly, correspondant à Paris du quotidien Suisse Le Temps et Dominique Rousseau, professeur de droit constitutionnel à l'Université Paris I Sorbonne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/06/2016 à 14:04 :
Se retrancher pour ne pas interroger le peuple parce qu il ne répond pas à la question posée et le signe à minima de condescendance , à maxima de totalitarisme.
Quand de Gaulle les initie les réponses sont claires le peuple adhère sauf la dernière ou un soupçon d émancipation était en attente et auquel de Gaulle ne répondait pas d ou l issue .
Quand Chirac le propose le peuple avait compris depuis la fracture non soignée qu il était tout sauf un des leurs. Réponse niet .
Ou pouvons nous voir et surtout dire que le peuple à tort .
a écrit le 30/06/2016 à 0:02 :
Encore faut-il poser les questions simplement, demander une réponse par question, et faire le débat sur les vrai problèmes, sans trop mentir.
a écrit le 28/06/2016 à 23:39 :
En suisse ça marche très bien, mais combien d'années pour y arriver?
Bien sur ce sont 2 échecs pour la démocratie directe, on oublie une chose, les vieux comme moi votent par atavisme, il nous faut un gros effort pour ouvrir les yeux, faut expliquer expliquer pour sortir des reflexes conditionnés.
Ce sont deux superbes arnaques d'anthologie ou Français et Anglais sont tombés.
Et les jeunes? bien plus à même de comprendre les enjeux leurs enjeux: ils ne votent pas et les dés sont pipés par les vieux.
Ayrault, l'Angevin ayant réussi en Bretagne aura son aéroport, Retailleau le Vendéen qui rève comme tout bon élu de laisser une oeuvre pharaonique inutile et ruineuse aura ses ponts sur la Loire.
Pas de souci pour Boulard maire du Mans il a son mégastade pour une équipe de 3 ème division, donc une douloureuse pour 30 ans. (Vinci a fait fort!, en vue NDL!)
Airbus n'ayant plus de tarmac partira en Angleterre.
Le lac de Granlieu avec la ville qui s'approche dépérira.
Et Nantes aura 10000 rsa de plus à son actif en 2020, voire avant.
Et Angers dans tout ça?
Dirigée par une droite modérée redevient une capitale intellectuelle et cultivée, avec ses écoles et universités ou les descendants d'immigrés se sentent bien, avec toute une population de jeunes cadres dans la high tech.
Le bouinage de gauche n'aura duré qu'un temps.
a écrit le 28/06/2016 à 14:18 :
@Paul: "plus informées, plus intelligentes, plus démocratiques", tu parles des Martiens, n'est-ce pas :-)
a écrit le 28/06/2016 à 13:40 :
Non il faut la laisser aux élites, plus informées, plus intelligentes, plus démocratiques. Se poser la question, c'est déjà savoir ou l'on se situe.
a écrit le 28/06/2016 à 10:59 :
La question ne se pose même pas en régime démocratique.
Et si elle est posée, c'est que leurs auteurs ne sont pas des démocrates.
Le comble est que ceux qui la posent se font élire par voie démocratique. Quel culot tout de même !
a écrit le 28/06/2016 à 9:41 :
L'autorité des gouvernants est aussi issue de la démocratie et non pas de la force! L'appui populaire lui est indispensable!
a écrit le 28/06/2016 à 9:07 :
La réponse à cette question est extrêmement facile. Si les dirigeants politiques montrent moins d'intelligence, de vista, que les peuples, alors il faut bien sûr en passer par le referendum.. mais bien sûr, on sait depuis belle lurette que les citoyens votent avec leurs tripes..(referendum Alsacien,referendum Brexit dernièrement..).
PS. On peut mettre au pluriel referendum(s).?. cela fait bizarre à ceux qui ont fait du latin..
a écrit le 28/06/2016 à 8:54 :
Ne pas convier un peuple dans la politique générale qui guide la vie de chacun ça s'appelle une dictature.

Je ne sais même pas pourquoi ni comment on peut en douter, poser la question est déjà en soi faire preuve de bien de compromission.

Mais arte, la meilleure chaîne du paf et de loin, est en ce qui concerne l'europe complètement subjective et soumises à la loi de l'oligarchie européenne, certainement le prix à payer pour faire un programme télé de qualité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :