Turquie : Trump veut-il la peau d'Erdogan ?

 |   |  153  mots
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, Trump veut-il la peau d'Erdogan ?

Le torchon brûle entre la Turquie et les États-Unis. Les ex-alliés semblent en effet traverser une crise diplomatique liée notamment à la non remise en liberté d'un pasteur américain, Andrew Brunson, accusé à Izmir d'« espionnage » et de « terrorisme ». Vendredi 10 août, le président américain Donald Trump a riposté en annonçant qu'il donnait son accord pour le doublement des taxes à l'importation sur l'acier et l'aluminium turcs, alors que le président Recep Tayyip Erdogan se trouve actuellement confronté à la pire crise économique de son pays depuis son arrivée au pouvoir. La Turquie se cherche donc « de nouveaux alliés », pour riposter à ce que le président turc nomme un « complot politique » fomenté par Washington...

Pour analyser la situation, nous accueillons Corentin Sellin, professeur agrégé d'Histoire, spécialiste des États-Unis, Nora Seni, historienne spécialiste de la Turquie et Jean-Christophe Ploquin, rédacteur en chef à La Croix.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/08/2018 à 9:51 :
On l'espère car si c'est cela les jours du dictateur d'opérette sont comptés.
a écrit le 16/08/2018 à 19:34 :
Ils s'entendent bien mieux qu'ils ne le laissent paraître, ce monde là c'est du théâtre! Demandez vous pourquoi les médias sont a coté de la plaque et n'en disent que du mal? Et pour quelle raison certain préfère ne pas passer par leur intermédiaire pour s'adresser a la population?! Et....appelle cela: Populisme!
a écrit le 16/08/2018 à 19:31 :
Ils s'entendent bien mieux qu'ils ne le laissent paraître, ce monde là c'est du théâtre! Demandez vous pourquoi les médias sont a coté de la plaque et n'en disent que du mal? Et pour quelle raison certain préfère ne pas passer par leur intermédiaire pour s'adresser a la population?!
a écrit le 16/08/2018 à 19:24 :
Trump met de l'eau dans le gaz un peu partout, pour être le "seul" a savoir où il va, afin d'assainir ce qui mérite de l'être, sans que l'on lui mette constamment des bâtons dans les roues!
a écrit le 16/08/2018 à 19:24 :
Trump met de l'eau dans le gaz un peu partout, pour être le "seul" a savoir où il va, afin d'assainir ce qui mérite de l'être, sans que l'on lui mette constamment des bâtons dans les roue!
a écrit le 16/08/2018 à 13:08 :
Trump n'aime personne... et ça tombe bien Erdogan non plus.

Et vu le comportement habituel des deux, je n'ai surement pas envie de prendre part à la discorde.
Dans l'idéal s'ils pouvaient s'étriper mutuellement sans trop tâcher la moquette et sans réveiller le gosse qui dort, ce serait parfait.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :