La Banque Postale se lance dans l'assurance dommages

 |   |  404  mots
Copyright Reuters
Les canaux à distance seront privilégiés. Le réseau ne commencera à distribuer les nouveaux produits qu'entre mai et octobre 2011.

La Banque Postale (LBP) a lancé jeudi 9 décembre sa première gamme d'assurances de dommages pour les particuliers, via sa filiale à 65 %, LBP Assurances IARD, par ailleurs détenue à 35% par Groupama. Le calendrier a donc été respecté, même si le réseau n'est pas prêt et ne commencera à distribuer les nouveaux produits qu'entre mai et octobre 2011. Dans un premier temps, les canaux à distance (internet, téléphone) seront privilégiés. « Nous avons 17.000 personnes à former et pour l'instant, elles sont déjà occupées par la montée en puissance sur le crédit à la consommation », explique Patrick Werner, président du directoire de LBP. Quant à l'offre , elle doit être enrichie à partir du second semestre. Deux nouveautés sont à attendre : une offre destinée aux « conducteurs novices » et, en complément de l'assurance habitation, un sercice de protection à l'habitat.

Pas d'objectifs chiffrés

Dans un an, l'offre de La Banque Postale en matière d'assurance pourra être considérée comme complète. Si LBP Prévoyance propose déjà un contrat d'assurance santé, c'est fin 2011, que la filiale commune entre LBP (65 %) et La Mutuelle Générale (35 %), La Banque Postale Assurance Santé, inaugurera son offre. Aujourd'hui, La Banque Postale est déjà présente dans l'assurance-vie avec la CNP, dans la prévoyance avec LBP Prévoyance (25 % des affaires nouvelles souscrites en 2009) et dans le courtage en assurances avec LBP Conseil en Assurances (ex-Sogerco).

Reste que si La Banque Postale a l'ambition d'« inventer » le modèle des dix prochaines années dans l'assurance dommages et ne se lasse pas de communiquer sur son positionnement (simplicité des offres, effort de pédagogie, prix parmi les plus bas du marché), elle reste extrêmement prudente sur ses objectifs. Peut-être pour éviter de décevoir, comme sur le crédit à la consommation.
 

Auto, habitation, protection juridique

La gamme d'assurances dommages de La Banque Postale se limite dans un premier temps à l'assurance auto, l'assurance multi-risques habitation (MRH) et la protection juridique. L'assurance auto comprend les trois formules classiques : « tiers », « tiers + dommages » et « tous risques ». Les clients roulant moins de 5.000 km par an bénéficieront d'une réduction correspondant à deux mois de prime. Pour la MRH, produit généralement complexe, La Banque Postale propose une formule unique qui se veut « parmi les plus complètes du marché ». La protection juridique couvre la vie privée (dont le divorce) comme la vie professionnelle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :