Atelier Numérique : à Rennes, Google a déjà formé plus d'un millier de personnes

 |   |  962  mots
Entre midi et deux, les étudiants et les jeunes peuvent aussi apprendre à créer leur communauté YouTube ou sécuriser leur présence sur les réseaux sociaux. Les après-midi et les week-ends visent le grand public et les familles, avec des goûters code pour les enfants le mercredi ou des ateliers consacrés au paramétrage des comptes sur les réseaux sociaux et à la protection des données.
Entre midi et deux, les étudiants et les jeunes peuvent aussi apprendre à créer leur communauté YouTube ou sécuriser leur présence sur les réseaux sociaux. Les après-midi et les week-ends visent le grand public et les familles, avec des goûters code pour les enfants le mercredi ou des ateliers consacrés au paramétrage des comptes sur les réseaux sociaux et à la protection des données. (Crédits : Lewis Joly / Google)
Trois semaines après l'ouverture de son premier Atelier Numérique à Rennes, le géant américain de services technologiques a déjà sensibilisé et formé gratuitement plus de 1.000 personnes. Un nombre qui la conforte dans son objectif d'accélérer l'apprentissage des outils numériques. Deux « camps de base » seront aussi ouverts, à Brest et à Lannion, tandis que d'autres formateurs itinérants sillonneront la région à la rencontre du grand public et des professionnels. Une démarche menée en partenariat avec les communes, les CCI, des entreprises et des startups.

Les formations du matin affichent complet. Dédiées plus particulièrement aux professionnels (commerçants, porteurs de projets, spécialistes du marketing et de la communication...), elles explorent le marketing numérique, le référencement naturel ou la façon de générer du trafic vers un point de vente. Entre midi et deux, les étudiants et les jeunes peuvent aussi apprendre à créer leur communauté YouTube ou sécuriser leur présence sur les réseaux sociaux. Les après-midi et les week-ends visent le grand public et les familles, avec des goûters code pour les enfants le mercredi ou des ateliers consacrés au paramétrage des comptes sur les réseaux sociaux et à la protection des données.

A l'Atelier Numérique de Google, ouvert le 9 juin dernier dans le centre de Rennes, il y en a pour tous les goûts, tous les publics. Trois semaines après l'installation de ce site pilote, qui sera suivi de trois autres en France d'ici à la fin de l'année, le lieu ne désemplit pas.

Linda Gandon, responsable de l'Atelier Numérique de Rennes, se réjouit:

« Depuis le 9 juin, on a formé et sensibilisé 1.027 personnes. C'est plutôt au-dessus de nos espérances et cela prouve qu'il y a une réelle attente d'une meilleure connaissance et maîtrise des outils numériquesTant du côté des particuliers, des familles, des seniors, que des étudiants, des entreprises ou des porteurs de projetsL'Atelier Numérique attire des personnes de la métropole de Rennes jusqu'à 40 kilomètres. »

Constitué par une équipe de sept personnes et animé par quatre coaches permanents, ce lieu de 200 m2, moderne et coloré, constitue selon les mots de Sébastien Missoffe, directeur général de Google France, « une première mondiale ». Ouvert du lundi au samedi de 9 heures à 19 heures, il permet à Google de dispenser des formations et proposer des conférences pratiques et gratuites sur les usages et les atouts du numérique.

Partenariats avec les collectivités et les acteurs locaux

Pour ne pas être taxé d'imposer ses normes, son environnement voire son hégémonie, Google a imaginé ce lieu physique dans « une démarche de co-construction » avec des partenaires institutionnels, économiques et associatifs. Le lieu et son équipe sont entièrement financés par Google, mais la Métropole, la Ville, les CCI Innovation Bretagne et Ille-et-Vilaine, l'université Rennes 1 ou encore l'écosystème de la French Tech Rennes Saint-Malo et ses incubateurs se sont associés à la démarche. Lors de l'inauguration, Nathalie Appéré, la maire de Rennes, a ainsi signalé que l'initiative de Google va jouer « un rôle complémentaire » à l'action du territoire qui, au travers des ses « espaces publics numériques dans les quartiers » oeuvre déjà dans le domaine de la sensibilisation à la transition numérique.

L'Atelier Numérique s'appuie aussi sur des partenaires privés, entreprises et startups, représentatives de cet écosystème rennais très marqué par le numérique et spécialisé dans la cybersécurité. En juin, une vingtaine d'acteurs locaux ont été amenés à travailler avec Google.

« Globalement 40 % de nos formations sont dispensées par les partenaires et ne sont pas fondées sur des produits Google (Google Earth, Quick Draw...) », explique Linda Gandon.

« L'école informatique Epitech intervient sur les goûters code, l'agence Médiaveille parle de stratégie digitale, SoLocal animera chaque mois des ateliers contribuant à l'acculturation numérique des TPE/PME de la région (RGPD, e-réputation), la startup Famileo est venue expliquer comment créer du lien en famille via internet, tandis que l'association ESTIMnumérique travaille sur l'égalité numérique. »

Rayonner à partir de Brest et de Lannion

L'Atelier Numérique rennais sédentarise en un point donné une activité nomade menée depuis 2006 dans toute la France, mais aussi en ligne, dans le cadre du programme des Ateliers Numériques de Google. Réunissant les programmes Google pour les Pros et Digital Active pour les étudiants, ces formations ont déjà touché 230 000 personnes dans 200 villes dont 70 000 l'an passé : salariés de PME, commerçants, artisans mais aussi étudiants intéressés par les formations certifiantes de Google.

« Il s'agit vraiment de donner des clés de décryptage et de compréhension sur les usages et les outils numériques », ajoute Céline Boisson, responsable des programmes de formation aux compétences numériques.

Elle ajoute :

« La France est en retard dans ce domaine. 50 000 emplois ne sont pas pourvus dans le numérique faute de candidats ayant les compétences requises, 80 % des Français déclarent acheter en ligne mais seulement 16 % des PME vendent via internet. Aujourd'hui nous souhaitons pérenniser cette présence en région par des lieux physiques comme celui de Rennes, le premier des quatre qui seront ouverts cette année. »

Sur le territoire breton, les formations itinérantes se poursuivent en parallèle. Depuis 2014, cinq coaches de Google ont visité 30 villes et formé 10 000 personnes à la demande des partenaires (CCI, French Tech Brest+). Ils seront notamment présents à Carhaix en juillet lors du West Web Festival, à Brest et à Quimper pour des formations professionnelles et ateliers pratiques à l'automne. A partir de septembre, une personne sera présente en permanence à la CCI de Brest. Et un autre camp de base va s'ouvrir à Lannion.

« Nous rencontrons un très bon accueil et beaucoup d'appétence de la part des métropoles, et plusieurs villes nous ont adressé leur candidature depuis janvier pour l'ouverture d'un Atelier Numérique. La co-construction avec les partenaires permet aussi d'adapter les contenus des formations aux enjeux spécifiques d'une région, comme le tourisme ou l'agriculture en Bretagne. »

Par Pascale Paoli-Lebailly, 
correspondante de La Tribune pour la région Bretagne

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/07/2018 à 9:22 :
les institutions ouvrent grand la porte à Google.......qui augmente son emprise totale.....
a écrit le 04/07/2018 à 8:40 :
Excellente initiative, dont l'utilité semble tellement flagrante que l'on se demande si Google ne fait pas le travail des institutions.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :