Éolien : 250 emplois créés par Navantia

 |   |  277  mots
Les éoliennes seront situées près de Saint-Brieuc.
Les éoliennes seront situées près de Saint-Brieuc. (Crédits : Jberdrola)
Choisi par l'entreprise Ailes Marines pour l'assemblage des fondations des éoliennes offshore de Saint-Brieuc, le chantier espagnol Navantia va créer 250 emplois sur deux ans au port de Brest.

Une unité d'assemblage des fondations de 62 éoliennes offshore, appelées ensuite à être installées au large de Saint-Brieuc pour entrer en fonctionnement en 2024, va être mise en place sur le port de Brest par l'espagnol Navantia. Choisi par la société de Saint-Brieuc Ailes Marines pour assurer la construction de fondations de type jackets à trois pieds, le chantier naval madrilène va créer 250 emplois sur deux ans.

Entre 2021 et 2023, ces emplois de soudeurs, d'oxycoupeurs ou d'opérateurs de manutention seront exercés sur une partie des onze hectares du polder aménagé sur le port de Brest. C'est la première implantation industrielle sur cet espace principalement dédié aux énergies marines renouvelables (EMR), et qui bénéficie d'un investissement de 220 millions d'euros d'aménagement (2017-2022) de la part de la Région Bretagne, avec des fonds Feder et les collectivités locales.

2,5 milliards d'euros d'investissements

Pour Loïg Chesnais-Girard, le président de la Région, la concrétisation, après dix ans, de ce projet d'éoliennes marque « une étape fondatrice dans l'émergence de la filière énergies marines en Bretagne » et « positionnera Brest comme le pont d'ancrage de la filière sur la façade atlantique ».

Le projet de ferme éolienne offshore porté par Ailes Marines, dont les actionnaires sont le groupe espagnol Iberdrola, RES Group (Var) et la Caisse des dépôts, va nécessiter un investissement global de près de 2,5 milliards d'euros. D'une puissance de 496 MW, les éoliennes produiront une énergie qui sera injectée dans le réseau via RTE. Au-delà de ce projet, la Bretagne mise aussi beaucoup sur la technique de l'éolien flottant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/10/2019 à 9:54 :
Il faut faire la lumière et la transparence totale sur toutes les aides, communales, régionales, d'état et européennes sur ces secteurs. Le sujet n'est évidemment pas de supprimer les dites aides, mais de s'assurer que les intérêts publics soient bien sauvegardés et non détournés vers des intérêts privés. Le sujet est à l'ordre du jour en Belgique avec l'affaire Nethys... La fameuse transition énergétique est bien trop tentante pour certains, et des dérives sont certaines.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :