"Breizh Fab", le plan pour moderniser l'industrie bretonne

 |   |  778  mots
Destiné à agir comme un accélérateur, la Breizh Fab a été présentée le 27 mars dernier dans les locaux de l'entreprise Sameto Technifil.
Destiné à agir comme un accélérateur, la Breizh Fab a été présentée le 27 mars dernier dans les locaux de l'entreprise Sameto Technifil. (Crédits : DR)
Pour conforter les ambitions de son industrie, la Région Bretagne et plusieurs acteurs du développement économique ont lancé la Breizh Fab, sorte de version régionale de la French Fab gouvernementale. Via ce Plan industriel breton 2020 doté de 4 millions d'euros, le territoire passe à l’offensive pour les entreprises qui en feront la demande.

En Bretagne, il y a l'agroalimentaire, les TIC mais aussi l'industrie. Avec 8.000 entreprises et plus de 100.000 emplois directs (1 emploi sur 3, 300.000 emplois indirects), le secteur y est fortement présent. Son tissu de TPE-PME et PMI, de startups innovantes mais aussi de groupes leaders comme PSA, Naval Group ou Thales, est réparti sur l'ensemble du territoire. Et pas seulement dans les grands pôles urbains.

Pour aider à moderniser cette branche et soutenir les ambitions de ses industriels, la Région Bretagne vient de lancer une version régionale de la French Fab, lancée en octobre par le ministre de l'Économie. Préparé depuis 2017 en collaboration avec plusieurs partenaires dont le CETIM (industries mécaniques), l'UIMM Bretagne (métallurgie), la CCI Bretagne, l'Institut Maupertuis (ressources en technologies industrielles) et Plasti Ouest (plasturgie et composites), ce "Plan industriel breton 2020" est doté de 4 millions d'euros. Cette enveloppe, dont 33,5% provient de la Région Bretagne, 26,5% des fonds Feder et 18% des entreprises, s'ajoute aux autres dispositifs de soutien aux entreprises régionales.

« Le développement de notre économie et de nos emplois passe par une industrie forte, rappelle Martin Meyrier, vice-président de la Région à l'économie, l'innovation, l'artisanat et les PME. Avec le Plan industriel breton 2020, cette alliance d'acteurs du développement économique breton veut y contribuer en portant un projet global de dynamisation des industries manufacturières, qui doivent aujourd'hui relever le défi de la modernisation et de l'innovation ».

Destiné à agir comme un accélérateur, la Breizh Fab a été présentée le 27 mars dernier dans les locaux de l'entreprise Sameto Technifil. Cette entreprise d'équipements de manutention et de stockage, basée à Dinan, illustre la vocation du plan. D'abord spécialisée sur le marché de l'industrie de l'automobile, elle a formé ses 40 salariés pour se diversifier sur de nouveaux marchés et est désormais présente dans le fret aérien, le BTP mais aussi les EMR.

Transformation, synergie, rayonnement

Dans le détail, le plan comprend un ensemble de mesures destinées à aider les entreprises qui en feront la demande à prendre le train des mutations en cours et à les aider à franchir le cap pour devenir « collectivement, plus fortes et compétitives ». Relayé sur le terrain part une cinquantaine de conseillers issus des structures partenaires, il se décline autour de trois enjeux : accompagner la transformation du secteur industriel breton en termes de stratégie et de financement, renforcer la mise en réseau et les synergies entre les entreprises, les acteurs économiques et les acteurs publics, faire rayonner la Bretagne industrielle.

Dans le cadre de la Breizh Fab, le programme d'accompagnement "Industrie du futur", qui aide à la modernisation de l'outil productif (diagnostique, précisions des besoins, investissement), est ainsi renouvelé et accueillera une nouvelle promotion de 50 entreprises.

85% des exportations régionales

Des accompagnements sur-mesure ou « défis individuels », assurés par des consultants, seront également mis en place pour permettre aux industriels d'innover dans leurs pratiques sur quatre points : prospective et stratégie, performance, business et financement. 1.680 jours de conseils sont ainsi mobilisables d'ici à 2020. Des entreprises confrontées à des problématiques similaires pourront aussi participer à des séances de coaching collectif, ainsi qu'à des temps d'échanges liés à leur stratégie.

« Initié en 2017, l'Open de l'industrie sera reconduit et deviendra l'événement phare de l'année en Bretagne pour les industriels, mixant rendez-vous d'affaires, conférences et valorisation des solutions d'accompagnement », fait par ailleurs savoir la Région.

La Breizh Fab veut en effet insister sur une meilleure lisibilité des aides disponibles, qu'elles soient liées aux aspects financiers, à l'innovation ou à l'export. Le secteur industriel génère 85% des exportations régionales.

Pour accompagner les projets industriels, un guide de 20 défis va être publié et rendu disponible auprès des industriels et des acteurs économiques.

Déploiement dans le courant du mois d'avril

Concrètement, la Breizh Fab sera déployée au cours du mois d'avril sur l'ensemble du territoire, et un site internet sera mis en ligne dans quelques mois. Il recensera les actualités économiques et technologiques, les retours d'expériences, ainsi que les événements qui animeront la plateforme.

« Ce plan est ambitieux et original par rapport à d'autres régions de France. Il fait la somme de ce qui se fait en matière d'accompagnement des entreprises, y compris sur le financement. Et il ne veut pas créer un "guichet unique", une utopie au vu du nombre des acteurs du secteur. Il s'agit bien de mise en réseau » vante Daniel Richet, directeur du développement au Cetim, cité par Le Télégramme.

Par Pascale Paoli-Lebailly, 
correspondante Bretagne pour La Tribune

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :