Les Vieilles Charrues réveillent le Centre Bretagne

 |   |  484  mots
(Crédits : © Denoual Coatleven)
CARHAIX. Créé en 1992, le festival de Carhaix-Plouguer associe son affiche musicale éclectique aux opérations RP de ses partenaires locaux. Depuis 2014, il accueille aussi le gratin de la scène tech européenne.

De Bruce Springsteen à Lana Del Rey, de Depeche Mode l'an passé à Iggy Pop et Black Eyed Peas cette année, la programmation du festival des Vieilles Charrues* (du 18 au 21 juillet) est bâtie sur une ambition : proposer la plus belle photographie musicale de l'année, mélanger les genres et les publics, créer du lien.

100% associatif

Dans les champs de Carhaix (7.000 habitants), en Finistère, les 280000 festivaliers en moyenne par an plébiscitent l'ambiance conviviale de ce festival. Et qui reste atypique dans son modèle : 100 % associatif à but non lucratif, Les Vieilles Charrues ne touchent aucune subvention de collectivités (sauf terrains et aide technique de Carhaix). Les 17 millions d'euros de budget sont financés à 60 % par la billetterie, à 20 % par les recettes annexes (bars, restaurants gérés en interne), à 20 % par le mécénat et les partenariats. Sur le plan local, le festival de 16 permanents emploie jusqu'à 700 salariés (1.500 via les prestataires) et 7.000 bénévoles d'associations locales qui, en échange, se partagent 135.000 euros pour développer leurs projets. « 200 entreprises bretonnes sont partenaires et organisent des opérations de relations publiques dans nos...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :