A Paris, pas moins de 250 chantiers lancés pour une opération "embellir votre quartier"

Branle-bas de combat dans la première ville de France. "Quartier par quartier, Paris se refait une beauté", affirme la mairie dont le calendrier des travaux vise un réaménagement pour les JO de Paris en 2024. Ces chantiers devraient s'étendre sur une période de quinze mois minimum.

3 mn

La maire Anne Hidalgo, critiquée pour le nombre de chantiers en cours dans la capitale, avait reconnu une gêne réelle.
La maire Anne Hidalgo, critiquée pour le nombre de chantiers en cours dans la capitale, avait reconnu une "gêne réelle". (Crédits : GONZALO FUENTES)

Cela n'a sans doute pas échappé aux Parisiens et aux Franciliens qui circulent dans Paris quotidiennement. Actuellement, ce sont environ 250 chantiers, répartis dans 17 quartiers de la capitale qui sont sortis de terre ce mois de janvier. Objectifs de l'actuelle maire de Paris : y accentuer la place des piétons, des cyclistes et de la végétation, de manière coordonnée avec ceux des concessionnaires (transports, eau, gaz, électricité), indique-t-on à la Ville.

Aménagement de places, de pistes cyclables, de "rues aux écoles", rues rendues piétonnes, plantation de 50 à 100 arbres dans chaque secteur: "quartier par quartier, Paris se refait une beauté", affirme la mairie qui veut avec cette démarche "offrir une meilleure visibilité" quant aux nuisances générées par les travaux et éviter "autant que possible" que la zone réaménagée soit "rouverte" par les concessionnaires dans les 4 ou 5 années suivantes.

Des travaux pendant 15 moins

"Il y en aura beaucoup à l'été, cela va durer environ quinze mois", a indiqué jeudi à l'AFP Jacques Baudrier, adjoint (PCF) à la construction publique de la maire PS Anne Hidalgo, après un point d'étape sur les premiers chantiers "Embellir votre quartier", qui concernent à tour de rôle un seul secteur par arrondissement.

Parallèlement, les concertations avec les riverains des neuf quartiers de la deuxième vague, dont le très touristique Montmartre, débuteront entre février et avril, pour un début des travaux en fin d'année et un budget de 55,5 millions d'euros.

Pour les quartiers de la troisième phase, M. Baudrier souhaite "avancer la concertation à fin 2022 afin de finir un maximum de travaux avant les Jeux olympiques".

Un budget de 100 millions

Côté budget, la mairie de Paris consacre environ 100 millions d'euros, soit 5,5 millions par quartier, à cette première série de travaux qui doit aboutir à l'été 2023 dans ces 17 quartiers.

Une dépense conséquente tandis qu'en fin d'année dernière, le débat sur la dette de Paris avait refait surface. 7,7 milliards d'euros d'après l'opposition, 6,6 milliards selon la majorité de gauche... « La dette s'est stabilisée », rétorquait l'adjoint d'Anne Hidalgo fin 2021.

Lire aussi 6 mnPourquoi la dette de Paris fait débat ?

Des appels d'offres pour une centaine de chantiers

Pour cela, "tous les concessionnaires passent avant" les travaux d'aménagement de la Ville, souhaite M. Baudrier qui se satisfait d'avoir à ce stade 95% des chantiers des opérateurs bien coordonnés. Même s'il "reste encore 98 chantiers" à décaler dans le temps, "la mutualisation progresse", se réjouit-il.

Selon les données de la mairie, il y a actuellement 5.200 emprises de chantier dans la capitale, dont seulement 11% gérées par la Ville, 28% par ses concessionnaires et la majorité (60%) par des tiers. Les surfaces gérées par la Ville sont en revanche les plus importantes.

Avant sa réélection en 2020 et sa candidature à la présidentielle, Anne Hidalgo, critiquée pour le nombre de chantiers en cours dans la capitale, avait reconnu une "gêne réelle".

(Avec AFP)

Lire aussi 5 mnLa ville de Paris veut manier la carotte et le bâton pour en finir avec l'étalement urbain

3 mn

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 02/02/2022 à 9:15
Signaler
Cette haine de la part de la droite envers hidalgo reste difficilement compréhensible si ce n'est le seul ressentiment de ne pas posséder en plus la ville de Paris puisque Hidalgo fait le sale boulot, elle vire les pauvres de la ville car comme bien ...

le 02/02/2022 à 16:19
Signaler
sans être de droite ni de gauche, Paris est quand même moins propre, moins facile d'accès. C'est la guerre entre les piétons, cycliste, 2 roues, trottinettes. Un peu d'apaisement et de mieux vivre ensemble serait une bonne chose

le 03/02/2022 à 11:01
Signaler
Ils ont fait le choix de dégager une partie de la population, la plus pauvre, ce qui arrange parfaitement leurs affaires à tous, droite comme gauche. Gauche et droite sont les deux faces d'une même et unique pièce. C'est comme en ce moment ou les cla...

à écrit le 01/02/2022 à 16:10
Signaler
quand va t on arreter de subir cette personne et sa clique qui transforme Paris en une poubelle dortoire pour ecolo bobo frustrés autophobe

à écrit le 29/01/2022 à 11:21
Signaler
La "déconstruction" chère à nos aménageurs n'est qu'un enlaidissement général avec en plus le bruit des marteaux piqueurs! Mais il faut faire travailler le BTP , c'est bon pour...les maires

à écrit le 28/01/2022 à 20:48
Signaler
Après avoir défiguré les pieds des arbres avec des "jardinets populaires" en fait des décharges sauvages, la mairie de Paris va consacrer 4 ans et beaucoup d'argent à la réhabilitation et la pose... de pavés. Elle ne veut pas révéler ce que ce désast...

à écrit le 28/01/2022 à 19:55
Signaler
Bien d'accord !qu'elle commence à nettoyer Paris et à rouvrir certaines artères qui, au lieu d'améliorer la circulation, n'a fait q accroitre le désordre. Mais il est vrai que tous ces acteurs soit disant écolos ne se déplacent qu'avec des girophares...

à écrit le 28/01/2022 à 18:09
Signaler
Faut regarder sur youtube ,Didier Rykner, directeur de la rédaction de La Tribune de l’Art, auteur de « La disparition de Paris » ,il évoque Paris sur sud radio ,affolant

à écrit le 28/01/2022 à 16:14
Signaler
hmmm, miam-miam, encore des travaux à Paris. Elle aime ça, la maire de Paris, les travaux

à écrit le 28/01/2022 à 13:44
Signaler
Elle pourrait commencer par faire nettoyer la ville et ses infrastructures de transport en commun, rien de tel pour le tourisme que de sortir de l'aéroport et d'être accueilli par la densité, l'odeur, la crasse, et l'insécurité rampante. Mais bon ça...

le 28/01/2022 à 17:54
Signaler
Déjà,rien que dans l'aéroport CDG,l'un des pires au monde (immonde) le touriste devine la suite.....

à écrit le 28/01/2022 à 13:34
Signaler
La honte de la politique ,qui peut voter pour ca

à écrit le 28/01/2022 à 13:30
Signaler
"une opération "embellir votre quartier"" il ne faut pas faire de promesses intenables, c'est pas bien. :-) Ah les promesses.... C'est quoi le "beau" ? Chacun le sien.

à écrit le 28/01/2022 à 12:17
Signaler
La campagne présidentielle de Hidalgo est en train de la faire sortir de la mairie de Paris, j'en prends les paris. Mais comment peut on faire une telle confusion de genres ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.