Attractivité : Saclay interpelle Macron pour participer au sommet « Choose France »

En attendant la tenue du sommet « Choose France » en présentiel, la présidente de la région Ile-de-France, les président(e)s d'université, le président de la CCI, ainsi que les patrons de Danone, EDF, Servier, Thales et Total, viennent d'écrire au président Macron. Leur vœu pour 2021 : que Paris-Saclay soit l'une des étapes de la prochaine édition.
César Armand
Le président de l'Essonne propose à Emmanuel Macron d'héberger une partie du prochain sommet « Choose France ».
Le président de l'Essonne propose à Emmanuel Macron d'héberger une partie du prochain sommet « Choose France ». (Crédits : DR)

C'est un courrier daté du 11 janvier, mais que le président (LR) de l'Essonne, François Durovray, a remis en mains propres au chef de l'Etat, jeudi dernier, lors de sa visite à Saclay. Avec la présidente (Libres !) de la région Île-de-France Valérie Pécresse, le président de l'agglomération Grégoire de Lasteyrie, le président de la CCI Didier Kling, la présidente de l'université Paris-Saclay Sylvie Retailleau, celui de Polytechnique Eric Labaye, et les Pdg de Danone, EDF, Servier, Thales et Total, MM. Faber, Levy, Laureau, Caine et Pouyanné, il propose à Emmanuel Macron d'héberger une partie du prochain sommet « Choose France ».

Lire aussi : Classement de Shanghai: quelles retombées économiques pour Saclay ?

 « Nous souhaitons vous faire part du souhait que le territoire essonnien de Paris-Saclay soit l'une des étapes de la prochaine édition de « Choose France » tant cet écosystème unique peut constituer l'une des raisons de « Choisir la France ». (...) Nous aurons à cœur de pouvoir vous accueillir dans l'un des équipements emblématiques avec les délégations de dirigeants d'entreprises qui vous accompagneront avant le dîner de gala à Versailles », écrivent-ils au président de la République.

Lancé par le chef de l'Etat, ce sommet de l'attractivité vise à convaincre les sociétés étrangères d'investir davantage en France et de favoriser la création de nouveaux emplois sur le territoire national. « En cette période difficile de reconstruction économique, cette démarche de promotion des atouts de notre pays est plus que jamais nécessaire et pourrait notamment être mise en œuvre au travers du plan « France Relance » porté par l'Etat », rappellent encore les onze co-signataires.

L'incarnation du "génie français" 

Pour eux, le plateau de Saclay « concentre de très nombreux atouts de niveau national et international dans les domaines économiques, de l'enseignement supérieur et de la recherche », tant avec « les acteurs de premier plan et de rang mondial » qu'avec « le terreau fertile pour nombre de startups qui y sont incubées ». Une « excellence », voire l'incarnation du « génie français » (sic), qui permettrait de « propulser la région capitale » et tout le pays.

Emmanuel Macron devait justement s'entretenir ce 25 janvier en visioconférence avec une centaine de patrons étrangers pour les convaincre de continuer à investir en France malgré les incertitudes liées à la crise du Covid-19. « Le chef de l'Etat souhaite continuer d'entretenir des relations avec les CEO en attendant de pouvoir organiser le sommet autour de l'été » explique à La Tribune l'entourage du président de la République.

Lire aussi : Attractivité : Macron promeut son plan de relance auprès des patrons étrangers

 Cliquez sur l'image pour la lire la lettre dans son intégralité

Saclay

César Armand

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 25/01/2021 à 15:32
Signaler
L'attractivité était bien plus grande quand il y avait la protection des frontières et c'est le point essentiel dont on ne veut pas parler par dogmatisme!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.