Un cluster « chimie verte » sera créé en Midi-Pyrénées en janvier 2013

 |   |  400  mots
DR La présidence du futur cluster pourrait être assurée par Cédric Cabanes (à gauche), l'actuel président de l'UIC.
DR La présidence du futur cluster pourrait être assurée par Cédric Cabanes (à gauche), l'actuel président de l'UIC. (Crédits : DR)
L'Union des industries chimiques (UIC) de Midi-Pyrénées annonce la création d'un cluster « chimie verte » d'ici janvier 2013. Onze ans après la catastrophe AZF, l'industrie chimique se tourne vers l'innovation et entend mettre à profit les atouts de la région. Une quinzaine d'entreprises, dont Agronutrition ou Gaches Chimie, devraient rejoindre le futur cluster.

« Un devoir de mémoire s'impose après la catastrophe d'AZF, admet Cédric Cabanes, président de l'Union des industries chimiques. Mais il faut aussi regarder vers l'avenir. Nous avons les atouts pour redynamiser la chimie en Midi-Pyrénées. » C'est pourquoi l'Union des industries chimiques (UIC) de Midi-Pyrénées a annoncé vendredi la création d'un cluster « Chimie verte » ouvert à tous les acteurs industriels concernés. Ce cluster devrait voir le jour au mois de janvier 2013. 

Rappelons que la chimie verte a pour but de concevoir des produits et des procédés chimiques permettant de réduire ou d'éliminer l'utilisation et la synthèse de substances dangereuses. Le danger peut être physique (substance inflammable, explosive), toxicologique (cancérigène, mutagène) ou global (destruction de la couche d'ozone, changement climatique).

« Notre objectif est de rapprocher des entreprises entre elles (aéronautique, santé, agroalimentaire...) pour les aider à générer de nouveaux projets issus de l'innovation », explique Cédric Cabanes. Accompagnement des PME et ETI sur la réglementation, recensement et tri des ressources naturelles de la région, plateforme technologique pré-industrielle, telles seront les missions du futur cluster.

Plus de 130 entreprises et 5.000 emplois

La chimie concerne en Midi-Pyrénées plus de 130 entreprises (Arkema, Safran, Air Liquide, Seppic...) et quelque 5.000 emplois. « La région dispose d'atouts majeurs, assure Cédric Cabanes. L'histoire de la région se traduit aujourd'hui par un nombre très important d'entreprises déjà présentes dans l'extraction et la valorisation de molécules d'origines naturelles. Ce à quoi s'ajoute un fort potentiel de recherche et développement avec la présence de laboratoires reconnus au niveau européen. »
Le futur cluster « chimie verte » est créé à l'initiative de l'Union des industries chimiques de Midi-Pyrénées, « par et pour les industriels ». La présidence du cluster pourrait être assurée par Cédric Cabanes, l'actuel président de l'UIC. Une quinzaine d'entreprises, dont Agronutrition ou Gaches Chimie, devraient rejoindre le futur cluster.

Mettre en ?uvre des actions collectives

« Les pistes d'actions seront priorisées dès mars 2013 pour répondre au mieux aux attentes des industriels, assure Cédric Cabanes. Le cluster recherchera du financement auprès de l'État et de la région pour mettre en ?uvre des actions collectives. » De quoi permettre à Midi-Pyrénées de bénéficier pleinement du développement économique de la chimie verte.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :