France Pari innove pour engranger 2 millions d'euros durant le Mondial

A l'occasion de la Coupe du monde de football, France Pari, société de paris sportifs et hippiques établie à Labège, a lancé jeudi un dispositif spécial pour attirer les parieurs. Hervé Schlosser, son président fondateur, table sur 2 millions d'euros de prise de paris sur la durée de la compétition.

3 mn

Hervé Schlosser est le président fondateur de France Pari, une entreprise de la région toulousaine qui compte 30 salariés.
Hervé Schlosser est le président fondateur de France Pari, une entreprise de la région toulousaine qui compte 30 salariés. (Crédits : Reuters)

Quel dispositif est mis en place par France Pari pour la Coupe du monde de football qui démarre ce soir ?

L'objectif pour la Coupe du monde, c'est de montrer aux parieurs que c'est chez nous qu'ils doivent parier ! 200 € de crédit de jeu sont offerts pour chaque inscription (nos concurrents proposent 150 € maximum). Nous proposons aussi des cagnottes pour récompenser les meilleurs parieurs et les plus fidèles. Deux challenges seront mis en place pendant la phase de poules puis pendant la phase finale : 40 joueurs se partageront 10.000 €. Le meilleur d'entre eux empochera 5.000 €. Nous proposerons les cotes les plus attractives pour les matchs de l'équipe de France. Cela correspond à notre esprit. Nous sommes une équipe française, avec tous nos salariés en France : ceux qui misent sur les Bleus doivent parier chez nous ! Enfin, notre partenaire Franck Lebœuf, ancien champion du monde, donnera des conseils aux parieurs.

Que représente la compétition en termes de business ?

France Pari espère récupérer 2 M€ de prises de pari. Sur les 8 plateformes que l'on gère en marque blanche en France et en Europe, nous misons sur une dizaine de millions d'euros d'enjeux.

Votre société exerce deux activités : France Pari et Sportnco. Quelle est la différence ?

France Pari est une activité B2C, c'est une plateforme de paris sportifs en ligne, dont les utilisateurs sont les joueurs. En France, nous sommes 11 opérateurs à avoir l'agrément de l'État pour exercer cette activité, qui a été ouverte à la concurrence en 2008. Avant, la Française des jeux avait le monopole. Après le lancement de France Pari, nous nous sommes rapidement lancés dans une activité de B2B : nous sommes fournisseurs de plateforme, en marque blanche, pour d'autres opérateurs. C'est
Sportnco. Ainsi, nous sommes fournisseurs de plus de la moitié des 11 opérateurs du marché français !

Lancée en 2008, la société réalise aujourd'hui 12 M€ de chiffre d'affaires. Comment expliquez-vous ce succès ?

Cela n'a pas été simple au départ, même si nous sommes parfaitement dans nos objectifs. Deux éléments ont compliqué la donne : au lancement de la société, le marché était un peu moins important que ce que nous avions anticipé. Dès 2011, nous avons dû passer de 17 à 12 salariés. Aujourd'hui, nous sommes 30. Et puis la France était le pays où les taxes étaient les plus importantes. Mais, finalement, nous, les mousquetaire toulousains, avons su résister face aux géants comme Betclic et Bwin. Aujourd'hui, l'activité est bénéficiaire et il y a de plus en plus de parieurs : environ 150.000 chaque semaine en France. Le pari sportif est un loisir facile, accessible, ce qui n'est pas forcément le cas du pari hippique, destiné à des experts, et qui subit une diminution constante.

Vos pronostics pour le match d'ouverture de ce soir ?

2 à 1 pour le Brésil face à la Croatie !

 

Propos recueillis par Sophie Arutunian

 


En savoir plus :

France Pari a lancé il y a deux mois une application I-phone et lancera son application Androïd à la rentrée. "Notre cible sont les garçons de 18-35 ans qui veulent pouvoir parier tout en regardant la télé", explique Hervé Schlosser. Aujourd'hui, 10% des paris se font via l'application I-phone.

L'entreprise vient également de remporter un contrat pour le lancement d'une plateforme sportive en Belgique, pour la filiale locale du PMU et deux autres, en France et à Malte, pour Zeturf.

3 mn

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 14/06/2014 à 16:02
Signaler
Belle reusite française. Enfin des entrepreneurs qui osent remettre en cause les monopoles.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.