Dunkerque va expérimenter une tarification éco-solidaire de l'eau

 |   |  247  mots
Copyright Reuters
Le dunkerquois sera le premier territoire français à expérimenter une tarification progressive éco-solidaire de l'eau qui prend en compte les volumes de consommation sans pénaliser les foyers les plus démunis. Une initiative à suivre alors que le gouvernement vient d'ouvrir le chantier de la tarification progressive de l'énergie.

A partir du 1er octobre, les 220 000 habitants des 27 communes de la communauté urbaine de Dunkerque se verront attribuer une tarification progressive de leur consommation d'eau, selon trois paliers : eau essentielle, eau utile et eau de confort. Seront pris en compte non seulement les volumes consommés mais aussi la composition et les ressources des foyers.

Une première en France. Il aura fallu deux ans de travail entre la Lyonnaise des Eaux et le Syndicat Mixte pour l'Alimentation en Eau de la Région de Dunkerque (SMAERD) pour aboutir à cette nouvelle tarification, dite éco-solidaire.

Le principe consiste à facturer à bas prix les premiers volumes d'eau consommés puis à en augmenter les prix au delà, tout en pondérant cette augmentation par un indicateur social appliqué aux foyers en difficulté. Les critères retenus pour sélectionner ces foyers et le mode de calcul utilisé pour alléger leur facture seront dévoilés vendredi 21 septembre à Dunkerque lors du lancement officiel de cette expérimentation qui aura lieu en présence de Michel Delebarre, président de la Communauté Urbaine de Dunkerque et du SMAERD, et Philippe Maillard, Directeur Général de Lyonnaise des Eaux. Ils s'apparenteraient à ceux donnant accès à la CMU (Couverture Maladie Universelle) mais difficile d'en savoir plus pour l'instant.

A l'heure où fait débat la proposition de loi déposée au parlement sur une tarification progressive de l'énergie, cette initiative du dunkerquois ne manquera pas d'être examinée à la loupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/11/2012 à 21:09 :
j'ai fait un rapide calcul de ma consommation
mes factures vont augmentées de plus de 17 %
sans compter la hausse tva de 7% à 10%
après les hausses de prix des stationnements sur dunkerque
delebarre est excellent.
a écrit le 04/11/2012 à 2:19 :
Marre de devoir subir ce DESPOTE et ses sbires!! Marre de payer pour les autres !! MARRE MARRE MARRE d'avoir un gouvernant aussi NULL !le Nord et pas asserz PAUVRE il faut le détruitre encore plus ! gouvernement de ploucs!
a écrit le 30/09/2012 à 12:47 :
Nous avons la droite la plus bête du monde!!!
Force est de constater, que c'est idem pour la gauche.

C'est encore une trappe à pauvreté. Pourquoi travailler, alors qu'il y a un tarif social pour la cantine, le téléphone, maintenant l'eau... plus les multiples aides!

Encore un coup sur la tête des classes moyennes, il n'y a pas de secret. Les réductions qui seront consenties seront entièrement répercuté...
Voir même amplifié, en tout état de cause, cela va générer un surcoût.

Nous avons vraiment des politicards nuisibles.
a écrit le 29/09/2012 à 21:59 :
Il faut que ce soit actualisé chaque année, quand les enfants partent, la mère âgée qui vient s'installer car plus trop autonome, etc etc...
Suis curieux de voir le résultat de cette usine à gaz sachant que pour le fournisseur (privé) il faut que chaque mètre cube soit, au final, payé le prix demandé. Si chacun est vertueux, il n'y a pas de malus pour compenser le bonus. Horreur. Faudra diminuer le seuil vertueux ?
Je suis tellement vertueux que je paie moins en eau consommée qu'en abonnement !
a écrit le 24/09/2012 à 16:21 :
CSG proportionnelle mais tarifs du gaz et de l'eau progressifs, faut suivre les inventions socialistes? Bref toujours le même coup : faire payer au palier juste au-dessus, ce que - des nouveaux pauvres des années Mitterrand aux "démunis" (sic) des années Hollande - le système f'appauvrissement libéral ne rémunère plus.
Enfin, on peut être sûr que la Lyonnaise des Eaux, elle, n'y perdra rien. Éco-solidarité bien partagée?
a écrit le 24/09/2012 à 14:42 :
Encore une nouvelle usine à gaz mise en place. On imagine que devant l'augmentation du nombre des plus démunis nos "élites" politiques n'ont pas d'autres choix de faire payer ceux qui le peuvent encore. Et tout ça aux noms des citoyens...
a écrit le 24/09/2012 à 13:18 :
Bonne initiative, mais:
Je souscris à cette initiative mais attention à ne pas aller à l'encontre de l'objectif social affiché.
Tout le monde sait par exemple que les fuites sont une source essentielle des consommations: les consommateurs aisés, qui sont souvent les plus instruits, cherchent à identifier ces fuites et s'il y en a n'hésitent pas à appeler leur plombier favori.
Dans les logements de gens démunis, les équipements ont été faits avec des matériels bas-de-gamme, les occupants ont d'autres chats à fouetter et n'ont pas les connaissances de base pour identifier les fuites, pour faire les réparations basiques et n'ont pas les moyens de faire appel au plombier.
Idem pour les occupants de maison avec jardin, ceux qui en ont les moyens auront investi dans un forage, dans des réserves d'eau de pluie; ceux qui n'ont pu investir arroseront avec l'eau du réseau.
Réponse de le 25/09/2012 à 11:32 :
Pas de problème rajoutez une taxe pour contre-balancer ce problème en fonction du QI...
Réponse de le 25/09/2012 à 14:53 :
Sauf que la pratique contredit vos affirmations, vivant entre "Hectare agricole et Jardin bourgeois" je peux vous affirmer que ceux qui "arrosent et irriguent sans compter", qui plus est aux heures les plus chaudes de la journee ce sont pas les plus demunis.......Sans parler de leurs piscines qu elles soient en dur ou mobile.....
a écrit le 24/09/2012 à 6:18 :
A quand sa carte du parti pour pouvoir acheter du pain?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :