Quitter Paris, ça vous télétravaille ?

C’est le pitch de la campagne de promotion qui tourne sur les réseaux sociaux à l’initiative de l’agence normande pour l’attractivité. Elle prend le pari que la montée en puissance du télétravail contribuera à lever les ultimes verrous dans l’esprit des cols blancs candidats à l’exode.
Selon une étude de Drimki, le nombre de logements à vendre ne cesse de baisser depuis le mois de juin dans les dix villes normandes les plus peuplées.
Selon une étude de Drimki, le nombre de logements à vendre ne cesse de baisser depuis le mois de juin dans les dix villes normandes les plus peuplées. (Crédits : Agence Why)

Enquête après enquête, les Parisiens le disent : ils sont de plus en plus nombreux à vouloir quitter la capitale, une envie qui s'est encore cristallisée pendant le confinement. Rares pourtant sont ceux qui se risquent à franchir le Rubicon malgré les offensives de charme insistantes des régions proches de l'Ile de France. La Normandie, comme ses voisines, a beau déployer des trésors d'arguments, elle se heurte le plus souvent à un obstacle : l'adéquation entre le ou les CV des candidats au départ et le gisement d'emplois local. Sans perspectives de carrière immédiates, difficile d'imaginer poser ses valises dans un ailleurs plus lointain, si attirant soit-il.

Le boom du travail à distance et les questionnements sur la place du bureau dans l'univers professionnel pourraient bien changer la donne. Puisqu'il devient envisageable de résider à quelques centaines de kilomètres de son lieu de travail quitte à ne le fréquenter qu'un ou deux jours par semaine, pourquoi les candidats au départ résisteraient-ils au charme discret de la province.

 "Capitaliser sur un nouveau phénomène"

C'est ce sur quoi mise l'agence Normandie Attractivité, bras armé de la Région pour la promotion territoriale. "Le télétravail a ceci d'intéressant qu'il rend possible le fait de quitter Paris sans quitter son job. Vue sous cet angle, la Normandie, qui est à la fois dépaysante et proche, présente beaucoup d'avantages comparatifs en particulier pour une famille avec enfants", analyse son directeur, Michaël Dodds.

C'est lui qui a eu l'idée de lancer une campagne de promotion résidentielle après que le confinement a précipité dans le bocage normand des milliers de Parisiens : presque 80.000 pour le seul Calvados dont un tiers sont restés après la fin de l'assignation à résidence*. Pour ce professionnel du marketing territorial : " le moment était bien choisi pour capitaliser sur ce nouveau phénomène qui ouvre le champ des possibles ".

 La conception de de cette opération séduction, ciblée exclusivement sur un panel d'utilisateurs de Facebook et Linkedin, a été confiée à l'agence de communication rennaise Why. Elle décline un message simple sur tous les tons : « Avoir un ptit bout de terrain, ça vous télétravaille ?», « 200 mètres carrés avec jardin à une heure de Paris, ça vous télétravaille ?», « Jouer le papa poule, cela vous télétravaille ? »...  Le tout sur fond de photos de plages de sable ou de chaumière avec jardin et agrémenté de petites annonces immobilières aguicheuses.

« L'accroche joue à la fois sur le contexte actuel et sur ce rêve récurrent qui « travaille » les Parisiens. Elle contient la promesse que leur fait la Normandie : il ne s'agit pas de s'expatrier dans un très beau coin de France en faisant une croix sur sa carrière mais bien de conjuguer qualité de vie et opportunités professionnelles » théorisent ses concepteurs.

Est-ce un signe que l'argument fait mouche ? Selon une étude de Drimki, le nombre de logements à vendre ne cesse de baisser depuis le mois de juin dans les dix villes normandes les plus peuplées. "L'arrivée de ménages franciliens entraîne des tensions parfois très fortes sur le marché du logement", constate de son côté la Cellule économique régionale de la construction. Anne Hidalgo a peut-être du souci à se faire.

 *une mesure réalisée grâce au flux des appels téléphoniques

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.