Tourisme : du pain et des jeux pour sauver une demi-saison

 |  | 1449 mots
Le château de Saumur a été classé Monument historique en 1862. Au cœur du Val de Loire, classé en 2000 « Patrimoine mondial de l’humanité », il est situé sur la route historique de la Vallée des Rois,
Le château de Saumur a été classé Monument historique en 1862. Au cœur du Val de Loire, classé en 2000 « Patrimoine mondial de l’humanité », il est situé sur la route historique de la Vallée des Rois, (Crédits : ©A. Hellebuyck)
SERIE D'ETE. EPISODE 1/5. TOURISME EN PAYS DE LA LOIRE. Grâce à un territoire diversifié, la région des Pays de la Loire espère sauver une demi-campagne estivale. Privés d’une bonne partie de la clientèle étrangère et empêchés par la Loi Nôtre d’intervenir directement auprès des professionnels du tourisme, les collectivités territoriales ont choisi de favoriser les flux hexagonaux avec des jeux-concours et des investissements hors normes.

« Que la France soit passée au vert n'est pas suffisant. Après deux mois et demi de coma artificiel, Il faut des campagnes comme celle-ci pour espérer avoir un impact sur l'automne et l'hiver prochain. C'est une opération de sauvetage jamais vue... », commentait François Taillandier, président de l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie (UMIH) des Pays de la Loire, au regard d'une opération de communication inédite lancée par la région des Pays de la Loire pour soutenir l'économie touristique régionale. Baptisée « Votre été dans les Pays de la Loire », cette campagne d'affichage, voulue pour capter une clientèle régionale et francilienne, déclinée dans la presse locale, par voie d'affichage dans la région et à Paris, sur le web et les réseaux sociaux aura mobilisé un budget avoisinant les 600.000 euros. «... du jamais vu », concède-t-on en coulisse où chaque année la région investirait quelques 200.000 euros dans ce type d'opération. Trois fois plus que d'habitude, c'est aussi près de quatre fois moins que la campagne menée dans la région SUD-Paca, où selon le magazine des communicants publics Brief, les dépenses atteignent 2,6 millions d'euros. Rien à voir. « Il faut sauver cette demi-saison », martelait de son côté Franck Louvrier, vice-président du conseil régional en charge du tourisme. « Nous avons la chance d'avoir un territoire diversifié, riche d'une offre littorale, rurale et de parcours urbains bien identifiés, faisons en sorte, par exemple, que les visiteurs s'adonnent au slowtourisme développé en Mayenne, consomment local chez nos producteurs... Il faut amener les gens à reprendre racine », explique-t-il. L'enjeu est loin d'être négligeable dans cette région où le tourisme a...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/08/2020 à 6:54 :
Il serait de bon aloi de dire quellles sont les entreprises chargees de cette communication.
a écrit le 04/08/2020 à 23:01 :
En L.A. et à Nantes ou La baule, les agences de tourisme affiche "destination Bretagne", la très technocratique PDL n´attire pas les touristes. PDL devrait jouer sur l´image très porteuse du Val-de-loire pour focaliser les voyageurs sur l ´ anjou. Laissons à part la L.A. et son "voyage de Bretagne", de toute facon elle va bientôt rejoindre la région administrative Bretagne. Les PDL ont vraiment tout a gagner avec les destinations Val-de-loire.
a écrit le 04/08/2020 à 16:29 :
La Mayenne risque de jeter un froid dans cette organisation, bon c'est la moins touristique, la moîtié de pas grand-chose, à moins de s'intéresser aux chevaliers de la table ronde ou il se passe beaucoup de choses c'est le fief du roi ban de bénoic, qui est dans la légende le père de Lancelot du Lac et d'Hector des Mares, le grand-père de Galaad et le frère du roi Bohort de Gaunes.
D'ailleurs Lancelot du Lac est enterré à quelques km au nord de Mayenne dans un monastère.
Les marches de Bretagne commencent à l'est de Laval pour finir vers Argentré du plessis et le Pertre (à voir la plus haute église de France)
a écrit le 04/08/2020 à 9:42 :
"empêchés par la Loi Nôtre d’intervenir directement auprès des professionnels du tourisme"

Quand on voit comme la mafia s'est appropriée toutes les activités touristiques du littoral méditerranéen et océanique ce serait pas mal quand même de décortiquer, à savoir ne pas se contenter de ce que donne la classe politico-affairiste, cette bien étrange "Loi Nôtre".

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :