Une stratégie d'ensemble pour faire de Bordeaux une ville neutre en carbone

 |   |  536  mots
La ville compte améliorer le bâti et développer la mobilité grâce aux marges dégagées par la baisse de la consommation énergétique.
La ville compte améliorer le bâti et développer la mobilité grâce aux marges dégagées par la baisse de la consommation énergétique. (Crédits : iStock)
SMART CITIES 2018. Le Prix Énergie a été remis à Bordeaux Métropole pour son initiative Bordeaux, première métropole à énergie positive. Le prix est parrainé par EDF.

PRIX ÉNERGIE

  • INITIATIVE : Bordeaux, première métropole à énergie positive
  • LAURÉAT : Bordeaux Métropole
  • PRIX PARRAINÉ PAR : EDF

--

L'Agenda 21, le Plan climat, la charte de la construction durable, la charte des paysages... Autant d'initiatives issues de la concertation entre la Métropole et les Bordelais, qui illustrent la stratégie d'ensemble de développement durable de Bordeaux, dont le plan d'action et les objectifs ne manquent pas d'ambition.

Développer les mobilités alternatives, favoriser les circuits courts d'approvisionnement, préserver la qualité de l'air et la biodiversité, tendre vers un mix énergétique produit localement sont quelques-uns des objectifs qui doivent contribuer à maintenir la qualité de vie des Bordelais et à générer de l'activité économique locale et solidaire.

Toutes les initiatives impulsées par la mairie n'auront de sens et n'atteindront des résultats significatifs qu'avec l'engagement du plus grand nombre pour réussir ensemble la ville durable. La quête pour un développement durable implique de penser « global » mais d'agir « local », car il appartient aux institutions d'impulser le mouvement, de le coordonner autour d'objectifs communs et de le réglementer. Une réflexion au cœur de la démarche de Bordeaux pour devenir une métropole à énergie positive.

___

LE MOT DE : Alain Juppé, président de Bordeaux Métropole

"Nous parions sur l'énergie durable pour conquérir les nouveaux marchés de la croissance verte"

« Faire de Bordeaux Métropole l'une des premières métropoles à énergie positive à l'horizon 2050 peut laisser penser à des enjeux essentiellement techniques. Mais produire davantage d'énergie, à partir des ressources renouvelables, que nous n'en consommerons est un défi économique majeur et également social, sociétal. Cet objectif s'inscrit dans notre volonté de devenir un territoire fortement producteur de valeur économique : les acteurs du territoire métropolitain consomment chaque année 14.300 GWh (tous secteurs confondus), ce qui se traduit par une dépense annuelle de 1.610 millions d'euros.

« À l'inverse, l'énergie produite à partir de ressources locales renouvelables (435 GWh soit 3% de la consommation totale du territoire) générera un gain de 32 millions d'euros, à réinjecter dans l'économie locale. Si nous couvrons 20% des besoins énergétiques métropolitains, nous obtiendrons 200 millions d'euros de recettes nouvelles par an !

« Les investissements pour réduire les consommations d'énergie dégageant des marges importantes (480 millions d'euros pour une réduction de 30%), se substitueront aux charges des actions engagées pour la rénovation du bâti, par exemple, ou l'évolution des services de mobilité. C'est un levier de création d'emplois dans le bâtiment, la production d'énergie, etc., ainsi relocalisés. C'est aussi un encouragement à l'innovation pour les entreprises invitées à conquérir les nouveaux marchés de la croissance verte.

« Ce développement des énergies renouvelables va permettre la valorisation d'une ressource locale, précieuse et abondante : la géothermie, et le bois, complétés avec le solaire, la biomasse... Le maillage de la métropole par les bâtiments publics et leur micro-cogénération font jouer des solidarités nouvelles. La trajectoire vers une ville neutre en carbone ou à énergie positive nous fera bénéficier aussi de retombées en termes d'attractivité. Bordeaux Métropole en a fait le pari ! »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :