Anticiper la baisse de revenus au départ en retraite

 |   |  921  mots
(Crédits : DR)
De nombreux Français n'anticipent pas les changements profonds de leur niveau de vie lorsque sonne l'heure de la retraite. Et pourtant, avec la baisse de revenus inhérente à ce statut, il est courant de se retrouver dans une situation de précarité alors qu'on avait auparavant un train de vie plutôt confortable. Il est important de prendre en considération cette baisse afin de mieux anticiper les conséquences. Voici quelques conseils pour vous aider à bien préparer votre départ en retraite.

Agir face aux revenus qui baissent

La plupart des "actifs" n'ont pas vraiment conscience à quel point leur revenu va être amoindri au moment de leur départ en retraite. Mal informés, les Français ne prévoient pas cette perte brutale de revenus et se retrouvent en difficulté. Ils piochent ponctuellement dans leur éventuelle épargne, mais cela ne peut pas durer sur le long terme, et ce n'est pas le but premier d'une épargne de précaution. Pour être à l'aise à la retraite, il faut si possible anticiper le problème bien en amont afin de planifier une baisse des charges synchronisée avec la baisse des revenus.

Faire un rachat de crédit

Cela vous semble accessoire ? Et pourtant en multipliant les crédits, vous augmentez vos dépenses. Il est donc intéressant de profiter d'un rachat de crédit avant la retraite pour :

  • alléger vos mensualités et mieux visualiser ce que vous avez à rembourser, ainsi que les frais liés à votre crédit
  • Rembourser plus pendant toute la période où vous êtes encore "actif", et moins dès que vous passez en retraite (2 paliers différents de remboursements) !
  • simplifier votre budget en regroupant tous vos crédits en un seul et n'avoir plus qu'un seul prélèvement bancaire
  • mieux vous rendre compte de la somme qu'il vous reste pour vivre après le paiement de votre mensualité unique
  • optimiser la gestion de votre budget pour envisager une épargne même minime en dégageant une "marge de manœuvre" tous les mois
  • être plus serein face aux remboursements de votre crédit unique
  • diminuer le total de vos remboursements mensuels
  • rééquilibrer votre budget global
  • renégocier un taux d'intérêt unique et bénéficier des meilleures offres du moment

Le rachat de crédit simplifie le remboursement des différentes créances et des prélèvements avec lesquels vous composez tout au long du mois. Votre vision budgétaire est plus claire, et vous avez la possibilité de choisir un montant de remboursement plus adapté à votre revenu actuel et à venir lors de votre départ en retraite (il existe de nombreux sites qui vous permettront d'estimer le montant de votre future retraite).

Épargnez durant les dernières années de salariat

Avant de quitter votre statut de salarié, il est temps de mettre de l'argent de côté et d'épargner autant que possible. En anticipant plusieurs années en avance, vous pouvez constituer une épargne solide, qui vous sera probablement très utile le moment venu.

Pour obtenir une épargne équilibrée :

  • Diversifiez votre patrimoine et répartissez intelligemment vos placements
  • Investissez au moins 8 ans avant la retraite dans une assurance-vie par exemple
  • Investissez dans l'immobilier locatif
  • Prévoyez toujours un livret d'épargne pour avoir accès à des liquidités rapidement.

Achetez votre résidence principale

C'est probablement l'un des postes les plus onéreux de votre budget. Le logement est très coûteux et il est plus confortable de ne plus avoir cette charge au moment où vous allez vous retrouver en retraite. Adaptez votre logement idéalement en tenant compte du fait que vous allez ensuite vieillir, que vos enfants ne seront plus à vos côtés : il doit être pratique, fonctionnel et accessible même si vous perdez en autonomie un jour. N'hésitez donc pas à revendre votre maison familiale pour un bien plus adapté. Pensez aussi à sélectionner une commune où les taxes ne sont pas trop élevées, ou un logement en copropriété qui n'est pas lié à des charges trop importantes. En effet, les ascenseurs, les piscines ou les espaces verts peuvent être des gouffres financiers. Un bien agrémenté d'un court de tennis ou d'une salle de sport peut paraître très attrayant et agréable, mais les charges associées sont parfois trop conséquentes pour un retraité.

En devenant propriétaire de votre logement et en ayant fini de rembourser les échéances d'un prêt immobilier, vous n'avez plus à vous soucier de cela. C'est un véritable soulagement financier et vous bénéficiez d'une plus grande souplesse pour répartir votre budget sur d'autres postes que celui de la résidence principale. Ainsi l'argent que vous ne mobilisez plus pour le remboursement du prêt immobilier peut être utilisé pour partir en voyage, pour vos loisirs, pour faire plaisir à vos proches ou encore envisager des travaux.

Pourquoi les dépenses augmentent-elles à la retraite ?

Avec la retraite, on évoque aussi le vieillissement. Et lorsqu'on est à la retraite, on doit parfois faire face à des dépenses plus importantes pour sa santé. Les besoins ne sont pas les mêmes qu'à 30 ans ou à 50 ans : statistiquement, plus l'on vieillit, plus les dépenses de santé augmentent. Il faut donc prendre en compte ce poste supplémentaire de dépenses.

Autre source d'augmentation : le temps libre nous donne l'occasion de voyager, de profiter de loisirs pour lesquels le temps manquait en période d'activité professionnelle, ou de faire plaisir à ses petits enfants. Lorsqu'on travaille, on a moins le temps de dépenser ! La vie des retraités en bonne santé est souvent bien remplie, d'autant que la qualité de notre système de soins permet une augmentation régulière de l'espérance de vie. Les dépenses sont plus intenses et surtout plus durables, il faut donc prévoir un budget supplémentaire et s'organiser pour ne pas se retrouver en difficulté sans pouvoir profiter sereinement de sa retraite.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :