DiamFab : 30 ans de R&D pour la startup Deeptech

 |   |  122  mots
(Crédits : BPI France)
Fondée il y a un an, la startup iséroise, issue de l’Institut Néel, accompagnée par la SATT Linksium et lauréate du concours i-Lab 2019, développe des composants en diamant synthétique semi-conducteur pour révolutionner la conversion de l’énergie électrique.

Quelles ont été les étapes de création de DiamFab ?

Gauthier Chicot : Notre start-up sort de l'Institut Néel, un laboratoire du CNRS, qui travaille depuis bientôt 30 ans sur la synthèse du diamant avec l'idée de l'appliquer aux composants électroniques. L'idée de cette innovation de rupture est donc fondée sur ces années de recherche. Nous fabriquons le diamant semi-conducteur pour les composants électroniques, notamment d'électronique de puissance. Aujourd'hui, le matériau utilisé est le silicium. Mais étant donné les besoins de plus en plus grands en énergie, celui-ci montre ses limites pour les applications haute puissance. Depuis une vingtaine d'années, on cherche à le remplacer. D'autres matériaux commencent à être utilisés....

Lire la suite

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :