Avec Adionics, l’extraction du lithium passe au vert

L’explosion annoncée de la mobilité électrique va nécessiter de plus en plus de lithium pour les batteries. La deeptech Adionics, membre de la communauté du coq vert de Bpifrance, a mis au point un procédé unique au monde d’extraction douce de ce métal alcalin dans les salars (lacs salés) sud-américains.

3 mn

Patrick Peters, président d'Adionics
Patrick Peters, président d'Adionics (Crédits : DR)

L'extraction du lithium, indispensable à la fabrication des batteries, provoque des dégâts écologiques considérables en Amérique du Sud, où se trouvent les salars (lacs salés) desquels on extrait ce métal. Sur le site d'Atacama, au Chili, les compagnies minières prélèvent près de 200 millions de litres d'eau salée par jour. Sans oublier les traitements au chlore et les eaux des déchets de pompage mêlés à des solvants qui détruisent les micro-organismes.

Adionics, deeptech française de Thiais (Val-de-Marne) qui emploie 25 personnes, a mis au point un procédé unique au monde d'extraction douce et non polluant pour récupérer un lithium propre. La technologie Flionex d'extraction sélective de sels dans l'eau par simple élévation de température est brevetée mondialement et son impact environnemental est faible, sans ajout de produits chimiques, avec une consommation d'eau et un besoin en énergie réduits. « Ce liquide possède la propriété d'extraire les sels à température ambiante et de les relibérer en les mettant en contact avec de l'eau chaude. La force motrice du procédé est donc une différence de température, contrairement à la méthode chimique classique, où l'on fixe les sels sur un support et qu'on va vient ensuite « casser » avec des acides » décrit Patrick Peters, président d'Adionics, qui possède une expérience de vingt ans dans le traitement d'eau et la production d'énergie verte.

Une usine de « clean lithium » en 2023

Bpifrance a financé la PME pour l'aider à développer cette technologie novatrice. Adionics a été lauréat en 2014 et 2015 des phases 1 et 2 du Concours Mondial d'Innovation, qui vise à favoriser le développement et la croissance d'entreprises porteuses d'innovations majeures et de rupture, et la société est qualifiée pour la phase 3. « Nous avons reçu de Bpifrance des subventions et des avances remboursables pour un montant d'environ 1 million d'euros, notamment pour réaliser un pilote industriel » évoque Patrick Peters, président d'Adionics.

En juin, Adionics a réalisé une levée de 7 millions d'euros auprès du Fonds PSIM (Programme de soutien à l'innovation majeure) opéré par Bpifrance pour le compte de l'Etat dans le cadre du PIA (Programme d'Investissements d'Avenir). Elle a également été soutenue par Supernova Invest et Céleste Management. Une levée de fonds qui va permettre à Adionics de réaliser une première unité industrielle de production de « clean lithium » au coeur du « Triangle du Lithium » sud-américain et de lancer la commercialisation de sa solution. « Ce pilote aura une capacité d'environ 200 tonnes par an et permettra  de tirer les informations nécessaires pour passer à l'échelle industrielle » explique le président d'Adionics.

La deeptech est en lien direct avec les producteurs de matière première, mais in fine, son marché est celui de la mobilité électrique, promis à un avenir radieux en raison de la transition écologique et énergétique (TEE). Ce démonstrateur sera opérationnel début 2022 pour un lancement des premières unités industrielles en 2023. Aux entrepreneurs qui souhaiteraient s'engager dans une TEE, Patrick Peters conseille de foncer : « les changements vont être profonds, on a besoin de tous ! ». Sans équivalent au niveau mondial, la technologie Adionics est un exemple de « game changer » made in France qui pourrait révolutionner le marché de l'extraction du lithium.

Pour connaître l'accompagnement de Bpifrance sur la transition écologique et énergétique et découvrir la communauté du coq vert, cliquez ici.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.