Avec McPhy, EDF affiche ses ambitions dans l’hydrogène bas carbone dans la mobilité et l’industrie

 |   |  466  mots
(Crédits : DR)
A l’occasion des 6e Journées Hydrogène dans les territoires, qui ont lieu cette année à Toulouse, EDF vient expliquer aux acteurs de l’hydrogène ses ambitions pour produire de l’hydrogène sans émission de carbone de façon compétitive grâce au rapprochement avec McPhy. Et participer ainsi pleinement au Plan Hydrogène et à la transition énergétique qui vise notamment à basculer une grande partie des transports publics du diesel à l’hydrogène.

Les 26 et 27 septembre a lieu à Toulouse la sixième édition des Journées Hydrogène dans les territoires. Pour sa première participation à cette manifestation nationale organisée par l'Association française pour l'hydrogène et les piles à combustibles (Afhypac), EDF affiche son ambition de devenir un acteur important de l'hydrogène décarboné en France et à l'international.

EDF a effectivement annoncé en juin dernier un partenariat stratégique avec McPhy, acteur majeur en France de la fabrication et du stockage de l'hydrogène par électrolyse alcaline (fabrication et exploitation d'électrolyseurs, stations de recharge hydrogène et solutions de stockage). Avec le plan Hydrogène présenté en juin, le gouvernement a fait de l'hydrogène l'une des alternatives principales aux énergies fossiles... à partir du moment où cet hydrogène est produit sans émettre de carbone. Or, l'essentiel de l'hydrogène produit actuellement l'est à partir de gaz naturel. Avec ce processus de fabrication, produire 1 kg d'hydrogène rejette 10 kg de CO2... Grâce au rapprochement avec McPhy, EDF va pouvoir produire de l'hydrogène par électrolyse de l'eau sans émettre de carbone et avec une énergie électrique issue, elle-même à 95%, de sources ne rejetant pas de gaz carbonique dans l'atmosphère (hydraulique, énergies renouvelables et nucléaire).

L'enjeu prioritaire d'EDF est de répondre aux besoins de la transition écologique dans les secteurs de l'industrie, des transports et plus particulièrement de la mobilité lourde (transports publics et de marchandises). Plus de la moitié des trains régionaux roulant actuellement au diesel en Europe pourrait basculer vers une technologie à hydrogène. Dans cette optique, EDF s'est d'ores et déjà positionné sur des appels d'offres dans la mobilité lourde (trains, bus) en France et en Allemagne.

De son côté, McPhy est aussi bien présent à l'international où il a enregistré des succès commerciaux notables, à l'instar du contrat qu'elle a remporté en Chine pour la livraison d'équipements de production d'hydrogène d'une puissance de 4 MW à Jiantou Yanshan Wind Energy.

Le rapprochement entre EDF et McPhy se fait par la souscription à une augmentation de capital réservée de McPhy pour un montant total d'environ 16 M€, soit environ 21,7 % du capital. « Ce partenariat constitue une première étape qui permettra ainsi à EDF d'accélérer son arrivée sur ce nouveau marché en pleine croissance et créateur d'emplois en France et dans le monde », a déclaré Cédric Lewandowski, directeur exécutif du groupe EDF en charge de la direction Innovation, Stratégie et Programmation. « Grâce aux moyens financiers supplémentaires et au soutien du groupe EDF, nous allons pouvoir accélérer notre croissance, renforcer notre développement commercial et conquérir de nouveaux marchés », a pour sa part commenté Pascal Mauberger, président directeur général de McPhy.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/10/2018 à 18:17 :
L'idéal serait de l'Hydrogène produit a partir de centrales nucléaires au Thorium.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :