Le VPN, aussi utile pour les individus que pour les entreprises

 |  | 620 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : Istock)
Les brèches dans les systèmes informatiques et les vols de données se multiplient. Seule solution pour se protéger : doter ordinateurs personnels, smartphones et tablettes d'un système de réseau virtuel privé.

La liste des victimes de vols de données ne cesse de s'allonger depuis une dizaine d'années. À titre d'exemple, en 2014, eBay annonçait qu'une attaque avait exposé les comptes de 145 millions d'utilisateurs. L'année précédente, les informations personnelles de 153 millions d'utilisateurs de l'outil Adobe avaient été volées. En 2018, des hackers ont subtilisé les données d'environ 500 millions de clients de la chaîne d'hôtels Marriott. Et à plusieurs reprises, Yahoo a vu trois milliards de comptes utilisateurs piratés...

Si la responsabilité de protéger les données incombe aux entreprises commerciales - à ce titre, British Airways vient d'être condamnée à une amende équivalant à près de 22 millions d'euros par l'agence britannique de protection des informations personnelles pour son échec à protéger les données de 400 000 clients - cela ne veut pas dire que les utilisateurs privés, sur leurs propres outils, ne doivent pas se protéger. Bien au contraire ! D'autant que ces protections existent. Ce sont les systèmes VPN, tels que les propose la société Surfshark, notamment.

Les données personnelles valent de l'or

Car qui dit qu'une personne malveillante ne va pas venir fouiner dans votre ordinateur si vous êtes branché sur Internet dans un café ? Qui dit que lorsque vous postez une photo sur Facebook ou Instagram à l'arrêt de bus, à partir de votre smartphone, personne n'observe, virtuellement ? De fait, à chaque fois que vous êtes en ligne, sans VPN, vous laissez, comme le Petit Poucet, un caillou sur le chemin qui permet aux vendeurs de produits de consommation, aux autorités gouvernementales et aux criminels de vous suivre à la trace.

Les premiers, pour vous proposer d'entrer dans une boutique près de là où vous vous trouvez ou de vous intéresser à des produits connexes à ceux que vous venez d'acheter, par exemple. Des sollicitations qui peuvent vous être utiles, certes, mais attention. Chacun de vos clicks a une valeur... pour quelqu'un d'autre. Sans oublier que vos données, bancaires, notamment, peuvent être utilisées contre vous. Seule solution : équiper vos outils - ordinateur, smartphone, tablette - d'un système VPN. Car le Virtual Private Network, assure, par essence, que vos données privées restent bien... privées.

Rester anonyme

Un système VPN encrypte les données personnelles de manière à ce que personne ne puisse y accéder par le biais d'un réseau Internet public, pas plus qu'on ne pourra avoir accès à votre adresse IP, celle avec laquelle vous vous connectez à Internet. En effet, après avoir encrypté vos données, le VPN dirige votre traffic Internet vers un serveur sécurisé avant de l'envoyer vers le site web auquel vous voulez avoir accès.

Grâce à ce système, les sites web et autres services en ligne ne peuvent pas voir votre véritable adresse IP, ni même savoir où vous vous trouvez dans le monde. Et c'est d'autant plus important de garder votre anonymat que dans certains cas ou certains pays, votre fournisseur Internet peut enregistrer, en toute légalité, votre activité en ligne, pour la fournir aux autorités qui la demanderaient ou, plus généralement, pour la vendre à des fins de marketing. Or pourquoi permettre cette exploitation de vos informations de la part de ces fournisseurs, alors que vous les payez déjà pour leurs services d'accès ?

Autre question : pourquoi payer un service VPN alors que certains sont gratuits ? Tout simplement parce que c'est un gage de meilleure qualité. Après tout, pour les encrypter, le fournisseur du service VPN doit connaître vos données. Mieux vaut donc pouvoir lui faire confiance. De plus en plus d'internautes se convertissent, à titre personnel, au VPN. Alors pourquoi pas vous ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :