Le sursaut de l’épargne en 2021 joue en faveur des gestionnaires de patrimoine

Après analyse des chiffres avancés par la Banque de France à la fin de l’année 2021, les Français semblent s’être tournés vers l’épargne durant la crise sanitaire. Mais si les Français épargnent plus, ils veulent aussi le faire plus intelligemment en faisant appel à des spécialistes de la gestion de patrimoine.
(Crédits : DR)

Quand l'assurance vie devient l'épargne financière préférée des Français

Selon les mêmes données fournies par la Banque de France en 2022 l'épargne financière des Français serait constituée à 40% de contrats d'assurance vie, à 36% de l'argent réservé sur les comptes courants et les livrets d'épargne, à 14% de valeurs mobilières (actions ou obligations) et à 10% d'épargne salariale. Dans la plupart des cas, cette épargne sert à prévoir un complément de revenu pour un départ en retraite.

L'assurance vie se définit comme étant un contrat qui prévoit le versement d'une somme d'argent moyennant le versement d'une prime. En France, cette somme d'argent est déblocable à tout moment et elle est soumise à une fiscalité particulièrement avantageuse. La somme peut être reversée sous la forme d'un capital ou bien d'une rente.

Les primes versées peuvent être investies sur un support à capital garanti (le fonds euros) ou sur des unités de compte dont les cours fluctuent à la hausse comme à la baisse en fonction de l'évolution des marchés financiers. Aujourd'hui, pour réaliser un bon placement, il faut savoir bien s'entourer en faisant appel à des spécialistes de la gestion de patrimoine. Certains cabinets d'experts se sont spécialisés dans la gestion de l'épargne financière.

Pourquoi les Français sont-ils attirés par l'assurance vie ?

Si l'assurance vie est le premier placement des français, c'est principalement pour deux raisons :

Une épargne qui protège

L'assurance vie est utilisée comme un placement de moyen long terme avec une fiscalité très avantageuse à la fois en cas de vie et en cas de décès de l'assuré. La crise sanitaire a causé un sursaut de l'épargne par le développement du besoin de prévoir davantage l'avenir ou les aléas de la vie. Les réformes en cours sur les retraites font également prendre conscience aux épargnants de l'intérêt de placer pour dégager un complément de revenu.

Une épargne de plus en plus accessible

Si l'épargne financière était encore perçue il y a quelques mois comme un placement complexe qui nécessitait un certain nombre de connaissances, force est de constater que la digitalisation est venue permettre à des non-connaisseurs de rencontrer l'offre de prestations des gestionnaires de patrimoine pour investir à moindres frais tout en bénéficiant de conseils d'experts.

De plus en plus de contrats d'assurance vie sont souscrits au Luxembourg

Aujourd'hui, avec l'aide de spécialistes de la gestion de patrimoine comme sur assurancevieluxembourg.eu, il est possible d'optimiser ses placements financiers en tirant le meilleur parti des différentes législations mises en place par les États. Le Luxembourg fait partie de ces lieux particulièrement attractifs pour les investisseurs.

Une garantie exceptionnelle des actifs financiers

Le premier avantage du Luxembourg réside dans la sécurité de l'investissement. Le droit Luxembourgeois est particulièrement protecteur:

Tout d'abord, le souscripteur est considéré comme créancier de premier rang. Si l'organisme auprès duquel il a souscrit son contrat d'assurance vie vient à faire faillite, le souscripteur est prioritaire pour récupérer son argent devant l'État, les services des impôts, et les autres créanciers.

Ensuite, la loi luxembourgeoise a mis en place ce que l'on appelle le « triangle de sécurité ». Les compagnies d'assurance ont l'obligation de séparer leurs fonds propres des avoirs de leurs clients. C'est une réelle sécurité puisque les épargnants ont leur argent placé dans un autre établissement que chez l'assureur.

Avec le triangle de sécurité, la grande différence entre les assurances vie françaises et luxembourgeoises, c'est qu'en cas de faillite de l'assureur au Luxembourg, le souscripteur est intégralement remboursé, ce qui n'est pas le cas en France. La loi française quant à elle prévoit un plafond de remboursement à hauteur de 70 000 euros en cas de faillite de la compagnie d'assurance.

La disponibilité de ses fonds

Au Luxembourg, les fonds placés restent disponibles, quelles que soient les conditions de   marché. En France, c'est la loi Sapin 2 qui s'applique, votée à l'automne 2016. Cette réforme législative permet à l'État deux choses. D'une part de bloquer les retraits et les arbitrages sur les contrats d'assurance vie lorsque la conjoncture économique fait peser un risque sur les assureurs. D'autre part, cette loi permet également à l'État de moduler les rendements des fonds en euros. Au Luxembourg, cette loi n'existe pas, ce qui signifie que les fonds sont disponibles à tout moment. Pour les personnes qui souhaitent investir au Luxembourg, cela constitue donc une sécurité supplémentaire.

Le Luxembourg n'applique pas de fiscalité

Comme l'expliquent les dirigeants associés de WSI Conseil, cabinet de conseil spécialisé dans la gestion de fortune, le Duché de Luxembourg est reconnu pour ne pas appliquer de fiscalité sur les contrats d'assurance vie. C'est la fiscalité du pays de résidence fiscale de l'assuré qui s'applique. Cela signifie que lorsqu'un souscripteur, résident fiscal Français, place son argent dans un contrat d'assurance vie au Luxembourg, c'est la fiscalité française qui s'applique, tant pour les retraits et que pour la transmission. Pour un résident fiscal français, la fiscalité est donc un prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30%. D'ailleurs, en France, le contribuable a l'obligation de déclarer chaque année ses comptes à l'étranger.

Pour les placements dont l'objectif est d'ordre successoral (pour favoriser la transmission) : les capitaux transmis aux bénéficiaires dans le cadre de l'assurance vie luxembourgeoise (ou Française) au moment du décès sont exonérés d'impôts jusqu'à 152 500 € pour les versements réalisés avant l'âge de 70 ans.

La diversification des contrats d'assurance vie au Luxembourg

Au Luxembourg, les contrats d'assurance vie sont intéressants pour la diversité de gestion qu'ils proposent. Lorsque l'on souscrit une assurance vie en France par exemple, le client n'a pas le choix de la devise. Les fonds placés sont obligatoirement en euro. Au Luxembourg, les contrats d'assurance vie sont multidevises c'est-à-dire que le souscripteur a accès à un large choix de devises.

De plus, les contrats d'assurance vie au Luxembourg sont des contrats multisupports avec une offre de supports au sein du contrat beaucoup plus grande qu'en France. Par exemple, il est possible d'investir sur des actifs tels que: des titres de société non cotés, des obligations d'États et d'entreprises, de l'immobilier en direct, des titres vifs...

Des conditions successorales avantageuses

Placer son argent dans un contrat d'assurance vie au Luxembourg est également très avantageux en tant qu'outil de transmission. La transmission du capital est facilitée par la fiscalité de l'assurance vie sur trois points. Premièrement, aucune taxe n'est appliquée sur les capitaux transmis entre conjoints. Ensuite, l'assurance vie n'applique pas de droits de succession sur les capitaux que le souscripteur aura versés avant l'âge de 70 ans (dans un plafond de 152 500 euros). Enfin, vous aurez la possibilité de désigner librement un ou plusieurs bénéficiaires du contrat.

WSI Conseil: un interlocuteur privilégié pour les placements financiers au Luxembourg

WSI Conseil est un cabinet spécialisé dans la gestion de fortune. Les deux associés fondateurs Christophe Simon et Ivan Wallaert ont plus de 25 ans d'expérience dans le domaine du courtage en assurance vie. Depuis 2013, la société accompagne une clientèle aisée constituée de retraités, de chefs d'entreprises, de professions libérales et de cadres à hauts revenus. WSI Conseil sélectionne des contrats haut de gamme pour un minimum d'investissement de 250 000€. Une partie de cette clientèle est constituée de non résidents fiscaux français qui souhaitent bénéficier de conditions de placement plus avantageuses.

En interview, les deux associés évoquent leurs avantages :

  • Leur indépendance, qui est la meilleure garantie de leur objectivité dans leur prestation de conseil. Comme l'explique Christophe Simon en interview : « Nous nous présentons comme des sélectionneurs de solutions. Nous sommes libres dans le conseil, ce qui exclut tout parti pris, tout conflit d'intérêts ».
  • Les frais de gestion sont particulièrement attractifs et le cabinet ne pratique pas de frais d'entrée, ni de frais de versement, ni de frais de sortie. C'est ce que met en avant Ivan Wallaert lorsqu'il met en avant l'argument suivant : « Les clients bénéficient donc d'une grande sécurité́ et de conditions tarifaires compétitives ».
  • WSI Conseil sélectionne et recrute des gestionnaires très compétents et très performants.
  • Un suivi personnalisé et qui s'inscrit dans la durée.
  • Le respect de la confidentialité et du secret professionnel : la société WSI Conseil accorde beaucoup d'importance au fait d'offrir des prestations dans le strict respect de la confidentialité et protège les données personnelles de ses clients.

La société travaille avec de nombreux établissements financiers qui proposent des placements au Luxembourg à l'instar de Generali Luxembourg, Axa, SwissLife Premium, AG2R la mondiale ou encore de Allianz Luxembourg.

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 15/09/2022 à 10:11
Signaler
Bonjour, comment peut-on souscrire à un contrat d'assurance vie au Luxembourg en étant en France ? Faut-il se déplacer ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.