Les chiffres de l'agriculture en France en 2017

 |   |  596  mots
Retrouvez tous les chiffres de l'agriculture en France en 2017.
Retrouvez tous les chiffres de l'agriculture en France en 2017. (Crédits : DR)
Alors que le Salon de l’Agriculture a ouvert samedi dernier les portes de sa 55e édition, nous revenons sur les données prévisionnelles 2017 du secteur d’activité privilégié de l’économie française.

2017, vers une hausse légère de la production agricole


Après une année 2016 particulièrement décevante, la valeur hors subventions de la production de la branche agricole française se redresse de +2,4 % en 2017. Un chiffre encourageant, mais qui ne permet pour autant pas de rattraper la chute constatée lors de l'exercice précèdent (-6,6%).

La grande bénéficiaire de l'année est sans conteste la production animalière, qui voit sa production augmenter de +5,9 %. Cette croissance est notamment soutenue par la majoration des prix de vente de la plupart des viandes, exception faite du veau et des volailles, et de la bonne santé du marché du lait et autres produits d'élevages.

À l'inverse, en raison de conditions météorologiques particulièrement défavorables, la valeur de la production de vin s'affaiblit une nouvelle fois (-9,2%), malgré une légère augmentation des prix. Une même chute est constatée sur le marché des fruits et légumes (-10,7%).

La production végétale évolue quant à elle peu (+0,3 %), la hausse des volumes ne permettant pas de compenser la baisse significative des prix.


La France, producteur européen d'importance


Avec une production estimée à 71,1 milliards d'euros hors subventions, la France demeure l'une des économies agricoles les plus performantes d'Europe.

Enregistrant la plus forte production du continent en valeur, elle s'illustre ainsi dans un certain nombre de catégories agroalimentaires majeures : 1er producteur européen de céréales, de viande bovine, de surimi et de sucre, 2e producteur de beurre, de lait et de fromages, 3e producteur de fruits et légumes.

Au niveau mondial, la France demeure le 1er producteur mondial de fibre de lin et occupe le 2e rang dans le classement des pays producteurs de vin.

Cette situation s'explique en partie par les conditions économiques favorables rencontrées par les quelques 850 000 exploitants agricoles français. Pour la quatrième année consécutive, les charges des agriculteurs se réduisent ainsi une nouvelle fois en 2017. Alliée à la hausse de la valeur de la production, cette évolution favorable participe au renforcement de la valeur ajoutée du secteur agricole français.

Sous l'effet du redressement de la production au prix de base, la valeur ajoutée brute de l'agriculture hexagonale croît ainsi nettement en 2017 (+9,8 %). Après déduction de la consommation de capital fixe, la valeur ajoutée nette au coût des facteurs augmente quant à elle de +10,3 %.

A noter également la croissance de l'e-commerce Agricole qui continue de séduire de plus en plus d'agriculteurs. Une étude réalisée par l'agence BVA indique que 59% des agriculteurs ayant acheté en ligne ont été motivés par des « prix attractifs » trouvés sur internet. Il est par exemple possible en quelques clics d'acheter des pièces agricoles sur le site Agrizone, principal acteur du marché.

Des facteurs inquiétants pour le secteur agricole français ?


Si le bilan 2017 de l'agriculture française s'avère globalement positif, il convient cependant de faire preuve d'un minimum de prudence.

Le nombre d'exploitations agricoles ne cessent ainsi de baisser depuis plusieurs décennies. En 2017, on en compte 451 606, contre plus de 1,1 million en 1988. Cette diminution n'est en outre pas compensée par une augmentation du nombre d'exploitants.

Les bons résultats de l'agriculture française masquent enfin de fortes disparités au sein même de la profession. Sans subventions, plus de la moitié des exploitations auraient ainsi un résultat courant avant impôt négatif. Le revenu moyen annuel d'un agriculteur est estimé à 18 300 €, en baisse de - 29 % par rapport à 2015.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/10/2019 à 16:21 :
bonjour

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :