"Ne laissons pas la haine monopoliser la communication"

 |   |  718  mots
(Crédits : DR)
[Tribune] COM-ENT et Respect Zone s'engagent en faveur d'une communication plus respectueuse sur les réseaux sociaux. Ensemble, ils vont essayer d'établir un code de conduite pour les professionnel.le.s de la communication. Voici leur tribune.

Dans un monde où la communication s'expose plus que jamais dans l'espace public numérique, la donne a changé. Les règles de conduite auxquelles sont soumis les médias professionnels ne valent pas pour les individus, devenus, via les réseaux sociaux et les commentaires, un média à part entière. Donner une voix à chacun et chacune est un acte citoyen que nous devons respecter mais uniquement si cela ne nous mène pas vers la démocratisation de la haine.

S'associer pour une communication responsable

Ces derniers temps, nous ne comptons plus les dérapages sexistes, racistes, homophobes, les incitations au suicide, les humiliations publiques, les Fake News qui discréditent... Internet est en train de devenir le terrain de jeu des trolls, des manipulateur.rice.s et des haters, qui confisquent cet espace d'échange libre et démocratique pour nuire à l'autre et communiquer de manière propagandiste. Comme il est difficile d'agir seul pour dénoncer ces malveillances accrues, COM-ENT a décidé de s'engager auprès de Respect Zone, une initiative qui invite à la libre expression et à une communication responsable de tous et toutes dans le respect de chacun et chacune.

Les communicants et communicantes peuvent faire bouger les lignes

Depuis quelques années, la communauté des communicants et communicantes travaille au développement de pratiques plus responsables, sur le plan environnemental comme social. COM-ENT est l'une des pionnières à avoir contribué à l'émergence d'une prise de conscience avec « No more clichés », dont l'objectif est de lutter contre les clichés sexistes dans la publicité et la communication. En tant qu'architectes, promoteur.rice.s de la conversation libre et généralisée, et en tant que producteur.rice.s de contenus, les communicants et communicantes ne peuvent pas rester spectateur.rice.s de la capitulation de la liberté d'expression. Ils.elles doivent, en tant que citoyen.ne.s et en tant que professionnel.le.s, s'engager et renforcer les conditions d'une communication respectueuse de chacun et chacune.

Digital : comment transformer l'essai de la communication positive

Aujourd'hui, la transformation digitale est au cœur de toutes les organisations. Cela s'accompagne d'une communication plus agile, plus réactive mais aussi plus dense et multi-canale. Pour que ce réseau digital reste le reflet d'une communication fiable et honnête, créateur de richesse pour tous et toutes, il nous revient, à nous communicants et communicantes, d'établir les codes de conduite de notre profession. En ce sens, nous serons heureux.ses d'étudier les propositions faites par Respect Zone et de mettre en œuvre celles qui font sens pour nos métiers et constituent notre responsabilité.

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

À propos de COM-ENT : COM-ENT anime et rassemble tou.te.s les professionnel.le.s de la communication, qu'ils.elles soient indépendant.e.s ou issu.e.s de l'entreprise, des agences, des organismes publics, ou encore étudiant.e.s. Forte de plus de 1 750 adhérent.e.sCOM-ENT est la plus importante organisation des métiers de la communication. Elle prend part à des réflexions d'expert.e.s sur des grandes thématiques qui impactent nos métiers et propose des actions fondées sur la puissance des contenus pour faire reconnaître la communication comme créatrice de valeur pour l'entreprise. En organisant les rencontres, en favorisant les échanges et en diffusant ses contenus, COM-ENT fait grandir ses adhérent.e.s, et par même l'ensemble de la profession. C'est un lieu d'échange, d'engagement et de convivialité depuis 1947.

A propos de Respect Zone : Respect Zone est une ONG implantée dans 5 pays et fondée en France ; elle est partenaire notamment de L'UNESCO, le Conseil de l'Europe, la Commission Européenne et le Ministère de l'Education Nationale et de nombreuses entreprises. Elle offre des outils pour l'auto modération des internautes et œuvre pour la liberté de l'expression responsable, la prévention de la cyber violence et la protection de l'enfance. Plus de 40 écoles sont labellisées Respect Zone. La dernière en date est la plus grande cité scolaire de France (Janson de Sailly).
L'association est composée uniquement de bénévoles. Elle est présidée par Philippe Coen, son dernier livre s'intitule : "Internet contre Internhate (50 propositions pour détoxer les réseaux sociaux)" (Ed. Le Bord de l'Eau).


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :