Bandeau Women For Future

Stéphanie Jandard : "Les cercles vertueux de l’égalité femmes-hommes"

 |   |  702  mots
Stéphanie Jandard, membre du comité de direction d’Accenture en France et au Benelux, responsable des initiatives Inclusion & Diversité.  Elle est également la responsable du SAP Business Group d'Accenture dans la région.
#8mars #DroitsDesFemmes
Stéphanie Jandard, membre du comité de direction d’Accenture en France et au Benelux, responsable des initiatives Inclusion & Diversité. Elle est également la responsable du SAP Business Group d'Accenture dans la région. (Crédits : Presse)
[#8mars #DroitsDesFemmes] Dans le cadre de la Journée Internationale des Droits des Femmes, La Tribune donne la parole à des femmes engagées au coeur de leur entreprise respective. L'occasion de rappeler l'impact essentiel des actions menées par les grandes entreprises en termes d'égalité femmes-hommes. Stéphanie Jandard est membre du comité de direction d’Accenture en France et au Benelux, responsable des initiatives Inclusion & Diversité. Elle est également la responsable du SAP Business Group d'Accenture dans la région.

En moyenne et tous postes confondus, les femmes en France sont payées 25% de moins que les hommes ; à poste égal, l'écart est de 9%. Telles sont les statistiques issues de l'indicateur dévoilé en novembre dernier par Marlène Schiappa, Secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes, et Muriel Pénicaud, Ministre du Travail. En Europe et dans le monde, les scandales de harcèlement ne cessent de faire surface, quel que soit le milieu. Les récentes révélations de la Ligue du LOL en sont les tristes témoignages. Alors que l'Islande vient d'inscrire l'égalité salariale dans la loi, et que cette égalité salariale représente aujourd'hui une obligation de résultat et non plus de moyens pour les entreprises françaises, cette iniquité apparaît de plus en plus inacceptable et anachronique. D'autant plus que toutes les études - dont les rapports annuels Getting to Equal d'Accenture - convergent pour démontrer que les inégalités sont contre-productives dans l'entreprise. Le monde professionnel à tout à gagner en s'engageant radicalement pour plus d'égalité en particulier et de diversité en général. Chez Accenture, cet engagement est à la fois une fierté et une vigilance de tous les jours.

Une culture d'entreprise

L'égalité femmes-hommes n'est pas un sujet à la mode, ou une question annexe. Elle doit être intégrée au cœur de la culture d'entreprise. Dans une étude publiée en 2018, nous avions identifié 40 facteurs qui jouent en faveur de plus d'égalité, et qui peuvent être regroupés en 3 grandes catégories. La première est un leadership volontaire, qui met la question au cœur des priorités de l'entreprise. La seconde est la mise en place d'initiatives concrètes et inclusives, comme des réseaux de femmes en interne. Enfin, la troisième tient à l'environnement de travail, qui doit rester stimulant, encourager la prise de responsabilité et cultiver la diversité.

Chez Accenture, ces grands axes se traduisent en actions concrètes. Cela passe par des événements internes et externes de sensibilisation. Ainsi, l'initiative « tech for girls » a pour ambition de lutter contre les stéréotypes en sensibilisant les étudiantes aux carrières technologiques. Dans un autre registre, nous avons signé l'acte #StOpE, qui entend lutter contre le sexisme ordinaire autour de huit actions concrètes d'information, de formation, mais également de sanction des comportements inacceptables. Dans le quotidien, Accenture multiplie les engagements forts : tendre vers une équipe dirigeante en France composée à 50% de femmes d'ici 2020, recruter autant de femmes que d'hommes dans les mêmes délais, ou encore encourager les hommes à bénéficier de leur congé paternité. Au niveau mondial, nous avons également rendu public notre objectif d'atteindre la parité parfaite dans nos effectifs (469 000 collaborateurs dans le monde) d'ici 2025.

Aujourd'hui, après plus d'une dizaine d'année d'engagement, nous avons la conviction et les preuves que cette culture de l'égalité ne bénéficie pas seulement à un groupe en particulier, mais à l'entreprise dans son ensemble.

Plus d'égalité pour plus de performance

Notre étude Getting to Equal de cette année révèle des résultats édifiants. L'égalité femmes-hommes, en plus d'être un sujet de société central, entraîne des conséquences importantes sur les performances professionnelles. Une des grandes conclusions indique clairement un lien fort entre culture de l'égalité et capacité d'innovation. Dans les entreprises qui favorisent les facteurs d'égalité cités plus haut, l'esprit d'innovation des employés est deux fois plus élevé que dans l'entreprise moyenne, et six fois plus important que dans les entreprises en retard sur la question. L'enquête, menée dans 27 pays, dont la France, montre que les salariés plongés dans une culture de l'égalité mettent moins de barrières à leur créativité et craignent moins l'échec.

Ces indicateurs tendent à démontrer que la lutte pour l'égalité femmes-hommes s'inscrit dans un cercle vertueux. Elle libère les femmes dans leur vie professionnelle, renforce la diversité dans l'entreprise, l'ouvrant ainsi davantage vers l'extérieur tout en accroissant sa capacité d'innovation. Sur la ligne d'arrivée, c'est la société toute entière qui sort gagnante.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :