L'ironie de Xavier Niel sur d'éventuels investissements aux Iles Caïmans

 |   |  246  mots
Fondateur d'Iliad (Free), Xavier Niel, était interviewé par Europe 1 ce lundi matin. Copyright Reuters
Fondateur d'Iliad (Free), Xavier Niel, était interviewé par Europe 1 ce lundi matin. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le fondateur d'Illiad (Free) a profité d'être interviewé sur Europe 1 ce matin pour assurer qu'il ne détient pas de compte dans un paradis fiscal. Mais concernant ses investissements à l'étranger, il adopte le ton de la dérision, évoquant une société de retraitement des eaux aux iles Caïmans.

En pleine affaire Cahuzac, les rumeurs s?affolent et la tendance est aux questions sur les investissements à l?étranger. Interviewé ce lundi matin par Europe 1, le fondateur d'Iliad (Free), Xavier Niel en profite pour affirmer sur un ton très sérieux qu?il ne détient pas de compte bancaire personnel dans un paradis fiscal. En revanche, lorsqu?il est question d?investissements à l?étranger, Xavier Niel choisit la dérision.

"Est-ce que vous avez des investissements à l'étranger ?" lui demande-t-on sur Europe 1. Il répond alors : "Dans le monde entier", et précise que ces investissements ont été effectués dans "des start-up".  Celles-ci sont-elles domiciliées dans des paradis fiscaux ? "Si vous cherchez, sûrement... puisque j'ai une boîte qui vend des chaussures en Suisse, donc je suis actionnaire d'une société suisse", a indiqué l'actionnaire du journal Le Monde. Le groupe en question est le site de ventes de chaussures en ligne koala.ch.

Quant aux Iles Caïmans: "Je suis investisseur dans 800 ou 900 entreprises dans le monde, donc il y en a peut-être une aux (Iles) Caïmans qui fait du retraitement d'eaux", a-t-il ensuite ironisé. Xavier Niel a déjà condamné par le passé pour avoir détenu des comptes bancaires dans des pays à la fiscalité "réduite".

Xavier Niel a en revanche annoncé sérieusement que son école 42 avait déjà reçu "40.000 à 50.000 candidatures" pour 1.000 places !


Niel : "Je n'ai pas de compte bancaire aux... par Europe1fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/04/2013 à 13:41 :
Bravo Mr NIEL, je vous admire. C'est vous que F. Hollande devrait nommer comme 1er ministre de la France : les réformes, les VRAIS vous les feriez !
a écrit le 08/04/2013 à 12:55 :
/.../donc il y en a peut-être une aux (Iles) Caïmans qui fait du retraitement d'eaux/.../
Petit clin d'oeil à 2 grosses boites Française des médias ????
a écrit le 08/04/2013 à 12:25 :
La ou je conteste les propos de Xavier Niel, c'est qu'un fils d'ouvrier sera ouvrier. Que veut dire ascenseur social? le gars qui a un cerveau normalement constitué et qui veut travailler à l'école peut s'élever aux plus hauts postes. Mon grand père était contremaitre en fin de carrière en démarrant ouvrier, mon père était assimilé cadre dans la métallurgie (soit dit en passant sans aucun avantage matériel par opposition aux Ingénieurs) et mes frères et moi-même sommes : Chercheur, Officier supérieur dans l'armée et Chef d'Entreprise, un de mes fils a choisit d'être Enseignant chercheur, le deuxième a décidé de glander et de vilipender la société; vous voyez bien que chacun avec ses propres armes choisit de vouloir se donner les moyens. Le système Américain est basé sur l'argent roi et si vous n'avez pas 100.000? minimum aux USA pour faire faire 4 années après le bac à votre enfant, il va galérer dans "l'American Dream". Je veux bien accepter de dire que le système scolaire français est loin d'être parfait surtout je dirai, pour les personnes surdouées ou souffrant d'un handicap tel que l'autisme, ou un retard mental léger(sans faire d'amalgame) comme les trisomiques que l'on refuse de scolariser en cycle normal. Cela est regrettable et dans ce sens, oui l'Education Nationale ne fait pas ou mal son boulot.
Bien évidemment, l'argent est taxé de toutes parts en France, mais ceux qui en pâtissent le plus sont toujours les smicards (TVA). Il y aura toujours des paradis fiscaux, il y aura toujours des "politiques" et ou hommes d'affaires malhonnêtes, s'ils veulent se suicider, cela relève du libre arbitre.
Ce qui est aussi assez choquant est de sans cesse défendre des personnes indéfendables au nom de l'etablishment, et Xavier Niel en fait hélas partie, quoiqu'il s'en défende endisant qu'il vient d'une famille normale... c'est cela qui s'est américanisé en France, ou anglosaxonnisé, et c'est bien l'argent roi qui favorise cela.
Réponse de le 08/04/2013 à 12:44 :
Super le French dream ! un enseignant/chercheur et un parasite, tous deux vivants aux crochets de l'Etat !
Réponse de le 08/04/2013 à 13:21 :
C'est l'OCDE qui dit que l?ascendeur social est en panne... Xavier ne fait que répéter cette information pour la rappeler à ceux qui l'ont oublié.
Réponse de le 09/04/2013 à 6:45 :
Des chercheurs qui cherchent en permanence. J'aurais préféré "trouveur" ...
a écrit le 08/04/2013 à 11:30 :
Avoir des participations dans des start-ups autour du monde, n'a rien à voir avec posséder un compte personnel où reçoivoir des revenus occultes. Etre investisseur n'a rien à voir avec le fait d'être homme politique.
Les problèmes arrivent avec l'économie mixte : les politiques subventionnent le business et le business soutiennent financièrement les politiques.
a écrit le 08/04/2013 à 11:26 :
J'ai écouté cette interview ce matin et j'aimerai que nos chers journalistes, notamment ce monsieur Toussain, mettent autant d'insistance à poser ce genre de question avec aussi peu de tact à nos politiques donneurs de leçons. Ceci dit monsieur Niel ne s'érige pas en redresseur de tort et se sert de son argent, qu'il n'a pas volé, pour agir et l'investir dans une cause dont devrait bien s'inspirer un Peillon, une Pellerin ou encore une Filipetti qui ne pensent qu'à caser leur électorat et taxer toujours plus !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :