Numérique : l'industrie du X prête à faire disparaître le sexe ?

Une doctorante britannique prédit que d’ici 50 ans les relations sexuelles avec les robots pourraient devenir la norme. Les professionnels du X et fabricants de sex-toys sont déjà sur les rangs.

3 mn

Alors que le nombre des jeux érotiques disponibles sur les lunettes de réalité virtuelle est encore faible, ils devraient très prochainement se développer avec l'arrivée des Oculus Rift.
Alors que le nombre des jeux érotiques disponibles sur les lunettes de réalité virtuelle est encore faible, ils devraient très prochainement se développer avec l'arrivée des Oculus Rift. (Crédits : Flickr by Sergey Galyonkin creative commons)

Woody Allen était finalement précurseur lorsqu'il prédisait l'avènement de la machine à orgasme dans son film "Sleeper" en 1973. Plus de 40 ans après, l'idée a fait son chemin et la technologie s'immisce désormais dans notre intimité.

Des robots sexuellement attractifs

Helen Driscoll, doctorante en psychologie de l'université de Sunderland vient de livrer une analyse sur les relations hommes-robots qui laisse entendre la possibilité future d'une "robophilie" :

"Nous avons tendance à réfléchir à des questions comme la réalité virtuelle ou le sexe robotique en se basant sur nos normes actuelles. Mais si nous regardons en arrière, les normes sociales liées au sexe qui existaient il y a 100 ans ont radicalement changé."

Selon la psychologue, le remplacement de l'homme par la machine a donc sa place dans un domaine aussi privé que la sexualité. Un argument qui vient appuyer des tendances déjà observées : selon une étude de Price Minister-Rakuten, les ventes de sextoys en ligne ont doublées entre 2010 et 2014, atteignant 22 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2013, selon l'association Plaisir de France.

Mais ce n'est pas tout, car avec la commercialisation des lunettes de réalité virtuelle Oculus Rift en 2016, un nouveau marché devrait faire son apparition dans l'industrie du sexe : les robots masturbateurs. VR Tenga, pionnier en la matière, propose d'ores et déjà un accessoire qui simule un vagin ou un pénis au moment où l'utilisateur fait un jeu immersif, le tout pour une dizaine d'euros.

Le business de l'érotisme en 3D

Si des divertissements pour adulte sont déjà disponibles pour les milliers de privilégies qui ont pu tester les Oculus Rift, la pornographie en 3D existe déjà sur d'autres appareils similaires. Le casque Archos VR par exemple, est compatible avec le jeu "3DXChat" qui permet aux joueurs de se créer un avatar pour faire des rencontres intimes avec d'autres personnages, le tout pour un abonnement à 20 dollars par mois.

Alors que le nombre des jeux érotiques disponibles sur les lunettes de réalité virtuelle est encore faible, ils devraient très prochainement se développer avec l'arrivée des Oculus Rift. Un marché qui concurrencera directement l'industrie du porno, dont le chiffre d'affaires est en constante diminution à cause de l'apparition des sites gratuits : le secteur enregistre moins de 0,5% de croissance par an depuis 2010, selon les analystes d'Ibis World.

Un plaisir risqué

Si le sexe technologique pourrait à terme bouleverser certaines expériences physiques, il pose néanmoins des questions éthiques, régulièrement soulevées par la fiction, que ce soit dans la série Humans ou le film "Her" où le personnage principal tombe amoureux d'un système d'exploitation.

Le rapprochement entre expérience réelle et virtualité comporte aussi des dangers psychologiques, dans la mesure où il peut mener à l'isolement ou même tolérer des dérives. Ronald Arkin, un chercheur du Georgia Institute of Technology à Atlanta, cité par Numérama, exprime ses doutes :

"Si vous autorisez un pédophile à utiliser un robot enfant, cela réduira-t-il les abus sur des enfants réels ou l'augmentera ? Je ne pense pas que quelqu'un ait une réponse à ça : c'est ce sur quoi les futures recherches devront se pencher."

Si le débat éthique ne fait que commencer, l'industrie du sexe, elle, semble déjà prête à décoller.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 10/08/2015 à 16:14
Signaler
Tous ces progrès dans le X vont faire le bonheur des clients récurrents de Youporn comme Wauqiez ... chez les républicains ca va être la fête ; Reste à voir si DSK, Rebsamen seront aussi intéressé par ces progrès ?

à écrit le 07/08/2015 à 8:46
Signaler
moi j'ai surtout l'impression que l'avenir de notre monde va être comme dans le film "démolition Man". Ce matin j'ai lu un article sur le rajeunissement des cellules sanguines pour sauver les personnes âgés, donc bientôt la cryonisation? On est déjà ...

le 07/08/2015 à 15:03
Signaler
Non ne t'inquiète pas, Skynet nous éradiquera... (IBM projet Watson).

à écrit le 06/08/2015 à 16:58
Signaler
Donc dans 50 ans, il y aura des groupes de pression pour réclamer le droit de se marier avec un robot. Pourquoi pas après tout, ce ne sera pas plus idiot que le reste, au train où vont les choses.

le 06/08/2015 à 19:24
Signaler
@Toto: le tout est de savoir si on demandera la parité entre les robots en plastique et ceux en ferraille :-) Et Jospin, s'il est encore là, demandera aussi le bidet pour tous :-)

à écrit le 06/08/2015 à 15:35
Signaler
Apparemment certains croient que le sexe ne sert qu’à faire des enfants !!!! Imaginer, à terme, un robot qui vous dirait “Je t’aime”? C’est vrai aussi que mon idéal de l’amour semble peu compatible avec l’idée qu’on se fait d’une machine… C’est un se...

le 10/08/2015 à 11:48
Signaler
Je retiendrai ces 3 dernières lignes où tout est dit. Thanks a bunch. ….Perso j ai hâte de faire un câlin avec mon homme, plus gratifiant qu’avec toute ces machines, pour me rassurer que l’amour reste ce qu’il y a de plus beau;

le 09/10/2015 à 21:42
Signaler
Je vais choquer, mais oui le sexe ne sert qu'à faire des enfants. Après, y a le coté festif pour motiver, mais c'est juste une option, car pas tout le monde l'a. En plus, vous mélangez sexe et sentiments, ça n'a rien à voir. "Aimer" est une inventio...

à écrit le 06/08/2015 à 14:45
Signaler
Il faudra que les futurs robots du sexe sachent exprimer leurs envies. Qu'ils sachent dire par exemple: " Pas ce soir, chéri, j'ai mal à la tête". Hahahah nous n'avons pas fini de nous amuser et ça c'est tant mieux.

le 06/08/2015 à 15:31
Signaler
Je préfère penser pour la gourmande que je suis, que mon Droid n’aura jamais de panne d’érection. Mais vous faites comme vous voulez.....Et comme dit le panneau " un train peut en cacher un autre"

le 06/08/2015 à 21:24
Signaler
@pierre: dans ce cas, les préliminaires auront lieu au marteau et tournevis pour réparer son mal de tête :-)

à écrit le 06/08/2015 à 9:38
Signaler
à patrickb. Et la conséquence n'est pas des moindres, retraites (espoir ça fait vivre), immobilier etc... Déjà avec la sortie doucement mais surement d'une génération boum et son impact sur l'immobilier etc, sur le long effectivement ça va être q...

à écrit le 06/08/2015 à 8:27
Signaler
Un fait est certain, c'est que ni l'interaction avec un robot, ni l'interaction entre personnes du même sexe ne produit d'enfants. On va donc assister à une réduction de la population (du moins dans les pays occidentaux) à long terme :-)

le 06/08/2015 à 12:12
Signaler
Et bah c'est pas plus mal ! Cela éviterait la surpopulation de la planète et l'épuisement précoce des ressources alimentaires. Donc c'est pas une mauvaise idée, bien que je trouve le concept assez ridicule.

le 09/08/2015 à 20:16
Signaler
tous les pays ne seront pas logés à la même enseigne. La population des pays développés va (encore) se réduire...et celle des pays non développés augmenter (encore)...tout le monde voit comment cela va se terminer n'est-ce pas ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.