Smartphone reconditionné : Matthieu Millet, président visionnaire de Remade

 |   |  653  mots
Matthieu Millet a développé un procédé industriel complet afin de reconditionner des smartphones proposés à des prix 30% moins chers que les modèles neufs.
Matthieu Millet a développé un procédé industriel complet afin de reconditionner des smartphones proposés à des prix 30% moins chers que les modèles neufs. (Crédits : DR)
DÉCIDEURS. Son entreprise, spécialisée dans le reconditionnement et la remise à neuf des téléphones Apple, est devenue en seulement cinq années, l'un des plus gros employeurs privés de la Manche.

C'est son nouvel ami, Jean-Louis Louvel, patron de PGS, spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de palettes, et autre entrepreneur normand en vue, qui est allé le tirer par la manche pour reprendre à la barre du tribunal l'ex-usine Cinram : 20.000 mètres carrés d'entrepôts flanqués d'une demeure dans le style normand idéalement placée près de l'autoroute A13 entre Rouen et Paris.

Les deux hommes, partis du bas de l'échelle, ont un parcours similaire. Cela crée des liens. L'affaire est bouclée en quelques jours, en octobre dernier. Louvel reprend les murs, lui 80 des 200 salariés avec sa filiale Mobiltron. Depuis, des dizaines de 38 tonnes retrouvent quotidiennement le chemin du riant hameau de Champenard, dans l'Eure, où l'établissement est installé. Matthieu Millet promet que les collaborateurs, restés sur le carreau, seront prioritaires si le site se développe. Ces derniers ont tout lieu de croire en son étoile.

En seulement cinq ans, l'ancien réparateur de téléviseurs est devenu le champion européen de la reconstruction des smartphones d'Apple (on ne parle pas de reconditionnement dans ses murs). Et l'un des plus gros employeurs privés de la Manche où sont localisés son siège et la principale usine du jeune groupe Remade. Le nombre de salariés a doublé, de 450 à 850, entre 2017 et 2018, le chiffre d'affaires a bondi de 30 millions d'euros sur la même période.

S'attaquer à l'Asie

Sa botte secrète ? « Better than refurbished » comme le dit le slogan « maison ». Autrement dit, là où les concurrents se contentent d'une réparation cosmétique, lui a développé un procédé industriel « all inclusive » qui va de la collecte, au démontage jusqu'à la ré-anodisation et la recoloration de la coque. À l'arrivée, des téléphones à l'égal du neuf vendus 30% moins cher : un I Phone 6 coûte moins de 250 euros avec un an de garantie.

Cerise sur le gâteau, Remade revendique un bilan carbone impeccable. Le smartphone reconstruit par ses soins génère 10 kg de CO2, dix fois moins qu'un neuf : un modèle d'économie circulaire qui lui permet de profiter d'une TVA réduite. Adoubés par la grande distribution, les produits (re) made In Poilley sont disponibles dans toute l'Europe et commencent à être distribués en Asie, où la concurrence est féroce. Qu'à cela ne tienne, Matthieu Millet semble sûr qu'ils se vendront comme des petits pains. « Les Chinois en ont marre...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/03/2019 à 9:04 :
Le prix élevés des apple permettant en effet de mettre en marche un commerce circulaire bien plus rentable que les produits chinois qui s'achètent et se jettent immédiatement après.

La nature a mal à la Chine.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :