GoPro lancera un drone en 2016 et s'envole en Bourse

 |   |  305  mots
Le fabricant de caméras embarquées se lance dans les drones.
Le fabricant de caméras embarquées se lance dans les drones. (Crédits : Reuters)
L'action GoPro a pris plus de 6% après que son fondateur Nick Woodman a annoncé les intentions du spécialiste des caméras portables.

Le drone fera partie du futur de GoPro. Confirmant les rumeurs de presse qui couraient depuis plusieurs mois, Nick Woodman, fondateur et directeur exécutif du pionnier des caméras à porter sur soi, a annoncé mercredi 27 mai que l'entreprise travaillait avec d'autres sociétés pour une sortie prévue lors du premier semestre 2016.

"C'est incroyable d'observer notre monde à travers de nouvelles perspectives. Nous l'avons fait avec nos caméras GoPro, et nous voyons une occasion similaire sur le marché de quadrirotor (drone à quatre moteurs, ndlr). C'es dans un notre ADN", a déclaré Nick Woodman à l'occasion de la Code conférence organisée par le site spécialisé Re/code.

Le drone "est en quelque sorte l'accessoire ultime GoPro", a-t-il ensuite ajouté. Aucun détail concernant le prix ou le design n'a toutefois été communiqué, Nick Woodman ayant seulement expliqué que le gadget serait destiné aux consommateurs et que des accessoires liés sortiront à l'occasion. Au lendemain de cette annonce, jeudi 28 mai, l'action GoPro s'envolait de 6,74% à 16h22 (heure de Paris), à 56,93 dollars.

Incursion dans la réalité virtuelle

Au cours de son interview, le patron de GoPro - valorisé plus de 7 milliards de dollars en Bourse - a également présenté le "Six Camera Spherical Array", un équipement sur lequel il est possible de placer six caméras Hero4, la dernière en date. La sortie de cet accessoire est prévue pour le deuxième semestre 2015 avec un prix compris entre 1.500 et 2.000 dollars.

L'annonce d'un tel gagdet n'est toutefois pas une surprise, l'entreprise ayant racheté fin avril la startup française Kolor, spécialiste des vidéos panoramiques interactives. C'est d'ailleurs en utilisant le logiciel de cette startup FrenchTech que les films enregistrés pourront être montés, avant de pouvoir être visionnés sur des casques de réalité virtuelle comme l'Oculus Rift.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :