Hologramme, avatar, IA : comment les nouvelles technologies réinventent la télévision

Intelligence artificielle, deep learning et motion capture : les créateurs de programmes de télévision innovent grâce aux nouvelles technologies. Avant un lancement au début de l’année prochaine sur France 3, la nouvelle émission de Thierry Ardisson, Hôtel du temps, utilise ainsi la technique du « Face Retriever » pour une série d’entretiens avec Coluche, Dalida et Jean Gabin. Mise au point par le studio Mac Guff, elle ouvre de nouvelles perspectives de narration.

6 mn

Mêlant prises de vues réelles et nouvelles technologies, images d’archives et extraits de films ou de spectacles, Hôtel du temps se présente comme une série d’entretiens de 90’ avec des célébrités disparues. Coluche, Dalida et Jean Gabin seront les premiers invités de cette émission qui sera à l'antenne de France 3 à partir de début 2022.
Mêlant prises de vues réelles et nouvelles technologies, images d’archives et extraits de films ou de spectacles, Hôtel du temps se présente comme une série d’entretiens de 90’ avec des célébrités disparues. Coluche, Dalida et Jean Gabin seront les premiers invités de cette émission qui sera à l'antenne de France 3 à partir de début 2022. (Crédits : Mediawan)

L'innovation dans les programmes de télévision : voilà une question cruciale, tant parfois les concepts ou les sujets traités se ressemblent. Parmi la flopée de formats de divertissement, fictions ou émissions culturelles, plus ou moins inspirés et annoncés lors du marché des contenus internationaux (Mipcom), qui s'est tenu à Cannes la semaine dernière, certains projets (bandes annonces à l'appui) parviennent à se démarquer.

Ils intriguent même quand leur finalité s'appuie sur un recours significatif aux nouvelles technologies. Une fois n'est pas coutume, un des concepts les plus intrigants et inédits du moment est français. Baptisé Hôtel du temps, ce docu-fiction de prime-time, imaginé par Thierry Ardisson, sera lancé sur France 3 en début d'année prochaine.

 Entretiens post-mortem et rajeunissement réaliste

Mêlant prises de vues réelles et nouvelles technologies, images d'archives et extraits de films ou de spectacles, l'émission se présente comme une série d'entretiens de 90 minutes et hors du temps avec des célébrités disparues.

Dans le décor unique de l'hôtel Meurice, elle retracera les carrières, l'enfance et la mort de trois personnalités populaires, Jean Gabin, Dalida et Coluche. Le travail de recherche documentaire est important : le programme est écrit à partir de faits et d'événements réels de la vie des personnalités interviewées et des différents intervenants. Tous les propos sont authentiques.

Pour son créateur, Thierry Ardisson, le pari est culotté, mais, somme toute, dans la continuité de la carrière de l'anticonformiste producteur et animateur, qui rêve de se pencher, demain, sur les vies de François Mitterrand et de la princesse Diana.

« Que reste-t-il aujourd'hui comme vraies stars ? Après avoir interviewé tout le monde, il me restait l'autre monde » confie, un brin provocateur, Thierry Ardisson.

« Jean Gabin et les différents personnages qui interviennent dans le programme ont été réalisés par l'intelligence artificielle grâce aux procédés Face Retriever et Talking Pictures. »

La première émission quasiment produite (mais pas la première diffusée) fait ainsi revivre un Jean Gabin rajeuni, interviewé par un Thierry Ardisson dont le visage a lui aussi gagné quelques années. Le face à face semble réel. La voix (post-synchronisée avec une solution de l'Ircam), le visage, la gestuelle (captée en amont avec un comédien) de l'acteur qui se raconte, tout y est ! Les visages des personnalités conviées à la discussion (de Funès, Audiard, Dietrich, Morgan...) se détachent sous forme d'hologrammes.

Mac Guff maintient son avance technologique

Pour recréer ces personnalités et résoudre les nombreux problèmes techniques, Thierry Ardisson a fait appel à Mac Guff, spécialiste des effets visuels numériques et de l'animation (2D, 3D, cinéma et TV).

Grâce à Hôtel du temps, le studio, qui fut pionnier dans le morphing et réalise les trucages de séries comme Le Bureau des légendes (Canal+) ou Arsène Lupin (Netflix), dispose aujourd'hui d'une avance technologique dans l'IA et le deep learning.

Le deep learning, qui comprend le système GAN (Generative Adversarial Network) utilisé pour mettre en concurrence deux cerveaux numériques afin de générer une image, est une catégorie de l'intelligence artificielle et un segment qui monte dans le secteur des effets visuels.

Pour Hôtel du temps, le studio a développé l'outil « Face Retriever » de reconstruction des visages, dérivé de son procédé « Face Engine », développé en interne et César de l'innovation 2021.

« Cette technique donne la possibilité de retoucher les visages en modifiant l'âge, d'embellir ou de détériorer leur aspect voire de les remplacer de façon réaliste », note le studio présidé par Rodolphe Chabrier.

En pratique, elle démocratise l'utilisation d'effets souvent réservés aux films à gros budget tout en libérant les possibilités d'écriture et de narration.

Pour les séquences de duplex, Mac Guff a eu recours au procédé « Talking Pictures » qui permet de faire parler les images fixes (photo, tableau...).

« Malgré la qualité, non numérique, des images d'archives utilisées, l'expérimentation menée sur Hôtel du temps, démontre notre capacité à manipuler des images en haute résolution, en qualité broadcast, avec un gain de temps considérable et en divisant les coûts par trois » ajoute Rodolphe Chabrier.

Mac Guff, qui a bénéficié d'une aide technologique de 200.000 euros du CNC, a truqué 50 minutes d'images en VFX haut de gamme en trois mois.

Le format final de 90 minutes contiendra 60 minutes d'interview et 30 minutes d'archives. « Le deep fake peut être utilisé de manière néfaste, mais aussi dans une optique positive et même culturelle », se félicite Thierry Ardisson.

Talent shows fondé sur des avatars d'artistes

Si son format commence à intéresser des acheteurs internationaux en vue d'adaptations locales, deux autres concepts, parmi les vingt-deux nouveaux formats de divertissement internationaux, jeux d'enquête et expériences sociales détaillés à Cannes par la société de veille The Wit, sortent aussi du lot.

Ils mettent des avatars au service des concours de talent en utilisant les technologies de la motion capture et de la réalité augmentée.

L'émission américaine produite pour la Fox, Alter Ego, offre à des chanteurs anonymes la possibilité de devenir la star qu'ils ont rêvé d'être grâce à des avatars en 3D. Versions idéales d'eux-mêmes, ils se produisent sur scène à leur place devant les juges dans un environnement virtuel.

Lancée en septembre, l'émission est filmée avec quatorze caméras dont huit utilisant des technologies avancées de tracking et communiquant avec Unreal Engine, un logiciel de design de jeu vidéo qui transforme les avatars en temps réel.

Ce type de spectacle en réalité mixte est aussi ce que défend Talpa, la société de John de Mol, le pape de la télé-réalité.

AvaSTAR, un format hollandais qui sera lancé en avril 2022 sur la chaîne SBS6, utilise les dernières technologies de la capture de mouvement et de la réalité augmentée, pour créer un avatar figurant un super talent idéal à partir de la fusion d'un chanteur et d'un danseur.

Le chanteur est responsable de la chanson, de l'expression orale et de celles du visage. Le danseur est chargé des mouvements de la tête et du corps. Leur avatar commun se produit sur scène en direct. La technologie est fournie par le groupe américain Nep Group.

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 21/10/2021 à 16:37
Signaler
La télévision ne fait elle pas appelle à la manipulation des images depuis le début de son existence ? Alors oui c'est une évolution digne de la télévision.

à écrit le 21/10/2021 à 12:13
Signaler
Bref! Ne croyez plus ce que vous voyez... c'est la fin de l'image! C'est un retour au source des religions du Livre!

à écrit le 21/10/2021 à 11:20
Signaler
L’irréalité par des outils est de la «  tromperie  intellectuelle « de la manipulation des personnes .

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.