Piratage : le groupe LulzSec annonce mettre fin à ses activités

 |   |  272  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Le groupe de pirates informatiques LulzSec a annoncé samedi soir la fin de ses activités, après une campagne de cinquante jours ayant mis à découvert la vulnérabilité des systèmes de plusieurs organismes gouvernementaux et privés, y compris la CIA et la police britannique.

Le message de fin de campagne du groupe de pirates informatiques LulzSec, annoncé sur leur compte Twitter, a été lancé moins d'une semaine après l'interpellation en Grande-Bretagne d'un jeune pirate informatique de 19 ans présenté par la police britannique comme un membre de LulzSec, dit également LulzSecurity. Le groupe a nié que le jeune homme fasse partie de son équipe.

"Nous sommes Lulz Security, et ceci est notre message final", a annoncé le groupe samedi soir, en lançant un appel aux internautes pour qu'ils poursuivent son oeuvre "AntiSec" ("antisécurité"), semblant viser les sites des autorités.

"Ces derniers cinquante jours nous avons perturbé et mis au jour des entreprises, des gouvernements, souvent la population générale elle-même (...), juste parce que nous le pouvions", a précisé le groupe, évoquant "l'excitation pure, ininterrompue, chaotique, de l'amusement et de l'anarchie", et la fin d'une "croisière prévue de 50 jours". Lulz Security s'était toujours défendu de poursuivre tout but crapuleux.

Ces dernières semaines le groupe, qui s'était d'abord fait connaître par des attaques contres des sites de jeux vidéo de Sony et de Nintendo, avait également revendiqué des attaques contre la chaîne de télévision publique américaine "PBS, Sony, la (chaîne) Fox, des sites porno, le FBI, la CIA, le gouvernement américain". Submergé de requêtes, le site public de la CIA, cia.gov, avait été mis hors d'usage pendant deux heures au début du mois. Il s'en était aussi pris aux sites Internet de la présidence et du gouvernement brésiliens, et à la police britannique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/06/2011 à 13:09 :
La nature des actions de LulzSec ne donne pas tellement lieu de s'extasier; apparemment, ils ont surtout fait du DDoS, qui est à la portée d'un script-kiddie un peu doué. Pour le reste, il faudrait voir s'ils n'ont pas profité des "exploits" publiés par des hackers meilleurs qu'eux. Quant à leur contribution, elle est aussi floue que celle des "Anonymous". Il n'y a aucune vraie cohérence dans les cibles, ni dans la revendication. Pointer du doigt les lacunes de sécurité, me direz-vous ? Mais tout le monde est au courant qu'Internet est conçu pour être ouvert, alors pas étonnant que ce soit une passoire !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :